Sami Guenned condamné pour trafic de stupéfiants

Publié le 10 Octobre 2018

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé mardi une peine de travail de 140 heures à l'encontre de Sami Guenned. pour trafic de stupéfiants en association.  Il s'agit du fils aîné de l'ancienne ministre de la Justice, Laurette Onkelinx et de  Abbès Guenned,  Le prévenu, fils de la vice-présidente du Parti socialiste Laurette Onkelinx, a été reconnu coupable pour avoir permis l'utilisation de sa voiture au service du trafic.
Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé mardi une peine de travail de 140 heures à l'encontre de Sami Guenned. pour trafic de stupéfiants en association.  Il s'agit du fils aîné de l'ancienne ministre de la Justice, Laurette Onkelinx et de  Abbès Guenned,  Le prévenu, fils de la vice-présidente du Parti socialiste Laurette Onkelinx, a été reconnu coupable pour avoir permis l'utilisation de sa voiture au service du trafic.
Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé mardi une peine de travail de 140 heures à l'encontre de Sami Guenned. pour trafic de stupéfiants en association.  Il s'agit du fils aîné de l'ancienne ministre de la Justice, Laurette Onkelinx et de  Abbès Guenned,  Le prévenu, fils de la vice-présidente du Parti socialiste Laurette Onkelinx, a été reconnu coupable pour avoir permis l'utilisation de sa voiture au service du trafic.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé mardi une peine de travail de 140 heures à l'encontre de Sami Guenned. pour trafic de stupéfiants en association.  Il s'agit du fils aîné de l'ancienne ministre de la Justice, Laurette Onkelinx et de  Abbès Guenned, Le prévenu, fils de la vice-présidente du Parti socialiste Laurette Onkelinx, a été reconnu coupable pour avoir permis l'utilisation de sa voiture au service du trafic.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a prononcé mardi une peine de travail de 140 heures à l'encontre de Sami Guenned. pour trafic de stupéfiants en association. Il s'agit du fils aîné de l'ancienne ministre de la Justice, Laurette Onkelinx et de Abbès Guenned.

La Belgique est devenue une plaque tournante du trafic de la cocaïne en Europe, la drogue illicite excitante la plus en vogue. 

Prisée (ou « sniffée » en langage courant) : méthode consistant à inhaler la cocaïne sous forme de poudre, en général au moyen d'un petit tube appelé « paille ». La cocaïne est alors disposée en petits tas filiformes, appelés « traits », « barres », « rails », « lignes », « pointes », « poutres » » ou « traces ». L'effet se fait ressentir après deux à quatre minutes et dure en moyenne entre un quart d'heure et une demi-heure – selon la quantité absorbée. D’après l’Organisation mondiale de la santé, le trafic de stupéfiant est, en dollars, le troisième commerce en importance dans le monde derrière le pétrole et l’alimentation, juste avant celui des armes et des médicaments. Parallèlement, il entraîne une criminalité spécifique et ce commerce illicite crée des réseaux de type mafieux, avec leur contingent de guerres des gangs, de règlements de compte, etc. En Albanie, «’argent de la drogue est devenu l’argent de la politique.

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article