Publié le 1 Janvier 2021

Notre famille vous souhaite une bonne année 2021. Aujourd'hui, en hommage à ceux qui sont morts du Covid-19, nous avons planté un ahuehuete dans le jardin du Palais National que m'ont donné, il y a quelques jours les dirigeants du Front populaire de défense du pays d'Atenco.

Andrés Manuel López Obrador

Le 31 decembre 2020, le président Andrés Manuel López Obrador, en compagnie de son épouse, Beatriz Gutiérrez Müller, a planté un arbre ahuehuete dans le jardin Nezahualcóyotl, dans le palais national, pour deux raisons, principalement en l'honneur et à la mémoire des plus de 120000 personnes décédées à cause du COVID-19, deuxième, pour une nouvelle année prospère.

Le cyprès de marais mexicain est un arbre de la famille des Cupressaceae, originaire du Mexique et des régions voisines. Il est connu également sous le nom de « cyprès de Montézuma ». Son nom en nahuatl est Ahuehuete (ou "vieil homme de l'eau", en raison de ses racines atl "eau", et huéhuetl, "vieux"). C'est l'arbre national du Mexique.

Pour célébrer le centenaire de l'indépendance du Mexique, il avait été choisi comme arbre national pour sa splendeur, sa beauté, sa longévité, ses dimensions colossales et sa tradition. Depuis l'époque pré-hispanique, cet arbre s'est vu attribuer des qualités sacrées et a fait partie des légendes et de l'histoire de différents endroits.

El Árbol del Tule, qui se trouve près de l'église Santa María del Tule dans l'Oaxaca, au Mexique, est un spécimen historique de cette espèce, considéré comme l'arbre le plus gros du monde. Selon les données du ministère du développement urbain et de l'écologie (SEDUE), il a un diamètre de 14,05 mètres, une hauteur de 41,85 mètres et un poids de 636,107 tonnes. Son périmètre atteint 46 m. Son âge est estimé à environ 2000 ans.

En plus de son usage ornemental, il a plusieurs usages religieux, soit dans les rites traditionnels mexicains, soit dans les processions et sur les autels catholiques.

En médecine alternative mexicaine, son écorce, sa résine et ses feuilles sont utilisées pour traiter diverses maladies, principalement l'écorce brûlée, comme agent astringent et cicatrisant, voire pour soigner les brûlures et les ulcères.

Son bois est tendre et fragile, il n'est donc pas utilisé pour la construction.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Janvier 2021

Les principaux préceptes du zoroastrisme sont:

  • Égalité : égalité de tous, indépendamment des différences de sexe, de race ou de religion.
  • Respect de toutes les formes vivantes. Condamnation de l'oppression de l'être humain, de la cruauté et du sacrifice des animaux.
  • Environnementalisme : la nature est au cœur de la pratique du zoroastrisme et de nombreux festivals importants sont célébrés dans la nature: le Nouvel An, le premier jour du printemps, le festival de l'eau en été, le festival d'automne à la fin de la saison, et le festival du feu de mi-hiver.
  • Travail acharné et charité.
  • Loyauté et fidélité à la famille, à la communauté et au pays.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #zoroastrisme, #Religion, #Civilisations

Repost0

Publié le 1 Janvier 2021

Le poète et docteur en philologie sémitique Manuel Forcano, directeur de l'Institut Ramon Llull, présente la figure du prophète et poète de l'ancienne Perse Zoroastre, racontant les légendes et les miracles sur lesquels le zoroastrisme est basé, «la première religion monothéiste connue». Actuellement, le plus grand noyau de ses adeptes, environ 150000, vit dans le nord-ouest de l'Inde et constitue la communauté de Parsis, dont les membres sont régis par les principes d'égalité et de tolérance religieuse - bien qu'ils n'acceptent pas la conversion - respect à la vie et à la nature, au travail et à la charité, et à la fidélité à la famille.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #zoroastrisme, #Religion, #Manuel Forcano, #Perse

Repost0