Publié le 31 Mars 2016

Le langage SMS a déjà 20 ans, mais maudits sont les dégâts que cette pratique qui a déjà occasionné dans le contexte de notre civilisation hyper-connectée. La pratique régulière d'un jeu de lettre pourrait-il compenser cette lacune ?

Le langage SMS a déjà 20 ans, mais maudits sont les dégâts que cette pratique qui a déjà occasionné dans le contexte de notre civilisation hyper-connectée. La pratique régulière d'un jeu de lettre pourrait-il compenser cette lacune ?

La « novlangue SMS » va-t-elle envahir notre société pour une nouvelle pratique de l'écrit ? Nous constatons au quotidien qu'il n'est plus rare trouver dans des copies d'étudiants, des « tu fé koi ? » (tu fais quoi ?) ou des « g croier que tu devè venir » (je croyais que tu devais venir) ? L'écriture SMS inquiète dans la mesure où une première génération d'étudiant est déjà victime de ce langage maudit au niveau orthographique et sont déjà les parents d'une nouvelle génération

La « novlangue SMS » va-t-elle envahir notre société pour une nouvelle pratique de l'écrit ? Nous constatons au quotidien qu'il n'est plus rare trouver dans des copies d'étudiants, des « tu fé koi ? » (tu fais quoi ?) ou des « g croier que tu devè venir » (je croyais que tu devais venir) ? L'écriture SMS inquiète dans la mesure où une première génération d'étudiant est déjà victime de ce langage maudit au niveau orthographique et sont déjà les parents d'une nouvelle génération

En 2016, l'orthographe est devenue la pire ennemie de l'homme, plus personne n'y échappe pourtant ! Avec le smartphone, nous obéissons tous aux lois immuables des partisans du moindre effort.
 
Ma grand-mère à 88 ans possédait un savoir encyclopédique de tous les dictionnaires de sa langue maternelle et pouvait donner en temps réel, bien plus de synonymes que le robot du nouvel IPhone X en sachant contextualiser toutes les expressions. Jusqu'à la fin de sa vie, cette Dame n'a jamais souffert de sénescence intellectuelle. Peut-être grâce à la pratique du Scrabble et des rigueurs imposées par la vie de manière générale. .Ma grand-mère était également une passionnée du jeu de Scrabble, et jouer avec elle constituait une activité stimulante et c'était loin de l'abrutissement auquel nous plonge l'univers des applications smartphone.
 
Pendant ces années, nous avons connu un enrichissement du vocabulaire, l'amélioration de l'orthographe et la connaissance pratique des conjugaisons qui sont des qualités pédagogiques inhérente à ce jeu de société de savoir.
 
Nous pouvons citer bien évidemment de multiples activités pédagogiques liées à la pratique du Scrabble comme le développement de nos facultés combinatoires et de nous entraîner à une mémoire visuelle, sans dénigrer aussi les efforts de concentration imposé par un temps de concentration pour former un mot, mais également l'exercice du calcul mental pour compter les points obtenus aux formations des mots dans le contexte ludique liés aux points obtenus. 
 
Que peut nous apporter en quelques mots, la pratique du Scrabble ?
  • Enrichissement du vocabulaire
  • Emulation au sein d'un groupe
  • Développement du sens combinatoire
  • Découverte du monde francophone
  • Introduction à la compétition
  • Amélioration des connaissances grammaticales : conjugaisons, pluriels, règles diverses
  • Développement de la faculté de concentration
  • Développement de l'esprit logique
  • Contacts avec des jeunes d'autres pays
  • Progrès en orthographe

 

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Jeux de société

Repost0

Publié le 30 Mars 2016

Une vidéo signée Majid Oukacha.

Le Coran tourne essentiellement autour d’un ensemble de lois juridiques dogmatiques et impérieuses ayant vocation à être appliquées par tous les musulmans, peu importe l’époque dans laquelle ils vivent ou le lieu où ils se trouvent. Ces lois n’acceptent pas de contradiction ni de position de soumission sans estimer qu’il s’agirait d’un situation de guerre, de conflit ou d’oppression. La différence entre l'Islam et les Chrétiens, c'est que les Chrétiens ont été capable de s'adapter à la modernité et la sécularisation consistant à faire passer des biens d’Église dans le domaine public, ou encore, à soustraire à l’influence des institutions religieuses des fonctions ou des biens qui lui appartenaient, entre autres... ce qui n'est pas le cas de l'Islam qui est une idéologie totalitaire et fascisante, « on juge l'Arbre à ses Fruits » au bout de 1 400 ans, le résultat est accablant pour l'Islam !

Cela fait maintenant près de dix ans que je ne suis plus musulman. J’ai cessé de l’être après avoir sérieusement étudié le puits sans fond que semblent être les textes sacrés du Coran et des hadîts Sahih. Ce long et difficile travail, tant sur celui des commandements de mes anciens maîtres (le Dieu Allah et Son prophète Muhammad) que sur moi-même, m’a amené à entrevoir des conclusions et à théoriser des concepts que je n’ai à ce jour encore jamais entendus ni lus nulle part ! L’existence de ce livre que vous tenez entre vos mains s’imposait donc, selon moi. Ce sont toujours les mêmes islamologues que j’entends et lis depuis tant d’années, ici, en France ! Tous ont pour conclusion définitive que le Coran n’est la source d’aucun problème (actes terroristes commis au nom du Jihâd, statut inférieur des femmes dans le Monde Arabo-Musulman, châtiments corporels sanctionnant de simples libertés individuelles pratiquées dans les pays où la Charia fait le droit…) et que l’islam voulu par le Prophète Muhammad serait une religion de paix, d’amour et de tolérance. Je souhaitais offrir à tous ces « experts » une contradiction sérieuse et argumentée en vue de réussir à démontrer à quel point ceux qui souffrent des idées reçues sur l’islam ne sont pas forcément ceux que l’on croit. Au moment où j’écris ces mots, je pense être LE PREMIER AUTEUR AU MONDE à avoir réalisé une étude globale, critique et systémique, des textes sacrés de l’islam. J’aimerais me tromper, et savoir qu’en dehors de moi ne serait-ce qu’un seul auteur, du Monde Occidental ou d’ailleurs, a déjà réussi à établir des constats critiques capables d’analyser, en profondeur et efficacement, toutes les limites des principaux dogmes du Coran, sans morale ni manichéisme. J’ai passé des années à lire, à étudier, à dialoguer et à débattre, quitte à devoir sacrifier mes trop rares temps libres et à passer d’interminables nuits sans sommeil, tout ça dans le but de pouvoir vous convaincre que ce que je sais sur l’islam mérite d’être connu de tous. Je ne pouvais pas mourir avec tous ces secrets. Majid Oukacha a 28 ans. Durant les 18 premières années de sa vie, il était musulman et il vivait avec l’intime conviction que le Coran ne pouvait pas être autre chose que la voie du Salut et la voix de la raison. L’étude des textes sacrés de l’islam lui fit perdre la foi tout en renforçant son attachement aux valeurs et aux idéaux de la France qui l’a vu naître et grandir. Ce patriote, persuadé que convaincre et ouvrir les yeux d’autrui sur la vérité est un combat qui se gagne sur le terrain du débat philosophique ou politique, signe sous son véritable nom une œuvre unique en son genre, fruit de longues années d’un travail monstrueux que peu de personnes auraient eu la patience de mener jusqu’à terme. Vous allez découvrir les mystères et les secrets du Coran comme personne avant lui n’avait su les raconter…

Ces mensonges qui rassurent après les attentats de Bruxelles

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Religion, #Bruxelles, #Islam, #Actualités, #Belgique

Repost0

Publié le 25 Mars 2016

Le M.A.L.I.- Maroc (Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles) s’indigne face à l’agression sauvage qui a eu lieu à Béni Mellal.

Le M.A.L.I.- Maroc (Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles) s’indigne face à l’agression sauvage qui a eu lieu à Béni Mellal.

Deux homosexuels se sont fait violemment agressé, humilié, ont été filmés et jetés, nus, à la rue, simplement parce qu’ils sont homosexuels.

Les images sur la vidéo sont insupportables, violentes et condamnables. On les voit visages tuméfiés et rouge de sang des coups reçus. Par respect aux victimes, nous ne diffusons pas les images.

L’évolution des mœurs, des mentalités et l’acceptation de l’autre, de la différence, n’est pas qu’une question de temps, c’est avant tout une question d’éducation. Et l’éducation est aussi une question politique.

Nous appelons à l’abrogation de l’article 489 du code pénal marocain qui condamne l’homosexualité, et ce, jusqu’à 3 ans ferme.

Nous appelons à la reconnaissance par l’Etat des droits des personnes homosexuelles.

M.A.L.I. invite les associations et autres membres de la société civile, les élu.e.s et l’ensemble des personnes qui ont été choquées par les actes évoqués à soutenir le mouvement en relayant et diffusant largement notre lutte contre l’homophobie.
M.A.L.I. dit NON à l’homophobie et la transphobie, M.A.L.I. condamne fermement les actes barbares qui a ont eu lieu et apporte son soutien aux victimes.
M.A.L.I. condamne l’homophobie d’Etat.
M.A.L.I. demande l'arrestation et le jugement des tortionnaires.

Ces dernières années, plusieurs actes de violence homophobe et transphobe ont émaillés les rubriques faits divers du Maroc.

Comme l’origine, le sexe, l’appartenance religieuse ou encore le handicap, l’identité de genre ou l’orientation sexuelle ne peuvent justifier ni violence, ni rejet, ni condamnation.

L’Etat et certains courants politiques et religieux, historiquement marqués par leur haine de l’égalité et de la liberté, se sentent autorisés à banaliser voire encourager les discriminations et à condamner les relations sexuelles hors mariage ainsi que les relations homosexuelles.

A l’heure où l’ordre moral et patriarcal est à son apogée, affirmons, toutes et tous, le refus de la haine, de l'homophobie, de la violence, des discriminations dont sont victimes les citoyennes et les citoyens marocain.e.s.

Rabat, le 25 mars 2016

 

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Maroc, #Religion, #Homophobie, #2016, #Actualités

Repost0