Ducasse d’Ath - L’Unesco «ne cessera d’être vigilante face à toutes les formes de menaces qui pèsent sur la dignité et les droits humains

Publié le 26 Août 2019

Décidément, le racisme et la négrophobie en Belgique, quand bien même certains s'évertueraient à les nier, ont encore de beaux jours devant eux. Le racisme n’est pas inné, il se transmet. Un racisme "pernicieux" bien ancré. Ce personnage "sauvage"(...) est symptomatique du problème que nous avons en Belgique avec l'histoire coloniale de notre pays.

Un carnaval sans racisme favorise le respect entre les personnes et une société ne se développe pas si une partie de sa population est déshumanisée et ses droits bafoués.

Lorsque l'égalité d'accès aux droits et la promotion de la citoyenneté gagnent, toute la société est gagnante.

Last Night in Orient - LNO ©

L’Unesco prend très au sérieux l’interpellation du collectif Bruxelles Panthères, qui juge le personnage du « sauvage » raciste, et rappelle « l’exigence du respect mutuel entre communautés ». Le collectif qui lutte contre les inégalités raciales a écrit à la directrice générale de l’UNESCO Audrey Azoulay pour lui demander, « s’il le faut », de retirer la Ducasse d’Ath de la liste des événements reconnus comme faisant partie du patrimoine immatériel de l’humanité.

Cette tradition remonte au Haut Moyen Âge, bien que la figure du "sauvage" ne soit apparue qu'à l'époque coloniale belge, en 1873. La fête comprend également des représentations de scènes bibliques, telles que la bataille entre David et Goliath, dragons Ce festival a également été considéré par l’Unesco en 2005 comme patrimoine culturel immatériel en France, où des représentations égales sont faites, mais sans le caractère controversé. Seulement dans la ville d'Ath, l'un des chars mène au "sauvage".

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Unesco, #Ducasse d’Ath, #Racisme, #black faces, #Belgique, #négrophobie, #esclavage, #Audrey Azoulay, #Blackface

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article