Musiques des civilisations pré-hispaniques.

Publié le 13 Avril 2019

Il est impossible de présenter un tableau exact de ce qu'étaient les musiques autochtones de l’Amérique sur l'ensemble du continent au moment des découverte de Colomb.  La seule preuve de l'existence de la musique précolombienne proviennent de récits, écrits au XVIe siècle, par les conquistadors espagnols et portugais et par des prêtres missionnaires, qui étaient soit indifférents à la musique, soit opposés aux arts traditionnels, y voyant les manifestations du paganisme.

Il est impossible de présenter un tableau exact de ce qu'étaient les musiques autochtones de l’Amérique sur l'ensemble du continent au moment des découverte de Colomb.  La seule preuve de l'existence de la musique précolombienne proviennent de récits, écrits au XVIe siècle, par les conquistadors espagnols et portugais et par des prêtres missionnaires, qui étaient soit indifférents à la musique, soit opposés aux arts traditionnels, y voyant les manifestations du paganisme.

Les quelques références faites à la musique décrivent des danses prenant place après les semailles et la récolte des moissons. Les chroniqueurs relatent également des chants liturgiques et cérémonials, des chants et danses d'amour, et des épopées célébrant les guerres. 

L'étude des tribus originaires d'Amérique indique que les formes les plus développées de la musique précolombienne étaient présentes chez les Aztèques, les Incas et les Mayas. Cette musique était fondée sur une gamme pentatonique (à cinq tons). Les principaux instruments  de musique utilisés étaient les flûtes, les ocarinas, les flûtes de Pan, les sifflets, les crécelles et les tambours. Des trompettes creusées dans des conques étaient aussi utilisées occasionnellement. L'Amérique avant Colomb, n'a connu que des développements de rythmes et des instruments à vent.

La musique indigène des anciens territoires incas est caractérisée par l’utilisation des flûtes de Pan et de la gamme pentatonique.

La harpe européenne fut assimilée par la musique folklorique mexicaine et péruvienne, le marimba africain par la musique d’Amérique centrale. Les rythmes complexes et les structures en forme d’appel et de réponse de la musique africaine sont présents dans le Nord-Est du Brésil, le long de la côte atlantique de l’Amérique du Sud et dans les Caraïbes. La romance espagnole (ballade) et le villancicos (chants religieux) sont chantés dans toute cette région. 

le terme de musique latino-américaine est plus approprié et précis que le néologisme de musique latine.

le terme de musique latino-américaine est plus approprié et précis que le néologisme de musique latine.

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Musiques latines, #Civilisations

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article