La marinera

Publié le 3 Juillet 2012

La femme exprime son affection, tandis que l'homme courtise, accompagne, traque et conquiert son partenaire. Ce message est défini lors de l'exécution de la danse.

La marinera est un rythme et une danse traditionnelle de la côte du Pérou qui dérive de la zamacueca1. Elle est dansée par un ou plusieurs couples, sur des rythmes africains, espagnols et autochtones, elle rappelle les effluves d’un passé métissé tout en évoquant le Pérou contemporain2. Elle fut dansée d'abord par les métisses, les peuples autochtones et les Noirs, dans les quartiers pauvres de la capitale, où ils disposaient d'un espace étroit, ce qui explique les mouvements de peu d'amplitude. Certains mouvements, notamment le zapateo, rappellent la manière de marcher du cheval, à la différence de la zamacueca. C'est une danse de séduction, l'homme et la femme tournoyant l'un autour de l'autre. Elle est considérée comme « la » danse péruvienne par excellence, par son élégance et sa poésie3. La Marinera Norteña est une des danses les plus représentatives des provinces péruviennes du nord4. Cette danse a été déclarée "Patrimoine culturel de la nation"5. Il convient de noter qu'avant la guerre avec le Chili, cette danse était connue sous le nom de "La Chilenita" car les deux danses avaient une origine commune à la zamacueca. Mais après la guerre du Pacifique, il a été décidé de changer le nom de la danse en Marinera en l'honneur de la marine péruvienne6Le courant  africaniste soutient par contre que son origine est afro-péruvienne puisque les principaux danseurs ont été des zambos et des noirs, rappelant les danses africaines. Le nom «Zamacueca» viendrait de qui «zamba» (métisse noire / amérindienne) exécute des mouvements comme une poule «couveuse» qui a pondu un œuf. Le musicien et poète Nicomedes Santa Cruz indique que le nom vient du dialecte "samba" et "cuque" du kimbundo qui signifie: "Je suis venu pour commencer le lundú".

 

Déclarée "Patrimoine culturel de la nation" et considérée par beaucoup comme "La reine et la dame de toutes les danses du Pérou" dans ses diverses variétés régionales. La marinera norteña est une danse pour couple mixte, dans laquelle s'expriment l'élégance et la sensualité, où l'homme conquiert la femme au milieu de la parade nuptiale, traquant avec son regard et son pas brossé, tandis que la femme coquette admet qu'elle exprime malicieusement sa sensibilité.

  1. « Danses traditionnelles péruviennes » [archive], sur www.peru-excepcion.com (consulté le 13 mai 2021)
  2.  « La marinera » [archive], sur www.guidesulysse.com (consulté le 13 mai 2021)
  3.  (en-US) « Marinera Dance » [archive], sur Smithsonian Folklife Festival (consulté le 13 mai 2021)
  4.  « Les danses traditionnelles du Pérou » [archive], sur www.perudelmundo.com (consulté le 13 mai 2021)
  5.  (es) « Danza de la Marinera Norteña - EcuRed » [archive], sur www.ecured.cu (consulté le 13 mai 2021)
  6.  (es) « Danza de la Marinera Norteña - EcuRed » [archive], sur www.ecured.cu (consulté le 13 mai 2021)

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Danse, #Marinera, #Danse péruvienne, #Musique péruvienne

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Voir Blog(fermaton.over-blog.com)No.9- THÉORÈME OSÉE. - La fin de notre civilisation ?
Répondre
L


merci de votre passage !



H
C'est un vrai problème, la destruction du patrimoine architectural vient s'ajouter encore aux violences faites à la population... Une surenchère navrante : la destruction de la mémoire collective,
de l'Histoire, en plus de celle des vies humaines.
Répondre
L


Oui, c'est horrible pour le Patrimoine. Que veulent-ils au juste à part la destruction civilisationnelle ? C'est une insulte très grave, c'est négatif, c'est une tranche d'histoire...On ne
gardera pas en mémoire ces actes violents de vandalisme !  La Gaule, Rome, on fait partie de l'histoire de l'Europe, le paganisme également, l'animisme aussi ! Rome a voulu détruire Carthage
aussi...Mais c'était une guerre punique...Sommes nous moins barbare en voulant garder la moindre trace du passé sur un territoire ? Cela ne change rien qu'il s'agisse de profanation de tombes de
marabouts...Ils font partie de la mémoire collective et nous transmettent encore une beauté de l'histoire de la pensée africaine...Le christianisme a été vandale également...Ce n'est pas
préciséement l'islam que je critique ici...mais le formes moribondes actuelles...Je suis allé en Cappadoce, j'ai été émerveillé par ces reliquats de cultures...Je peux m'émerveiller devant des
temples romains...Ces islamistes s'attaquent à NOTRE PATRIMOINE (il n'appartient pas à l'histoire de l'islam uniquement) - Il appartient à nous TOUS ! Je n'ai même pas eu l'occasion de visiter le
Mali...Ni Tombouctou...J'ai le droit de revendiquer ce plaisir à mes enfants de découvrir ces monuments !