Nietzsche et l’avenir de la religion

Publié le 7 Septembre 2018

Nietzsche et l’avenir de la religion

Si, dans le polythéisme grec, les hommes se glorifiaient eux-mêmes et dans leurs pulsions, le monothéisme judéo-chrétien représente l'aliénation de l'homme par rapport à lui-même et à ses instincts naturels. Dionysos se transforme en une métaphore de l'existence dans laquelle la douleur ne représente aucun argument contre l'affirmation de la vie; Le seul dieu de la tradition occidentale, en revanche, doit être anéanti dans la conscience, car il est devenu le principal obstacle à la réalisation de soi de l'homme.

Ce n'est pas la religion en général qui est toujours présentée comme une auto-interprétation de l'être humain qui devient le centre de la critique de Nietzsche, mais une interprétation morale du monde synonyme de christianisme incompatible avec les impulsions érotiques de l'homme.

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Religion, #polythéisme

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article