Les voleurs d'Ouled Teima : mains basses sur des touristes belges

Publié le 31 Juillet 2012

Ce récit de vie concerne une affaire criminelle qui s'est déroulée à Ouled Teima au Maroc en décembre 2008.  Une manipulation honteuse de prédateur qui a brisé ma vie et celle de mon ex-compagnon. Dans la vie il faut évidemment savoir un jour tourner la page !

Mais ce récit a pour objectif de mettre en garde d'autres touristes sur des faits similaires. Et de rejeter toute hospitalité douteuse lors des voyage afin de mieux piéger autrui ! Aujourd'hui, je demande à ce que le malandrin rende ce qu'il a dépouillé à mon ancien compagnon après avoir abusé de sa faiblesse, de sa maladie.

http://img.over-blog.com/140x150/1/50/59/42/cheb-rayan/divers/1-P1060055.jpg

Si cette histoire qui ne concerne nullement la culture marocaine, elle m'a profondement affectéen vous pouvez suivre ce lien pour de plus amples développements.

Aujourd'hui si je suis rétabli psychologiquement des conséquences de cette séquestration et empoisonnement, et si mon ex compagnon vit dans la plus grande précarité au Maroc suite à ce que nous appelons en Belgique, un racket, et que je compte rendre cette affaire privée publique! Abdallah Bounane et sa famille de bonimenteurs s'insurge, mais cela me facilitera la possibilité de me retourner contre lui au moment d'un procès public. Puisque l'affaire que je voulais judiciaire d'abus sur personnes fragilisées et droguées est restée étouffée auprès des autorités judiciaires au Maroc.

2013 - Ses harcèlements continuent, et je viens de faire fermer son Skyrock ordurier

http://img.over-blog.com/600x400/1/50/59/42/chanteurs/amiral/Abdallah-bounane-Ouled-Teima.jpg

Ancien blog d'Abdallah Bounane m'accusant de pédophilie sur décision d'une instruction judiciaire contre l'hébergeur

Le soutien d'une amie depuis le Maroc

sorcellerie-maroc-ouled-teima.jpg

Un courrier d'une amie connaissant la situation atroce que j'ai vécu là-bas.

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Maroc, #Ouled Teima, #Tourisme, #Abdallah Bounane

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
<br /> Je suis désolé pour toi et ton ex compagnon. Ton affaire me fait penser à ce qui s'est produit dans la région d'Agadir à un ami proche de Liège, il y a une petite dizaine d'années !<br /> <br /> <br /> Il s'est fait embusqué dans la même affaire !<br /> <br /> <br /> Il a perdu, santé, argent dans une situation semblable à la tienne ! On pourrait se mettre en contact si tu le souhaites ! Peut-être pourrions-nous rassembler nos force face à ce genre<br /> d'escroquerie !<br /> <br /> <br /> Je suis heureux que tu t'en es bien sorti !<br />
Répondre
D
<br /> La justice de Dieu sera pour lui et les siens, mais j'espère pour toi qu'il existera avant cela une justice des hommes! <br />
Répondre
F
<br /> C'est une histoire honteuse pour notre religion ! Je m'excuse au nom du peuple marocain de laisser courir en liberté ce genre de criminels ! Si tu veux, je peux m'occuper de trouver un avocat<br /> pour plaider cette affaire !<br />
Répondre
L
<br /> Carmina Bayer, j'ai eu affaire avec Abdallah Bounane, le voyou qui a dépouillé un ami ! Tu sais qu'il fait maître chanteur contre cette personne ?<br /> <br /> <br /> Il fait du chantage pour qu'il ne porte pas plainte pour vol, séquestration il fera chantage de porter plainte pour homosexualité ! Rien que cela ! <br />
Répondre
P
<br /> Bonjour,<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> J'ai lu un fait divers particulièrement horrible qui vient de se passer à Ouled Teïma. Je vous partage le lien :<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> http://www.aujourdhui.ma/maroc-actualite/chronique-judiciaire/ils-mettent-le-feu-au-corps-de-leur-ami-104088.html<br />
Répondre
L
<br /> <br /> Quelle horreur, je poste l'article ici ! Ouled Teima est la ville du Diable ! <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br /> Nous sommes au début de l’après-midi du lundi 8 juillet. Youssef, tourneur de vingt-trois ans, célibataire, prépare le déjeuner dans l’atelier de son frère situé à Ouled Teïma, à une<br /> quarantaine de kilomètres de chacune des deux villes, Agadir et Taroudant. Tout d’un coup, son téléphone portable sonne. Son ami Hicham, lui propose de les accompagner, lui et son frère, pour<br /> prendre leur déjeuner dans la forêt. Youssef accepte sans hésiter l’invitation.<br /> <br /> <br /> Il s’adresse à son frère qui semble être très occupé pour lui demander l’autorisation d’aller passer l’après-midi avec ses deux amis. Son frère l’autorise de partir. Youssef enlève son blouson<br /> bleu et part pour le rendez-vous. Hicham et son frère l’attendent non loin de l’atelier à bord d’une R 309. Youssef les rejoint. La voiture quitte Ouled Teïma, traversant la commune Ahl Rmel<br /> pour arriver à la commune El Ksiba puis à la forêt donnant sur la région Bou El Maâdane.<br /> <br /> <br /> Hicham, son frère et Youssef rigolent, plaisantent et conversent tout au long du chemin sans le moindre malentendu. Mais une fois arrivés à la forêt les deux frères se transforment en monstres.<br /> Ils violentent Youssef et le ligotent avec une corde au tronc d’un arbre d’argan.<br /> <br /> <br /> Pour quel mobile ? Youssef l’ignore, mais il les supplie de le libérer. Mais en vain. Pire, Hicham prend un bidon de six litres rempli d’essence puis retire le bouchon. Youssef demande secours.<br /> Mais personne n’est là pour le secourir. Hicham l’asperge d’essence. Et sans pitié, il allume le feu au corps de Youssef lequel est devenu comme une torche. Comme s’ils regrettaient leur acte<br /> criminel lorsqu’ils ont vu son corps qui se carbonisait, ils ont essayé de le sauver. Trop tard.<br /> <br /> <br /> Ils le mettent dans la voiture alors qu’il est dans un état très grave. Ses brûlures sont du troisième degré. Ils le conduisent jusqu’au Centre hospitalier d’Ouled Teïma pour l’abandonner et<br /> prendre la fuite. Le médecin chef décide de le renvoyer à l’hôpital Hassan II à Agadir. La police se rend à l’hôpital et diligente une enquête.<br /> <br /> <br /> Mardi matin, 9 juillet, Youssef est encore en vie. Mais le soir, il rend l’âme. La police interpelle les deux frères et les met en garde à vue. Pourquoi ont-ils commis ce crime horrible ? Ils<br /> affirment qu’ils voulaient se venger de Youssef qui harcelait leur sœur. Vrai ou faux ? Personne n’a confirmé cette hypothèse, même leur sœur. <br /> Jeudi matin, 11 juillet, les deux frères ont été traduits devant la justice à Agadir.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br /> Abderrafii ALOUMLIKI Le : 2013-07-16 N° : 2974<br /> <br /> <br /> <br />