Publié le 12 Mars 2019

Willy Kessels (1898-1974) est un photographe belge reconnu comme un des plus importants de l’entre-deux-guerres, notamment dans le domaine de la photographie d’architecture. Après des études il se consacre vers la photographie en 1930. Il prit des vues de villes (Anvers, Bruxelles), mais c'est surtout en tant que photographe documentaire social qu'il est connu. Il accompagna notamment Henri Storck et Joris Ivens sur le tournage de leur film documentaire Misère au Borinage. Il a été annoncé comme le représentant le plus important de la photographie "moderniste" en Belgique, mais dans quelle mesure cela correspond-il à la réalité?

Ses mérites artistiques dans ce domaine et dans cette période ne peuvent être contestés. L'honnêteté lui commande d'être placé dans une rangée d'autres photographes expérimentaux de sa génération. Éminent représentant du modernisme, influencé par le Constructivisme, comme toute l’avant-garde européenne de cette époque, son travail s’inscrit dans le courant de la Nouvelle Objectivité et de la Nouvelle Vision. Il a photographié un nombre considérable de bâtiments dus aux plus importants des architectes des courants moderniste et Art Déco, comme Henry van de Velde, Maxime et Fernand Brunfaut, Adrien Blomme, Marcel Leborgne, Jean-Jules Eggericx, Stanislas Jasinski, et tant d’autres encore.

Après la deuxième guerre mondiale, ralentissement de la production de Willy Kessels laquelle est principalement axée sur la promotion de l'Escaut et de la Flandre. Dans les milieux nationalistes flamands, on les apprécie beaucoup parce qu'elles exaltent le caractère traditionnel de la Flandre. Néanmoins, il réalise encore quelques reportages, portraits, commandes et expérimentations artistiques. 
Il décède en 1974 à Bruxelles.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Willy Kessels, #Photographie, #architecture

Repost0

Publié le 11 Mars 2019

Hoy por fin he decidido
Terminar lo nuestro aquí
Le hace daño a nuestras vidas
Esta relación prohibida
Y cuando me atrevo a hablar
Pa cortar con esta historia
De amarnos a la escondida
Pero te veo y se me olvida
Y el corazón es que no puede parar de amar
Con este dulce pecado
Que me lleva al infierno y a la dicha
Y amarnos más, besar los labios sin parar
Lloramos borrachitos de pasión
Cuando hacemos el amor
Y cuando me atrevo a hablar
Pa cortar con esta historia
De amarnos a la escondida
Pero te veo y se me olvida
Y el corazón es que no puede parar de amar
Por este dulce pecado
Que me lleva al infierno y a la dicha
Y amarnos más, besar los labios sin parar
Lloramos borrachitos de pasión
Y el corazón es que no puede parar de amar
Por este dulce pecado
Que me lleva al infierno y a la dicha ay amor...

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Dulce Pecado, #Smule, #cover

Repost0

Publié le 11 Mars 2019

D'après les calculs, le chanteur-entrepreneur pèserait près de 245 millions d'euros.

D'après les calculs, le chanteur-entrepreneur pèserait près de 245 millions d'euros.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Maluma, #Musiques latines

Repost0