Pourquoi se lasse-t-on des chansons que l'on adore ?

Publié le 16 Novembre 2017

La musique est un marqueur temporel et spatial

Hugues Delforge, sociologue de l’ULB

La musique est un phénomène culturel mais pas uniquement. Ces dernières années, Les spécialistes de l'étude du cerveau humain ont confirmé que les chansons pouvaient produire un impact sur nos émotions. Certains titres peuvent stimuler les circuits de plaisir du cerveau et libère en nous des hormones comme la dopamine ou la sérotonine qui nous font sentir bien. Les spécialistes rapportent que le cerveau passe par deux phases quand on écoute une chanson qui nous plaît beaucoup : le noyau caudé anticipe la partie du titre qui nous séduit le plus quand on l'écoute, et le noyau accumbens est sollicité quand cette partie survient (« le pic »), ce qui déclenche les endorphines (l'hormone du plaisir).  On finit hélas, à un moment ou à un autre, par se lasser de certaines productions musicales.

Plus on écoute une chanson, moins notre cerveau réagit et anticipe le « pic » de plaisir. L'autre facteur clé est la complexité d'une chanson. Plus il se passe dans une chanson, plus il est probable que les bons signaux soient émis vers notre cerveau. Les preuves scientifiques montrent que les stimuli les plus complexes dans une chanson sont les plus susceptibles d'intéresser une personne avec le temps, alors que le contraire est le cas pour des stimuli simples, explique le Dr Bonshor.

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Projets pédagogiques

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
C'est une bonne réflexion, mais après une longue pause, on la retrouve avec plaisir.<br /> Bonne soirée<br /> @mitié
Répondre