Publié le 27 Septembre 2013

L'accent de Fès est le plus curieux de l'arabe marocain et a dominé la culture du Maroc. Depuis des siècles, le fassi s’est imposé comme parler prestigieux désignant une identité citadine et aristocrate. Cette forme d'arabe andalous est devenu une langue éteinte dans la Péninsule Ibérique après l'expulsion des Morisques qui a suivi la Reconquista, bien qu'il soit encore employé dans la musique arabo-andalouse et ait sensiblement influencé les dialectes de plusieurs villes du Maghreb : Tetouan, Fès, Salé, Rabat, Tanger, Marrakech, Essaouira, Casablanca- Anfa, Tlemcen, Nedroma, Mostaganem, Cherchell, Dellys, Alger.

La langue de Fès se dinstingue notamment par une prononciation particulière du R (faisant penser qu'il pourrait s'agir d'un anglais ou un français essayant de parler en arabe), la lettre du 9af est quasi inexistante. Ce dialecte est pourtant l'un des plus anciens du Maroc et est très proche du judeo-arabe, peut etre en raison de la forte présence de juifs marocains dans la région...Bien que prestigieux, le dialecte fassi est considéré de nos jours comme pédant. L'accent fassi aussi est peu usité chez les jeunes, seuls les vieux s'y accrochent car les Fassis ont dans leur majorité migré vers les villes où le commerce est florissant comme Casablanca, Marrakech, Agadir où à Rabat pour la politique et la fonction publique.


De nos jours et surtout à Casablanca et Rabat, la majorité des fassis scolarisés sont venus s'y installer ne parlent que rarement l'arabe et ont adopté le français comme langue maternelle.

 

Faut-il introduire la darija dans la langue officielle du Maroc ?

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Maroc

Repost0

Publié le 27 Septembre 2013

Guido Barilla homophobe ? L'eusses-tu crû ? Le patron de Barilla ne veut pas d'homosexuels dans ses publicités. Les mots qu'il a prononcé sur une radio italienne ce jeudi 26 septembre ont allumé un véritable incendie homphobes. Les homosexuels appellent au boycott des produits Barilla ! 

http://i.huffpost.com/gen/1375178/original.jpg

Barilla est une entreprise agro-industrielle italienne qui fabrique des pâtes, des sauces et des biscuits. C'est également une marque sous laquelle sont vendus les produits fabriqués par cette entreprise. L'unique riposte à Barilla c'est de ne plus acheter leurs produits. Premièrement, ces produits sont hyper chers mais le goût n'y est pas, c'est juste infect, et on comprend mieux pourquoi ces pâtes puent l'homophobie.

http://33.img.v4.skyrock.net/6787/89396787/pics/3187574475_1_2_0CTVUNWJ.jpg

L'association italienne, Arcigay, a lancé une contre-campagne intitulée "nous sommes tous fait de la même pâte" avec distribution de tracts devant les supermarchés pour dénoncer "l'arriération culturelle de Barilla", reflet "d'une Italie fasciste". Guido Barilla vous avez le QI d'une nouille!

Pétition pour le boycott

Homophobie : Les excuses de Barilla France 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Petites annonces

Repost0

Publié le 26 Septembre 2013

La Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles commémore  donc les quatre journées révolutionnaires du 23 au 27 septembre 1830.

Le 25 août 1830, la Muette de Portici, jouée au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, célèbre l'anniversaire du Roi Guillaume Ier qui est alors à la tête du Royaume des Pays-Bas. La représentation dégénère en émeute et l'opposition à la « colonisation » hollandaise qui dure depuis quinze ans s'amplifie.  Dès la fin de la représentation, les spectateurs envahissent les rues, appelant la population à se révolter.

Pendant un mois, les contestations seront de plus en plus vives.  Entre le 23 et le 27 septembre 1830, le Prince Frédéric, deuxième fils de Guillaume Ier, dispose de quatorze mille soldats et de six canons retranchés dans le Parc de Bruxelles. Le peuple de Bruxelles, aidé par des volontaires wallons, s'organise alors en milice armée, forte d'environ six mille hommes originaires de tous groupes sociaux. Les Hollandais sont assiégés pendant quatre jours et, dans la nuit du 26 au 27 septembre, ils se retirent du Parc de Bruxelles. Leur fuite consacre la victoire sur l'occupant hollandais. Grâce à la participation déterminante des Bruxellois et des Wallons, la Belgique vient de gagner son indépendance.

Le choix de cet événement se base sur la volonté de souligner l’existence ainsi que l’importance de la solidarité entre la Wallonie et Bruxelles. 

27-septembre-2013---Tous-a-la-Grand-Place-de-Bruxelles-de.jpg

Concerts gratuits à l'occasion de la Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles le vendredi 27 septembre 2013, dès 20h45, sur la Grand-Place de Bruxelles, concerts de Stromae, Puggy, Suarez, Saule.

L’accès sera fermé dès que la capacité maximale sera atteinte. Les spectateurs seront alors invités à suivre l’événement depuis la place de l’Albertine. 

Des panneaux lumineux électroniques seront installés aux endroits stratégiques dans le périmètre de la Grand-Place (stations métro, parkings…) afin d’informer le public de la fermeture de la Grand-Place.

 Le spectacle est prévu de 20h45 à 22h00 et est retransmis en direct sur la RTBF.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #événements passés

Repost0