Les racines du génocide des Tutsi au Rwanda

Publié le 26 Juin 2020

Les Belges héritèrent de cette colonie après leur victoire sur les troupes de protection de l'Afrique orientale allemande à la fin de la Première Guerre mondiale. La Société des Nations confia la tutelle du Ruanda-Urundi à la Belgique. Celle-ci considérait – avec les pères blancs toujours sur place – la situation héritée de la colonisation allemande comme correspondant à un état social multi-séculaire. Ils imposèrent les Tutsi pour exercer l'autorité sous la tutelle de l'administration coloniale ; même dans le nord-ouest du Rwanda où régnait une monarchie dominée par des agriculteurs hutu, plus ou moins soumise à la dynastie royale d'éleveurs tutsis du reste du Rwanda.

L'encouragement cynique de la Belgique à un clivage racial ethnique largement artificiel entre les Tutsis et les Hutus de la région a conduit à des conflits ont finalement abouti au génocide le plus rapide et le plus brutal de l'histoire, au Rwanda en 1994. Le génocide a fait 800 000 morts selon l'ONU et plus d'un million selon les autorités rwandaises.

La société traditionnelle rwandaise perçue par le colonisateur favorisa les Tutsi dans l'accès aux études et à la gouvernance, tandis que les Hutus et la petite composante des artisans twas furent cantonnés à des activités subalternes.

Les racines du génocide des Tutsi au Rwanda

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Génocide des Tutsi au Rwanda, #Racisme, #Histoire, #Colonialisme, #1994

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article