1922

Publié le 20 Janvier 2022

Le gouvernement fédéral a annoncé que l'année 2022 sera dédiée à Ricardo Flores Magón, qui, avec son activité politique et journalistique critique envers le Porfirismo, a marqué l'un des épisodes les plus importants de l'histoire idéologique et politique du Mexique contemporain. C'est le 21 novembre 1922 que le corps sans vie de Ricardo Flores Magón est retrouvé dans une cellule du fort de Leavenworth, Kansas, aux États-Unis. Les causes de sa mort ne sont toujours pas claires.

Qui est Ricardo Flores Magón et pourquoi est-il une figure importante de l'histoire du Mexique ?

Ricardo Flores Magón, né le  à San Antonio Eloxochitlán (Oaxaca) et mort le  au pénitencier de Leavenworth (Kansas, États-Unis), est un réformateur du Mexique et anarchiste, considéré comme l'un des précurseurs intellectuels de la révolution mexicaine2.

« Apôtre de la révolution sociale mexicaine » selon Diego Abad de Santillan, il est aussi le précurseur et est à l'origine de sa tendance la plus radicale, le magonisme. À la tête du Parti libéral mexicain (PLM), il est l'une des figures de proue de l'opposition au régime de Porfirio Díaz.

Son mot d’ordre était « Tierra y Libertad », souvent attribué à l'étranger et par erreur à Emiliano Zapata qui ne l'a jamais utilisé.

En 1900, il fonde, avec ses frères Enrique et Jesús, le journal Regeneración.

En , il fuit la répression et s'exile aux États-Unis où il participe à la création du Parti libéral mexicain. Il manifeste alors son adhésion à l'idéal libertaire. Ennemi acharné de l'autorité, du capitalisme et de l'Église, il consacre sa vie à la lutte contre ce qu'il pense être l'oppression du peuple mexicain et, par extension, de l'humanité dans son ensemble.

En , il planifie l'invasion du territoire de Basse Californie du Nord, dans l'objectif d'en faire une république socialiste libertaire indépendante du Mexique et des États-Unis.

Réfugié aux États-Unis, il y publie, le , un manifeste contre la guerre. Inculpé de « défaitisme », accusé de saboter l'effort de guerre des États-Unis engagés dans la Première Guerre mondiale, il est condamné à 20 ans de bagne.

Incarcéré et gravement malade, il meurt le , « dans des conditions suspectes ».

Sa dépouille mortelle repose à Mexico, à la Rotonda de las Personas Ilustres, équivalent du Panthéon français.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Ricardo Flores Magón, #révolution mexicaine, #Mexique, #2022, #Histoire du Mexique, #1922

Repost0

Publié le 19 Mars 2021

Nuits de Chine est une chanson, paroles de Ernest Dumont, musique de Ferdinand-Louis Bénech (du duo Bénech et Dumont), publiée en 1922 aux éditions Bénech (cotage 312).

La chanson est sous-titrée Fox-trot oriental sur les éditions graphiques (petits formats et grands formats pour piano).

Le rythme est binaire (4/4). Le refrain est composé de onze vers, dont les trois derniers répètent les trois premiers. Il est construit sur la figure de style de l'anaphore, à l'exception des vers 5 à 8, avec la répétition du mot Nuits : de Chine (1 et 9), câlines (2 et 10), d'amour (3 et 11), d'ivresse.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Nuits de Chine, #Louis Lynel, #Ernest Dumont, #Ferdinand-Louis Bénech, #Chanson française, #1922, #anaphore, #Fox-trot

Repost0

Publié le 7 Juillet 2020

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #La Montería, #Si Loco de Pasión, #José Ramos Martín, #Jacinto Guerrero, #Zarzuela, #1922, #musiques espagnoles

Repost0