Publié le 27 Juin 2014

Jacco Gardner est un multi-instrumentiste hollandais né le 9 avril 1988. Sa musique est inspirée de la musique psychédélique et de la pop baroque des années 1960. Il débute sa carrière de musicien dans les groupes The Skywalkers et Lola Kitters pour ensuite se diriger vers une carrière solo. En février 2012, le label espagnol Action Weekend sort son premier single Clear the Air. En août 2012, le label Américain Trouble In Mind publie son deuxième single Where Will you Go. La même année, Jacco Gardner commence l’enregistrement de son premier album ou il y joue de tous les instruments, sauf de la batterie. L’album terminé, Cabinet of Curiosities sort en 2013 sur le label Trouble In Mind.

Jacco Gardner
Jacco Gardner

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Jacco Gardner

Repost0

Publié le 27 Juin 2014

Programme :
2 juillet : Dorsaf Hamdani et la Troupe nationale de musique (Théâtre de la ville de Tunis)
3 juillet : « Inheb inghanni » Pièce de Houda Ben Amor et Abdessattar Amamou (Centre Bir  Lahjar)
4 juillet : « Aoutar Attarab » usique tunisienne et orientale (Centre Bir Lahjar)
5 juillet : Spectacle : »Le collier de jasmin » de Mohamed Mejri (Théâtre de la ville de Tunis)
6 juillet : Ensemble des T’boû du patrimoine soufi (Centre Bir Lahjar)
7 juillet : Malouf algérien de Tlemcen, avec Leila Borsali
8 juillet : Les derviches tourneurs turcs (Théâtre de la ville de Tunis)
9 juillet : Gospel Life Rejoice (Théâtre de la ville de Tunis)
10 juillet : « El Hadhra » de Fadhel Jaziri (Théâtre de la ville de Tunis)
10 juillet : Musique arménienne (El Achouria)
11 juillet : Troupe de Malouf de Sidi Bou Saïd (Dar Lasram)
12 juillet : Mambomania-Musique cubaine (Théâtre de la ville de Tunis)
13 juillet : Spectacle « Achouak » d’« Attakht Al Arabi » (Slimania)
15 juillet : Mamadou Diabaté et Percussion Mania (Th2âtre de la ville de Tunis)
16 juillet : « Tango et pas perdus » de Fatma Loussaifi
17 juillet : Najet Attia (Théâtre de la ville de Tunis)
17 Juillet : « Tango et pas perdus » de Fatma Loussaifi (Centre Bir Lahjar)
18 juillet : « Itr Al Médina » (Espace Nejmet El Médina)
18 juillet : Soirée nostalgique avec : Mohamed Ahmed, Mohsen Raies, Safoua et Soulef (Dar Lasram)
19 juillet : Spectacle : « El Amir » Flamenco Quartet (Théâtre de la ville de Tunis)
19 juillet : « Andaladino » avec Leila et Meriem (Dar Lasram)
20 juillet : Zied Gharsa et la Rachidia (Théâtre de la ville de Tunis)
21 juillet : Concert de Zine Haddad : « Daoulet Al Ouchek » (Théâtre de la ville de Tunis)

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Festivals de musique au Maghreb, #Musiques tunisiennes

Repost0

Publié le 27 Juin 2014

Casablanca, le 27 juin 2014.

 

Monsieur le Ministre de l’éducation Nationale,

 

Monsieur le Ministre,

J'ai le plaisir de vous annoncer que le fleuron de notre patrimoine littéraire populaire, le melhoun, vient de faire son entrée par la grande porte des lycées et collèges marocains, type mission culturelle française. En effet, une grande maison d’édition parisienne, la maison Hatier, vient d’éditer un livre scolaire de ''Français'', destiné aux classes de 4ème du secondaire. Cet ouvrage comporte deux extraits des plus belles qaçidas du melhoun, ''chemaa'' de Driss Benali et ''nehla'' de Thami Mdaghri. Enfin !

 

Nos deux grands poètes injustement méconnus, ont rejoint leurs confrères, Musset, Victor Hugo et bien d'autres grands noms de la littérature française. Enfin nos élèves, quelques uns seulement, ceux qui poursuivent leurs études dans la mission culturelle française, pourront dès la classe de quatrième, entendre parler et peut être étudier quelques qaçidas du melhoun. Leurs frères du système national devront attendre de nouveaux programmes, qui tardent a venir... Il faut certainement se réjouir de cet acquis, mais on ne peut s’empêcher de se demander pourquoi ceux qui président à la conception et à la rédaction des livres scolaires destinés aux élèves, marocains, ne seraient pas conscients que nous avons un trésor littéraire longtemps et toujours négligé, et qu'il a fallu que des étrangers le découvrent et s'y intéressent comme ils se sont intéressés à nos splendides riads abandonnés.

Vous en souhaitant bonne réception, veuillez croire, monsieur le ministre, en ma parfaite considération.

 

Fouad Guessous

Lettre ouverte à Monsieur le Ministre de l'éducation nationale du Maroc
Lettre ouverte à Monsieur le Ministre de l'éducation nationale du Maroc

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #melhoun marocain, #culture

Repost0