Qui se souvient encore de l'archet noble, ardent et raffiné de Lola Bobesco ?

Publié le 29 Décembre 2021

La chaleureuse communication du phrasé musical, l'originalité de la conception interprétative propulsent Lola Bobesco à la tête des interprètes du violon féminin international. Elle a enregistré des disques pour Electrecord, Decca, Columbia Nippon Program, Arcophon etc.

Sa carrière de concertiste l'a menée sur de nombreuses scènes internationales et elle s'est produite en soliste avec les chefs les plus célèbres de son temps. Elle a joué trois fois avec le Berliner Philharmoniker et enregistré plusieurs disques en Belgique et au Japon. Elle a souvent joué dans des formations de musique de chambre avec le pianiste Jacques Genty et a été violon solo de la Philharmonie pendant de nombreuses années.

Lola Bobesco
Lola Violeta Ana-Maria Bobescu mieux connue comme Lola Bobesco (née le 9 août 1921 à Craiova, Roumanie - morte le 4 septembre 2003 Sart-lez-Spa, Belgique) était une violoniste belge d'origine roumaine.

 

Biographie

Lola Bobesco commence sa carrière comme enfant prodige, donnant à six ans son premier récital avec son père, le compositeur et chef d'orchestre Aurel Bobescu12. Elle décroche le premier prix au Conservatoire de Paris en 1934 dans la classe de Jules Boucherit. Forte des conseils de Georges Enescu et Jacques Thibaud, elle avait fait ses débuts aux Concerts Colonne en 1936 mais se fait connaître sur la scène internationale en obtenant le septième prix au Concours Eugène-Ysaÿe en 1937 qui précède de près de quinze ans le futur Concours Reine Elisabeth3La même année, le compositeur Karel Candael collabore avec elle pour la diffusion d'un concert avec L'Opéra Royal Flamand.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Jacques Genty est un membre actif de la Résistance française et Lola Bobesco, qui faisait la navette entre la Belgique et la France, le soutenait en agissant comme coursier. En 1944, après la libération de Paris, ils se marient et s'installent à Bruxelles en 19464. Dix ans plus tard et après avoir été mariés pendant 12 ans, Bobesco et Genty se séparent. Ils divorcent en 1956 mais poursuivent leur extraordinaire partenariat musical pendant 35 ans5.

Après avoir formé Les Solistes de Bruxelles avec son époux Jacques Genty, elle fonde en 1958 l’Orchestre royal de chambre de Wallonie6. Professeure au Conservatoire royal de Bruxelles, elle forme également plusieurs générations de violonistes et siège au jury du Concours Reine Élisabeth en 1971 et en 1993.

Elle se produit au Japon, qui la reçoit avec tous les honneurs depuis les années 19807.

Elle enregistre des sonates de Beethoven, Fauré, Brahms, Franck et Debussy ainsi que des œuvres du répertoire baroque.

Lola Bobesco fonde, en 1990, le quatuor à cordes L'Arte del suono avec lequel elle a enregistré les 6 quatuors concertants de l'Opus 3 de Viotti8.

Violoniste d'une force artistique exceptionnelle malgré son physique délicat, Lola Bobesco a équilibré la virtuosité technique avec la simplicité et l'austérité interprétative9. Elle avait par ailleurs séduit les amateurs d'art qu'étaient Louis de Funès et son épouse, Jeanne de Maupassant avec qui elle entretenait un lien d’amitié10.

Lola Bobesco a vécu longtemps à Bruxelles, mais elle choisit de finir ses jours dans une maison de retraite12 où elle meurt le 4 septembre 2003 et après des funérailles discrètes célébrées en l'Église Saint-Remacle de Verviers elle repose au cimetière de Sart-lez-Spa13,14,15Son violon a été attribué à GB Guadagnini.

Une rue de Woluwe-Saint-Lambert porte son nom depuis 200513.

Notes et références

  1.  « Lola Bobesco (Violin) - Short Biography » [archive], sur www.bach-cantatas.com (consulté le )
  2.  N.B, « Disparition de Lola Bobesco » [archive], sur La Libre.be (consulté le)
  3.  « Le souvenir de Lola Bobesco, 1920-2003 » [archive], sur Crescendo Magazine (consulté le )
  4.  « Jacques Genty (1921-2014) » [archive], sur data.bnf.fr (consulté le)
  5.  « Lola Bobesco (Violin) - Short Biography » [archive], sur www.bach-cantatas.com (consulté le )
  6.  « Décès du pianiste Jacques Genty » [archive], sur Musiq3,  (consulté le )
  7.  « Le souvenir de Lola Bobesco, 1920-2003 » [archive], sur Crescendo Magazine (consulté le )
  8.  « "Mémoire retrouvée", Lola Bobesco : une archive de 1994 (1/2) » [archive], sur France Musique (consulté le )
  9.  « Lola Bobesco (Violin) - Short Biography » [archive], sur www.bach-cantatas.com (consulté le )
  10.  DH Les Sports+, « La violoniste Lola Bobesco, l'amie belge de De Funès » [archive], sur DH Les Sports +,  (consulté le)
  11.  « Le souvenir de Lola Bobesco, 1920-2003 » [archive], sur Crescendo Magazine (consulté le )
  12.  « Décès - La violoniste d'origine roumaine s'était établie en Belgique L'archet errant de Lola Bobesco » [archive], sur Le Soir (consulté le)
  13.  « eBru | La rue Lola Bobesco | Woluwe-Saint-Lambert (1200 Bruxelles) » [archive], sur www.ebru.be (consulté le )

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Lola Bobesco, #Violon, #musique classique, #Bruxelles

Repost1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article