Driss El Maloumi : l’ «enchanteur du oud»

Publié le 17 Février 2008

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/9/0/7/3259130171709.jpg

Driss El Maloumi (né le 25 mai 1970, à Agadir au Maroc), est un oudiste marocain réputé pur sa virtuosité et son talent. Surnommé , l’ «enchanteur du oud», il figure parmi les meilleurs joueurs de Oud de sa génération. Sa culture musicale et littéraire, alliée à une rare maîtrise instrumentale, lui permet d’aborder différents styles musicaux. Il est probablement l'un des oudistes les plus sollicités de sa génération pour son jeu à la technique affirmée et délicate empreint de  profondeur qui caractérise cet instrument de musique majeur de la musique arabo-andalouse.


Biographie et évolution musicale

Après une enfance sans soucis, il obtient en 1993 un master en littérature arabe à l'Université Ibnou Zohr d'Agadir et présente un mémoire de fin d'études sur une approche philosophique de la musique ayant trait à la forme et au fond dans le discours artistique. A côté de cela, il reçoit une très solide formation musicale classique arabe et occidentale. Il est récompensé successivement par le Premier Prix du Oud, le Premier Prix de Perfectionnement et le Prix d'Honneur à l'Examen National du Oud du Conservatoire National de Musique de Rabat en 1992, 1993 et 1994.

 

Talentueux et nourri de l'écoute et de la tradition des grands maîtres de musique, il explore de nouveaux genres musicaux où la rencontre instrumentale et l'immersion dans des genres nouveaux, tels que la musique baroque et le jazz notamment, donnent naissance à une musique puissamment évocatrice, ouverte, délicate et surprenante qui éveille la sensibilité et la spiritualité de l'auditeur.

Multipliant les compositions en solo, en duo avec percussions ou trio (Percussions et Guembri ou Ney), Driss El Maloumi sait puiser dans la profondeur de l'âme soufie mais aussi dans tous les genres de la tradition orientale pour créer une couleur musicale où s'exprime aussi sa culture berbère.

 

Driss El Maloumi croise le chemin d' artistes internationaux, tels que Jordi Savall et son ensemble Hesperion XXI (Espagne), Pierre Hamon (France), Keyvan Chemirani (fils de Djamchid Chemirani) (Iran), Françoise AtlanOmar Bachir (Iraq), Carlo Rizzo (Italie), et Alla (Algérie) en musique ancienne, traditionnelle ou classique ainsi que le trompettiste de jazz Paolo Fresu (Italie), Claude Tchamitchian (Arménie), Alban DarcheXavi Maureta (Espagne). (France), (France),

 

Driss El Maloumi est associé à la composition musicale pour des spectacles tels que Isabel « I » (direction musicale : Jordi Saval), L'Amour Sorcier de Manuel de Falla (réalisation : Antoine Bourseiller), Caravane de Lune (Direction musicale : Gerard Kurdjian) et Oiseau de Lune (réalisation : Antoine Bourseiller).

 

Il a joué aux côtés de grands poètes tels que Abdelatif Lâabi (Maroc) et Adonis (Syrie). Il a réalisé en 2000 l'album de jazz Tawada coécrit avec l'artiste français Alban Darche. Cet album a été distingué de 4 étoiles dans Jazzman magazine. En 2003, sa rencontre avec le trio italien Paftrio a donné naissance à l'album « Jazz aux Oudayas ». Il a également participé aux enregistrements de l'album "Noches" de la chanteuse française d'origine séfarade Françoise Atlan en 1998 qui a obtenu un "Choc" du Monde de la Musique et collaboré à plusieurs albums de l'artiste catalan Jordi Savall et son épouse la cantatrice Montserrat Figueiras.

 

Driss El Maloumi a souvent été invité a participer à de nombreux festivals au Maroc, ainsi qu'en Espagne, en France, en Italie, au Portugal, en Grèce, en Jordanie en Suisse, en Autriche, aux Pays Bas, en Colombie, en Argentine et au Brésil.

 

La presse lui reconnait beaucoup de qualités artistique comme la pureté et la délicatesse de son jeu et de sa musique, le qualifiant souvent de "magicien du Oud".

 

Driss El Maloumi participe en 2008 à Musiques Métisses à Angoulême, un festival où chaque année des artistes du monde entier viennent présenter leurs concerts, et où plus de 60 000 spectateurs viennent partager l’ambiance des concerts comme du village du Festival.

 

Discographie

  • Maroc: l'âme dansée
 

Lien interne

  • Musique marocaine
 

Sources

http://www.albacarma.com/doc%20duo%20driss%20el%20maloumi.htm

 

 

Récupérée de « http://www.wikimusique.net/index.php/Driss_El_Maloumi »

Rédigé par Mario Scolas

Publié dans #Musiques marocaines

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Last Night in Orient 08/06/2011 20:15


Rabat, 7 juin (MAP)- Le luthiste marocain Driss Maloumi a remporté le prix "Ziryab des virtuoses" au titre de 2011, qui lui sera remis, jeudi, lors d'une cérémonie au Théâtre national Mohammed
V.

Cette cérémonie sera organisée conjointement par le Comité national de la Musique (CNM), membre du comité international de la musique relevant de la Maison de l'UNESCO.

"Driss Maloumi est, de toute évidence, le luthiste du siècle que le monde arabo islamique a hérité à la suite de l'apparition d'une pléiade de musiciens virtuoses de renom à la fois innovateurs et
créateurs insolites tels Mounir Bachir, Saïd Chraïbi, Nasser Shemma parmi tant d'autres", a estimé le président du CNM, Hassan Megri dans un communiqué.

"Ceux-là même qui ont réalisé des prouesses et des performances de haut niveau dans le but de redonner au Luth ses lettres de noblesses en tant qu'instrument universel et symbole emblématique de la
musique du Moyen-Orient", a poursuivi le président du CNM décernera le Prix.

Driss Maloumi serait "cette perle rare exceptionnelle", qui a su créer lors de ces prestations "l'étonnement et la stupéfaction" au regard d'un public assoiffé de musiques spirituelles qui
s'adressent à l'âme et à la conscience, tout en transmettant "le message de paix, d'humanisme et de tolérance mutuelle entre les peuples", a-t-il poursuivi.

L'artiste marocain, qui a participé à plusieurs manifestations et festivals au Maroc et à l'étranger, "développe sa recherche sur l'approche philosophique de la musique dans le discours artistique
avec un esprit d'universalisme et un regard croisé Orient- Occident", a ajouté le président du CNM.

Le Prix "Ziryab des virtuoses 2010" a été attribué au maître turc du Qanun Savas Ozkok.

MAP