#Resistiré 2020, l'hymne enregistré par plus de 30 artistes pour battre ensemble le coronavirus

Publié le 3 Avril 2020

"Resistiré 2020", une version dévastatrice, avec 5,4 millions de vues sur YouTube à faire sonner depuis votre fenêtre ou balcon après les applaudissements de 20 heures. « Je résisterai pour continuer à vivre, je supporterai les coups et je ne me rendrai jamais, et même si mes rêves sont brisés, je résisterai, je résisterai. »

Pedro Almodovar l’avait popularisé en l’intégrant dans son film « Attache-moi ». Ces dernières semaines, l’ancien tube du groupe Dúo Dinámico est repris sur les balcons. Participent à l'hymne: Alex Ubago, Andrés Suárez, Álvaro Soler, Blas Cantó, Carlos Baute, Conchita, David Bisbal, David Otero, David Summers, Despistaos, Diana Navarro, Dvicio, Mariposa Effect, Hall Effect, Ele, Georgina, Inde, Jose Mercé, Josemi Carmona, Manuel Carrasco, Melendi, Mikel Erentxun, Nil Moliner, Pastora Soler, Pedro Guerra, Pitingo, Rosana, Rozalén, Rulo, Sofía Ellar et Vanesa Martín

C'est déjà une tradition. 20h00 approche et, comme chaque jour depuis le début de la pandémie, les citoyens sortent par les fenêtres et les balcons pour applaudir le personnel de santé. Mais non seulement les paumes sont entendues dans ce moment émotionnel, mais cette chanson a également été incluse presque dès le début pour s'encourager mutuellement à être forts et à faire face à la quarantaine.

Cuando pierda todas las partidas 
Cuando duerma con la soledad 
Cuando se me cierren las salidas 
Y la noche no me deje en paz 

Cuando sienta miedo del silencio 
Cuando cueste mantenerme en pie 
Cuando se rebelen los recuerdos 
Y me pongan contra la pared 

Resistiré, erguido frente a todo 
Me volveré de hierro para endurecer la piel 
Y aunque los vientos de la vida soplen fuerte 
Soy como el junco que se dobla, 
Pero siempre sigue en pie 

Resistiré, para seguir viviendo 
Soportaré los golpes y jamás me rendiré 
Y aunque los sueños se me rompan en pedazos 
Resistiré, resistiré 

Cuando el mundo pierda toda magia 
Cuando mi enemigo sea yo 
Cuando me apuñale la nostalgia 
Y no reconozca ni mi voz 

Cuando me amenace la locura 
Cuando en mi moneda salga cruz 
Cuando el diablo pase la factura 
Si alguna vez me faltas tu 

Resistiré, erguido frente a todo 
Me volveré de hierro para endurecer la piel 
Y aunque los vientos de la vida soplen fuerte 
Soy como el junco que se dobla, 
Pero siempre sigue en pie 

Resistiré, para seguir viviendo 
Soportaré los golpes y jamás me rendiré 
Y aunque los sueños se me rompan en pedazos 
Resistiré, resistiré

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article