Le problème, ce ne sont pas les musulmans, c'est l'islam

Publié le 26 Mars 2018

Et s’il était temps de regarder aussi ces autres complices du terrorisme : les artisans très français de la culture de l’excuse.  Attitude qui tend à atténuer la responsabilité des délinquants ou des criminels pour les actes commis, en évoquant des motifs socio-économiques (pauvreté, chômage, etc.). Expliquer le jihadisme, c'est déjà vouloir un peu excuser.

Même idéalisme aujourd’hui chez les dirigeants socialistes, en matière de criminalité.
D’abord, ils adhèrent toujours à l’absurde « culture de l’excuse », idéologie pour laquelle la misère sociale engendre le crime, les bandits n’étant que d’innocentes victimes de l’exclusion et du racisme.

Xavier Raufer, « Où mène la naïveté », Valeurs actuelles, 13 décembre 2012

Les bien-pensants pleins de bons sentiments qui nous disent « ce n'est pas ça l'islam »
Les bien-pensants pleins de bons sentiments qui nous disent « ce n'est pas ça l'islam »

Les bien-pensants pleins de bons sentiments qui nous disent « ce n'est pas ça l'islam »

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Religion, #Islam, #France

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article