Publié le 2 Avril 2022

Simone Marthe Fridda Vennekens dite Simone Max, née le 4 mars 1903 à Saint-Josse-ten-Noode et morte dans la même ville le 23 août 1983, est une humoriste, chansonnière et comédienne bruxelloise reconnue pour sa zwanze dans les milieux du spectacle de cette ville.

Née en 1903 à St-Josse, rue du Soleil, Simone Max devient une artiste de cabaret haute en couleur, en s'illustrant notamment dans des sketchs qui font la part belle aux quiproquos et aux sous-entendus inattendus et coquins1. La Queue de Billard et La Télévision couleur sont révélateurs de cet humour ravageur teinté d'expressions dialectales en brusseleer que l'on peut retrouver dans des enregistrements sonores en public.

Son père est actif au sein d’une société dramatique, ce qui peut expliquer la vocation de la jeune Simone Max pour le monde du spectacle et l’inscription de aux cours d’art théâtral2.

Simone Max interprète des rôles comiques au théâtre du Vaudeville, au théâtre des Galeries et celui de la Gaité. Elle commence sa carrière en 1926 au théâtre de l’Alhambra, boulevard Emile Jacqmain où elle est remarquée pour ses talents par l'acteur Marcel Roels en 19333.

Polyvalente, Simone Max fait la joie des bruxellois crée dans son cabaret "Mon Village" qui se trouve dans une cave de brasserie d'un immeuble situé rue des Poissonniers à Bruxelles4. Elle y restera 25 années5.

Avec l’acteur Rittche (Henri Deschamps 1888-1951), elle forme un couple de théâtre mémorable6.

Simone Max ouvre un bistrot rue de la Bourse et fait ses adieux au public en 1971 après 48 ans de métier7.

En 1971, elle joue pour le cinéma un rôle d'une vieille femme dans le film Franz de Jacques Brel et Barbara8. Elle interprète un rôle dans le film Far west, réalisé par Jacques Brel en 1973 qui est présenté au Festival de Cannes9.

Elle reçoit le Prix "Sourire" en 197510.

Elle meurt le  à la clinique Saint Étienne à Saint-Josse-ten-Noode. Ses funérailles ont lieu en l'Église royale Sainte-Marie à Schaerbeek, commune bruxelloise où elle résidait.

Filmographie

Discographie

  • Les Boules de l’Atomium11
  • Les Deux Conférences
  • La Queue de billard12

Notes et références

  1.  « Théâtre escapade » [archive], sur www.theatrescapade.be (consulté le)
  2.  « Simona Max, reine de la « zwanze » bruxelloise » [archive], sur mon bon vieux Bruxelles (consulté le )
  3.  « Simona Max, reine de la « zwanze » bruxelloise » [archive], sur mon bon vieux Bruxelles (consulté le )
  4.  « Théâtre escapade » [archive], sur www.theatrescapade.be (consulté le)
  5.  « Simona Max, reine de la « zwanze » bruxelloise » [archive], sur mon bon vieux Bruxelles (consulté le )
  6.  « Simona Max, reine de la « zwanze » bruxelloise » [archive], sur mon bon vieux Bruxelles (consulté le )
  7.  « Simona Max, reine de la « zwanze » bruxelloise » [archive], sur mon bon vieux Bruxelles (consulté le )
  8.  PointCulture, « | PointCulture » [archive], sur www.pointculture.be(consulté le )
  9.  Fred Hidalgo, Brel, le voyage au bout de la vie, L'Archipel,  (ISBN 978-2-8098-2503-9, lire en ligne [archive])
  10.  PointCulture, « | PointCulture » [archive], sur www.pointculture.be(consulté le )
  11.  Simone Max - Une Soirée Au Théâtre De La Gaité Avec Simone Max (lire en ligne [archive])
  12.  Simone Max - Une Soirée Au Théâtre De La Gaité Avec Simone Max (lire en ligne [archive])

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Simone Max, #Adios Muchachos, #Zwanze, #Tango, #Bruxelles

Repost0

Publié le 1 Avril 2022

Abya Yala est le nom choisi en 1992 par les nations indigènes d'Amérique pour désigner l'Amérique au lieu de le nommer d'après Amerigo Vespucci bien que ce nom ait été utilisé pour la première fois en 1507 par le cosmologiste Martin Wakdseemüller1.
L'expression « Abya Yala » vient de la langue des Kunas, un peuple indigène de l'isthme de Panama qui utilise cette expression pour nommer ce territoire, qui correspond à la Région du Darién (à cheval sur l'actuel Panama et la Colombie)2.

Les mots signifient « terre dans sa pleine maturité ». Le leader indigène aymara Takir Mamani a proposé que tous les peuples indigènes des Amériques nomment ainsi leurs terres d'origine, et utilisent cette dénomination dans leurs documents et leurs déclarations orales, arguant que « placer des noms étrangers sur nos villes, nos cités et nos continents équivaut à assujettir notre identité à la volonté de nos envahisseurs et de leurs héritiers. »

Bien que les différents peuples autochtones qui habitent le continent attribuent leurs propres noms aux régions qu'ils occupent –Tawantinsuyu, Anauhuac, Pindorama–, l'expression  Abya Yala  est de plus en plus utilisée par eux dans le but de construire un sentiment d'unité et d'appartenance3.

Notes et références

  1.  « Abya Yala — Enciclopédia Latinoamericana » [archive], sur latinoamericana.wiki.br (consulté le )
  2.  « Abya Yala — Enciclopédia Latinoamericana » [archive], sur latinoamericana.wiki.br (consulté le )
  3.  « Abya Yala — Enciclopédia Latinoamericana » [archive], sur latinoamericana.wiki.br (consulté le )

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Abya Yala, #Autochtones d'Amérique, #aymara, #peuples autochtones d’Amérique

Repost0

Publié le 31 Mars 2022

Suite à la diffusion du reportage de la RTBF mettant en cause Carl De Rijck pour agression sexuelle, le parquet de Bruxelles a réagi ce jeudi. L’office du procureur du Roi rappelle, entre autres, le principe de présomption d’innocence.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #culture du viol, #Bruxelles, #Carl De Moncharline, #Carl De Rijck, #RTBF

Repost1