Publié le 3 Décembre 2020

Un chant de Noël vénézuélien. L'aguinaldo est un genre de musique folklorique vénézuélienne, caractéristique des festivals du mois de décembre dans certains pays d'Amérique latine

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 3 Décembre 2020

Vous les hommes êtes tous les mêmes
Macho mais cheap
Bande de mauviettes infidèles
Si prévisibles, non je ne suis pas certaine, que tu m'mérites
Z'avez de la chance qu'on vous aime
Dis-moi "Merci"
Rendez-vous, rendez-vous, rendez-vous au prochain règlement
Rendez-vous, rendez-vous, rendez-vous sûrement aux prochaines règles
Cette fois c'était la dernière
Tu peux croire que c'est qu'une crise
Mate une dernière fois mon derrière
Il est à côté de mes valises
Tu diras au revoir à ta mère, elle qui t'idéalise
Tu n'vois même pas tout c'que tu perds
Avec une autre ce serait pire
Quoi toi aussi tu veux finir maintenant?
C'est le monde à l'envers
Moi je l'disais pour te faire réagir seulement
Toi t'y pensais
Rendez-vous, rendez-vous, rendez-vous au prochain règlement
Rendez-vous, rendez-vous, rendez-vous sûrement aux prochaines règles
Facile à dire, je suis gnangnan
Et que j'aime trop les bla bla bla
Mais non non non, c'est important
Ce que t'appelles les ragnagnas
Tu sais la vie c'est des enfants
Mais comme toujours, c'est pas le bon moment
Ah oui pour les faire, là, tu es présent
Mais pour les élever y aura des absents
Lorsque je n'serais plus belle
Ou du moins au naturel
Arrête je sais que tu mens
Il n'y a que Kate Moss qui est éternelle
Moche ou bête, c'est jamais bon
Bête ou belle, c'est jamais bon
Belle ou moi, c'est jamais bon
Moi ou elle, c'est jamais bon
Rendez-vous, rendez-vous, rendez-vous au prochain règlement
Rendez-vous, rendez-vous, rendez-vous sûrement aux prochaines règles
Tous les mêmes, tous les mêmes
Tous les mêmes et y'en a marre
Tous les mêmes, tous les mêmes
Tous les mêmes et y'en a marre
Tous les mêmes, tous les mêmes
Tous les mêmes et y'en a marre
Tous les mêmes, tous les mêmes
Tous les mêmes

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Tous Les Mêmes, #Stromae, #2013, #Chanson française

Repost0

Publié le 3 Décembre 2020

"Devil's Angels" soundtrack

Davie Allan est un guitariste américain surtout connu pour son travail sur les bandes sonores de divers films pour adolescents et motards dans les années 1960. Le groupe d'accompagnement d'Allan est presque toujours les Arrows (c'est-à-dire Davie Allan & the Arrows), bien que les Arrows n'aient jamais eu une formation stable.

Allan a grandi dans la vallée de San Fernando, dans le sud de la Californie, et a appris à jouer de la guitare à l'adolescence. Sa carrière de musicien a commencé lorsqu'il s'est associé à Mike Curb, un ami qu'il a rencontré dans la chorale de la Grant High School de Van Nuys, en Californie, pour former un combo de surf instrumental. En 1963, Curb fonde Curb Records, le premier des nombreux labels qu'il dirigera, et sort le premier single de Davie Allan, "War Path". Allan a participé à l'enregistrement d'un certain nombre d'autres singles pour le label de Curb, sous des noms de groupes comme les Sudells, les Heyburners et les Zanies.

Visa pour le monde était un célèbre jeu télévisé créé, produit et présenté par Georges Désir puis présenté par Paule Herreman et Alain Denis et diffusé les dimanches après-midi sur la RTB puis sur RTBF1 de 1967 à octobre 1984. 

L'émission était parrainée par la Sabena, la Loterie Nationale et le Crédit à l’industrie. Un tirage au sort parmi des milliers de billets perdants de la Loterie Nationale offrait un prix à un téléspectateur.

Dans un décor d'intérieur d'avion, deux candidats essayaient d'obtenir un visa pour un tour du monde après avoir réussi à répondre dans un temps déterminé aux 10 questions posées durant chaque émission. S'il ne pouvait pas répondre à la question, chaque candidat avait à sa disposition un nombre précis de valises qu'il pouvait utiliser pour appeler par téléphone une aide. Chaque question réussie rapportait 1 000 km et il fallait obtenir 40 000 km (la distance d'un tour du monde) au bout de 5 semaines.

Chaque dimanche, un pays (ou une région) était visité. Chacune des dix questions dominicales était entrecoupée d'une séquence documentaire relative au pays visité filmée par une équipe de la télévision belge. Le niveau des questions était assez élevé et seul un candidat ayant bien étudié sa matière la semaine précédant l'émission avait une chance de gagner. En cas de réussite à cinq émissions consécutives, le candidat remportait ce visa pour le monde qui consistait en un tour du monde avec escales dans les pays étudiés plus une somme d'argent acquise suivant le nombre de questions réussies.


Les premiers morceaux de Davie Allan et The Arrows étaient des numéros de surf instrumentaux stéréotypés, avec des sons de guitare clairs comme une cloche et un travail de batterie léger et net. Bien que ces côtés aient été bons musicalement, et modestement réussis commercialement («Apache '65» est devenu un succès radio local), Allan connaîtrait son plus grand succès lorsque son son a muté peu de temps après.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Davie Allan & The Arrows, #The Chase, #1966, #Paule Herreman, #Visa Pour Le Monde, #1967, #Documentaire, #Jeu télévisé

Repost0