1959

Publié le 13 Février 2016

Le label discographique américain Dust to Digital publiera dès le mois prochain un double album de musiques traditionnelles marocaines. Ce double album consitera en la réédition d’enregistrements de musiques et chants traditionnels qu’avaient effectué l’écrivain et compositeur américain Paul Bowles entre juillet et décembre 1959, à la demande de la bibliothèque du congrès américain.

Écrivain et musicologue américain (1910-1999) qui passa un demi-siècle de sa vie à Tanger (Maroc) et contribua à la révélation d’écrivains marocains. En 1947, Bowles partit s'établir définitivement à Tanger, où Jane Auer vint le rejoindre en 1949. Le couple devint rapidement incontournable dans le milieu des Européens et Américains établis à Tanger. Dès la fin des années 1940, ils y reçurent la visite de figures littéraires éminentes, parmi lesquelles Truman CapoteTennessee Williams et Gore Vidal. Ils furent suivis, au cours des années 1950, par les auteurs de la beat generationAllen Ginsberg et William S. Burroughs.

À partir de son installation au Maroc, Bowles se consacra à l'écriture de romans, de nouvelles et de récits de voyages, écrivant également la musique pour neuf pièces représentées à l'École américaine de Tanger (American School of Tangier). En 1959, au cours d'un périple à travers le Maroc, Bowles consacra cinq semaines à des enregistrements sur la langue andalouse ainsi qu'à la musique tribale traditionnelle des Berbères bien avant la mode de la "World Music". Deux enregistrements ont été commercialisés et tous sont archivés à la Library of Congress (« Bibliothèque du Congrès ») à Washington, DC.

 

La plus grande réalisation jamais entreprise pour la protection d'un patrimoine musical.

Tracklist
Disc 1: Highlands — The Berbers Part 1
1. Maallem Ahmed and ensemble – Ahmeilou (Tafraout)
2. Rais Ahmed ben Bakrim – El Baz Ouichen Song for Male Voice (Tiznit)
3. Moqaddem Mohammed ben Salem and ensemble – Third Sqel (Zagora)
4. Moqaddem Mohammed ben Salem and ensemble – Second Aqlal (Zagora)
5. Chikh Ayyad ou Haddou and ensemble – Ouakha dial Kheir Women’s Chorus (Tahala)
6. Chikh Ayyad ou Haddou and ensemble – Aili ya Mali Mixed Chorus (Tahala)
7. Maallem Ahmed and ensemble – Aouache Men’s Chorus (Tafraout)

Disc 2: Highlands — The Berbers Part 2
1. Rais Mahamad ben Mohammed and ensemble – Aouada Trio (Tamanar)
2. Rais Mahamad ben Mohammed and ensemble – Chorus and Dance (Tamanar)
3. Chikh Hamed bel Hadj Hamadi ben Allal and ensemble – Reh dial Beni Bouhiya Qsbah Solo (Segangan)
4. Various – Sounds of General Rejoicing (Ait Ourir)
5. Maallem Ahmed Gacha and ensemble – Albazaoua Women’s Chorus (Ait Ourir)
6. Chikha Fatoma bent Kaddour – Mouwal and Izlan (Ain Diab)
7. Cheikha Haddouj bent Fatma Rohou and ensemble – Qim Rhori (Khenifra)
8. Mohammed bel Hassan and ensemble – Qsida dial Malik (Ait Mohammed)

Disc 3: Lowlands — Influent Strains Part 1
1. El Ferqa dial Guedra (Bechara) – Ounalou Biha Rajao Male Solo with Women’s Chorus (Goulimine)
2. Maalem Abdeslam Sarsi el Mahet – Aiyowa d’Moulay Abdeslam Rhaita Solo (Arcila)
3. Sadiq ben Mohammed Laghzaoui Morsan and ensemble – Rhaitas and Tbola (Einzoren)
4. Embarek ben Mohammed – Mellaliya Song for Male Voice (Marrakech)
5. Maalem Mohammed Rhiata and ensemble, from the region of Taounate – Taqtoqa Jabaliya (Fez)
6. An unidentified ensemble – Gnaoua Chorus (Essaouira)
7. Si Mohammed Bel Hassan Soudani – Gnaoui Solo Song (Marrakech)
8. Si Mohammed Bel Hassan Soudani – Fulani Iresa (Marrakech)
9. Maallem Taieb ben Mbarek and chikhats – Hadouk Khail (Marrakech)

Disc 4: Lowlands — Influent Strains Part 2
1. Hazan Isaac Ouanounou and members of the Hevrat Gezekel – Ya Souki hakim Secular Sephardic Song (Meknes)
2. Hazan Semtob Knafo and Amram Castiel. Hevrat David Hamelekh – Chalom Lakha Chébii “Peace on the Seventh Day” (Essaouira)
3. Maalem el Hocein and ensemble – Qsida Midh (Meknes)
4. Abdelkrim Rais and ensemble – El hgaz el Mcharqi Andaluz Chorus (Fez)
5. Members of the Family of the Chorfa of Ouezzane – Andaluz Music of Ouezzane (Ouezzane)
6. Early Morning Calls to Prayer – El Fjer (Tangier)

 

Une anthologie de musiques marocaines retrouvent jeunesse grâce à Paul Bowles.
Une anthologie de musiques marocaines retrouvent jeunesse grâce à Paul Bowles.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 30 Octobre 2013

Bleu, blanc, blond est une chanson de Marcel Amont parue en 1959. La chanson a été adaptée par Marcel Amont et la version américaine de Johnny Tillotson intitulée True, true happiness.

Marcel Amont (pour l'état civil Marcel Jean-Pierre Balthazar Miramon) né le 1er avril 1929 à Bordeaux, est un chanteur et un acteur français qui connaît le succès durant les années 1960 et 1970. Fabuleux Marcel Amont que l'on n'entend plus guère malheureusement !

Blond, blond, blond, blond... 

Refrain
Bleu, bleu, le ciel de Provence
Blanc, blanc, blanc, le goéland
Le bateau blanc qui danse
Blond, blond, le soleil de plomb
Et dans tes yeux mon rêve en bleu
Bleu, bleu.

- 1 -
Quand j'ai besoin de vacances
Je m'embarque dans tes yeux
Bleus, bleus, comme un ciel immense
Et nous partons tous les deux.

- 2 -
Quand le vent claque la toile
De ton joli jupon blanc
Blanc, blanc, comme une voile
Je navigue éperdument.

- 3 -
Tes cheveux d'un blond de rêve
Déferlent en flots légers
Blonds, blonds, sur une grève
Où je voudrais naufrager.

Pour finir:
Bleu, bleu, le ciel de Provence
Blanc, blanc, blanc, le goéland
Le bateau blanc qui danse
Blond, blond, le soleil de plomb
Et dans tes yeux mon rêve en bleu...

Blond, blond, bleu, blond...





Paroles: Jean Dréjac. Musique: Haal Greene, Dick Wolf
Interprète: Marcel Amont (1959)

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 16 Décembre 2011

Mohamed Zerbout est le premier chanteur du monde arabe à avoir adapté l'air de la musique de la célébre chanson "Quizás, quizás, quizás "  sur des paroles en langue arabe "chehilat laayani".

Voir les commentaires

Repost0