Publié le 27 Décembre 2020

Les petits producteurs de café indigènes font face aux circonstances les plus défavorables dans un pays marqué par une histoire sanglante de guerre civile.

Avec leur coopérative, ces petits agriculteurs sont désormais parmi les plus importants exportateurs de café du pays. Cette matière première précieuse a toujours marqué l'histoire des peuples mayas du Guatemala. Premièrement, les colonisateurs se sont emparés de leurs terres. Plus tard, les propriétaires terriens allemands les ont soumis au travail forcé dans leurs plantations. Désormais, organisés sous forme de coopérative, les petits producteurs exportent leur café dans le monde entier. Tout a commencé il y a 30 ans sous l'initiative du suisse Ulrich Gurtner, dont l'objectif a toujours été de promouvoir l'indépendance économique des petits agriculteurs et, par conséquent, l'émancipation sociale des Mayas. Au total, 24 000 petits agriculteurs ont rejoint la fédération des coopératives Fedecocagua. La fédération vend le café de ses membres directement en bourse et les libère ainsi du fardeau des intermédiaires. En outre, il tente de les libérer de la dépendance qui peut être générée par l'aide au développement. Un objectif extrêmement difficile dans un pays où 3% de la population possède 70% des terres.

L'oligarchie continue de dominer la politique du pays. Pour cette raison, à ce jour, les atrocités commises pendant la longue guerre civile, qui a coûté la vie à 200.000 personnes, appartenant pour la plupart aux peuples mayas, n'ont guère été élucidées. Bien que l'accord de paix ait été signé en 1996, Ulrich Gurtner a le sentiment que la guerre contre les premiers habitants du pays ne s'est jamais complètement arrêtée.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Guatemala, #café, #Mayas, #Documents, #Culture maya, #El aroma de la Libertad, #El café y los dioses mayas

Repost0

Publié le 27 Décembre 2020

En Ouganda et au Kenya, des virologues et des zoologistes tentent de trouver des relations entre l'interaction des humains et des animaux sauvages et la propagation des virus.

L'être humain détruit de plus en plus d'habitats naturels, favorisant l'apparition de pandémies. Le coronavirus responsable de la COVID-19 aurait été transmis à l'homme par des animaux sauvages.

Il y a encore de nombreuses questions ouvertes sur COVID-19. Cependant, il ne fait aucun doute que de nombreux virus modernes proviennent du règne animal ou sont transmis à l'homme par des animaux sauvages, comme la chauve-souris ou le pangolin. De même, il devient de plus en plus clair que la déforestation rapproche la faune des populations, augmentant ainsi le danger d'émergence de nouvelles maladies.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Environnement, #Coronavirus

Repost0

Publié le 27 Décembre 2020

Découvrez et rappelez-vous certaines des légendes qui ont été transmises de génération en génération au sein des familles de Guanajuato.

Découvrez et rappelez-vous certaines des légendes qui ont été transmises de génération en génération au sein des familles de Guanajuato.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Guanajuato, #Mexique, #Histoire du Mexique, #Culture mexicaine, #Tourisme

Repost0