La batucada brésilienne - Le soleil et rythmes du Brésil

Publié le 24 Juin 2010

Style de musique avec des percussions traditionnelles du Brésil, dont les formules rythmiques en font un sous-genre de la samba.

La batucada est un style musical originaire de Rio de Janeiro avec des percussions traditionnelles du Brésil dont les formules rythmiques en font un sous-genre de la samba. Par extension, on utilise le terme de batucada. Les instruments utilisés pour jouer cette musique sont principalement des percussions : la Caixa de guerra, le Tamborim, le Surdo, le Repinique, le Tarol, la Cuica, le Pandeiro, les Agogos, le Chocalho et le Reco-reco.

Le surdo est un fût droit, large et profond dont le son grave assure les basses et assoît la structure rythmique en battant le tempo. Il est généralement construit en métal et ses membranes peuvent être naturelles ou synthétiques. Il existe des surdos de différentes tailles (de 16 à 26 pouces de diamètre).
 

Le repinique (parfois aussi appelé « repique ») est un tambour d'accompagnement de mêmes proportions que le surdo mais environ trois fois plus petit, et au son clair. Il est aussi utilisé pour des phrases d'appel (démarrages, arrêts des morceaux). Le fût est aussi en métal, ses membranes sont synthétiques.
 

La caixa ou tarol est une caisse claire, un peu comme celles que l'on peut trouver sur des batteries de rock 'n' roll. Cependant, à la différence de ces dernières, son timbre est généralement constitué d'un simple fil d'acier tendu en travers de la peau de frappe. Elle sert elle aussi d'accompagnement en assurant un continuum rythmique ;
 

Le tamborim est un tambourin sans cymbale. Le son est particulièrement sec et aigu. Il sert à effectuer des phrases rythmiques qui ponctuent les morceaux et les font vivre.
 

Le chocalho ou chapinhas est un ensemble de petites cymbales montées sur un réseau de tringles. Le son qu'il produit est répétitif et aigu, et vient renforcer l'accompagnement offert par les caixas ;
 

L'agogô est une cloche à deux tons (parfois trois ou quatre, voire cinq). Il assure une fonction intermédiaire entre la rythmique et la mélodie.
 

La cuica est un membranophone particulier : elle comporte une tige fixée au milieu de la peau. La tige transmet à la peau les vibrations produites lorsqu'on la frotte avec une éponge humide. Les sons produits ressemblent aux cris du singe (d'où l'origine de son nom). La cuica est utilisée pour former une sorte de chant rythmique.
 

L'apito est un sifflet à un ou trois tons. Il permet au chef de batterie d'attirer l'attention de ses musiciens pour les diriger par des signaux conventionnels.

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Musiques latines, #samba, #Musiques du monde, #Musique brésilienne

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
<br /> DE commentaires en commentaires : ici aussi, il fait chaud !<br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> Pas mal du tout cette "Election de la reine" - c'est tout à fait mon genre de musique - Geneviève<br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> bonjour Geneviève...Superbe vidéo en effet...J'adore également ce rythme de percussions...<br /> <br /> <br /> Ici il fait chaud ! <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />