Publié le 9 Juillet 2014

Liberté, libertés… musique(s) !
 
La musique franchit les frontières, elle franchit des murailles et peut abattre des murs. La musique est un vecteur d’émancipation et en ce sens, elle est, au-delà même de toute considération artistique, un besoin des hommes. Dans toutes les sociétés humaines, la musique est le moyen d’expression des colères ou des espoirs, des idées nouvelles et de celles qui se frayent un chemin vers la liberté. Contre l’oppression, c’est souvent la musique qui rythme la résistance. Du “Chant des Partisans” à Theodorakis, en passant par Victor Jara sans même parler d’Eugène Pottier et du “Temps des Cerises”, nous savons comment, dans l’Histoire, la musique accompagne les esprits libres et insoumis. Cela fait partie de l’histoire de nos sociétés, cela les accompagnera encore longtemps…
Cette année, le Festival d’Ile de France va à la rencontre des tabous et évoquera ainsi les musiques et les interdits. C’est un choix original et, pour le coup, libérateur. Cette édition a un parfum d’odyssée.
Elle fera découvrir, comme il est d’usage dans ce festival, de nouvelles sonorités… Qu’elles viennent du passé ou de loin, ces musiques ont pour point commun d’avoir accompagné des résistances ou des mutations sociales, d’avoir entrainé dans leur sillage des femmes et des hommes insoumis tant au pouvoir économique ou politique qu’à la tyrannie du fait accompli, celle qui pèse le plus sur le destin des hommes.
 
Que l’on écoute des musiques de carnaval caribéennes ou de l’Ars Antiqua médiévale, que l’on parte à la découverte des musiques traditionnelles bosniaques ou que l’on entre dans l’univers musical de Nina Simone, avec recueillement ou légèreté, cette balade est un parcours dans l’univers des musiques insoumises et libres. Avec cette édition, le Festival d’Ile de France va au coeur de ce qui fait la vie de nos sociétés, de leur mobilisation et des espoirs qui y résident, et qui ne demandent qu’à s’épanouir.
 
Belle édition du Festival d’Ile de France… en liberté(s) !
 
 
Julien Dray,
Vice-président du Conseil régional

 

Festival d'Île de France

Festival d'Île de France

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Festivals, #Bons plans, #Musiques du monde

Repost0

Publié le 9 Juillet 2014

Lorsqu’en 1982 The Clash sortent “Rock the casbah”, le tube devient bientôt un hymne à la liberté musicale, alors que l’Iran de l’Ayatollah Khomeini interdit la musique rock. En 2004 Rachid Taha reprend le titre en invitant Mick Jones, fondateur du groupe, qui finira par préférer cette version à l’originale…Artiste frondeur, celui qui fit découvrir à toute une
génération le célèbre “Ya Rayah”, reprise d’un classique du chaâbi, n’a eu de cesse de briser les codes et les barrières.
 
Déjà en 1986 c’est l’ironique “Douce France”
de Carte de Séjour qui fut banni des ondes. Édifiant son propre univers créatif, il combine avec une parfaite maîtrise les ingrédients de son art, de sorte qu’avec lui rockabilly et chaâbi sont cousins au premier degré.
Son dernier album Zoom résume cette convergence entre les deux horizons culturels dont il est issu, symbolisée par la présence des figures mythiques d’Elvis Presley et Oum Kalsoum.
 
En deuxième partie de soirée, le duo hypnotique Acid Arab, né en 2012 en Tunisie à Djerba. Adoubé par toute la planète clubbing, Guido Minisky et Hervé Carvalho, nos deux sultans des platines, réunissent l’acid house des ghettos de Chicago, et les mélopées du Caire, de Tunis ou de Beyrouth.
 
Surnommé le “Jimi Hendrix du oud” par ses pairs, le franco-algérien Mehdi Haddab a révolutionné le son de cet instrument emblématique du monde arabe et en a révélé le pendant électrique au sein des groupes Ekova, Duoud, Speed Caravan. Armé d'une rythmique parée à l’épreuve du feu, il se lance dans les galaxies du punk oriental et du psychédélique chaâbi ! Une aventure qui invite à la fête et à la danse, Yallah !
 
 

 

Mehdi Haddab

Mehdi Haddab

Rachid Taha

Rachid Taha

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Festivals, #Musiques du monde, #Bons plans

Repost0

Publié le 5 Juillet 2014

Superbe spectacle son et lumière, ce vendredi 4 juin, pour l'inauguration de Bruxelles-les-Bains réunissant les deux rives du canal: Bruxelles et Molenbeek !
Superbe spectacle son et lumière, ce vendredi 4 juin, pour l'inauguration de Bruxelles-les-Bains réunissant les deux rives du canal: Bruxelles et Molenbeek !
Superbe spectacle son et lumière, ce vendredi 4 juin, pour l'inauguration de Bruxelles-les-Bains réunissant les deux rives du canal: Bruxelles et Molenbeek !

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Bruxelles, #Festivals, #événements passés

Repost0