Publié le 27 Mars 2019

Même les Bruxellois passent souvent à côté de véritables joyaux. Des petits coins secrets et méconnus que l'on ne retrouve pas dans les guides habituels. Voici de quoi revisiter Bruxelles autrement.

Cette impasse est un vestige du chemin qui, au Moyen Âge, longeait par l’intérieur les petits remparts (enceinte intermédiaire entre la première et la seconde enceinte de la ville), ouvrages de défense en rapport avec la Verlorencost Poort.
Cette impasse est un vestige du chemin qui, au Moyen Âge, longeait par l’intérieur les petits remparts (enceinte intermédiaire entre la première et la seconde enceinte de la ville), ouvrages de défense en rapport avec la Verlorencost Poort.

Cette impasse est un vestige du chemin qui, au Moyen Âge, longeait par l’intérieur les petits remparts (enceinte intermédiaire entre la première et la seconde enceinte de la ville), ouvrages de défense en rapport avec la Verlorencost Poort.

En 1530, le couvent de Jéricho est autorisé à enclaver la ruelle du Rosier et y installer une porte d’accès à ses jardins qui longeaient l’arrière des propriétés de la rue de Flandre (côté pair). Le chemin est ainsi devenu une impasse.

En 1866, l’impasse du Gril comptait 5 maisons pour 5 foyers et 27 habitants. Avec la création de la rue Lepage à partir de 1912, l’impasse a encore été raccourcie et toutes les maisons ont été démolies.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Urbex, #Bruxelles, #2019, #Photographie, #Impasse du Gril

Repost0

Publié le 27 Mars 2019

José Tamárez "Joseíto" Mateo (né le 6 avril 1920 à San Isidro , le 1er juin 2018 à Saint-Domingue) était un chanteur dominicain connu sous le nom d' El Rey del Merengue ("Le roi du merengue"). Mateo est devenu célèbre dans les années 1940 avec le Merengue El negrito del batey , écrit par Héctor Díaz et Medardo Guzmán. Au milieu des années 50, il vint à La Havane, où Alberto Beltrán le présenta au groupe Sonora Matancera

Le travail professionnel de Mateo s'étend depuis plus de 70 ans et constitue un important référent des dominicains et de leur culture musicale. Il s'est nourri des racines du merengue et en est devenu un représentant unique. Son style novateur se caractérise par une participation sur scène enrichie par sa manière particulière de danser et de chanter.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Joseíto Mateo, #La Cerradura, #merengue

Repost0

Publié le 27 Mars 2019

Le sadisme et la cruauté de ces coutumes préhispaniques étaient le résultat d'inventions qui justifiaient l'avancée spirituelle du conquérant, bien entendu, à des fins de domination et de richesse, il était même inventé qu'elles étaient des cannibales. Le courant religieux, quant à lui, affirmait que les indigènes cohabitaient avec le diable et n’avaient pas d’âme, une qualité qui devrait être imprégnée de baptême.

Le sadisme et la cruauté de ces coutumes préhispaniques étaient le résultat d'inventions qui justifiaient l'avancée spirituelle du conquérant, bien entendu, à des fins de domination et de richesse, il était même inventé qu'elles étaient des cannibales. Le courant religieux, quant à lui, affirmait que les indigènes cohabitaient avec le diable et n’avaient pas d’âme, une qualité qui devrait être imprégnée de baptême.

Il s'agit d'un codex colonial car il a été écrit et dessiné sur un papier européen et comporte des inscriptions en espagnol commentant les scènes et les symboles représentés.

Il s'agit d'un codex colonial car il a été écrit et dessiné sur un papier européen et comporte des inscriptions en espagnol commentant les scènes et les symboles représentés.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Mexique, #Colonisation, #Religion

Repost0