Tzilacatzin était un guerrier Otomi de Tlatelolco, qui s'est fait remarquer lors de la prise de Tenochtitlán.

Publié le 15 Octobre 2022

Les brigantins sont arrivés dans le quartier appelé Xocotitlan, et lorsqu'ils ont atteint la terre ferme, ils ont sauté par terre et se sont battus à travers le quartier. Et quand ce capitaine indien, nommé Tzilacatzin, a vu qu'ils venaient en combat, il est allé vers eux avec d'autres personnes qui le suivaient, et en combattant, ils les ont chassés de ce quartier et les ont fait retourner chez les brigantins. (Fray Bernardino de Sahagun, XVI)

Selon les chroniques, lorsque les brigantins espagnols sous le commandement de Pedro de Alvarado arrivèrent à Tlatelolco, aucun guerrier n'osa les attaquer à l'exception de Tzilacatzin. Ce guerrier Otomi passa à l'attaque et assassina impitoyablement plusieurs Espagnols, ainsi que plusieurs de leurs alliés indiens en leur lançant des pierres. Les Espagnols et leurs alliés ont été contraints de regagner leurs navires et de fuir, car ils n'ont pas résisté à l'attaque des Tlatelolcas.

Pedro de Alvarado, impressionné par ce qu'il venait de voir de ce grand guerrier, ressentait au fond de lui un grand respect, mais en même temps une haine aiguë envers cet homme qui semblait indestructible. Alvarado ne l'affronta pas directement, mais il lui suffisait de voir son courage de loin pour savoir qu'il prierait chaque jour Dieu et son fils Jésus de ne jamais avoir à se mesurer à ce guerrier Otomi.

La resistencia indígena ante la conquista, Josefina Oliva de Coll (1991)

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Tzilacatzin, #Tlatelolco, #Tenochtitlán, #Histoire du Mexique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article