Oaxaca, la terre où Dieu ne meurt jamais

Publié le 19 Février 2018

Dios Nunca Muere, aussi considéré comme l'Hymne d'Oaxaca, est une valse mexicaine écrite par le compositeur d'Oaxaca et le violoniste Macedonio Alcalá en 1868. Il a été chanté par des artistes aussi éminents que Pedro Infante et Javier Solís. Dans le cas de ce dernier, il y a deux versions de la chanson: une avec le soutien de la bande symphonique, enregistrée en 1959 et une autre avec le National Mariachi par Arcadio Elías, enregistré en 1963.

Bien qu'il ait été joué par plusieurs musiciens, Zacatepec Mixe a un style très particulier et incomparable.

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Oaxaca, #Dios nunca muere, #Macedonio Alcalá, #1868, #Musique mexicaine

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article