1974

Publié le 20 Novembre 2019

Celia Cruz était originaire de Santos Suárez, un quartier pauvre de La Havane. Enfant, elle gagna sa première paire de chaussures en chantant pour un couple de touristes. Adolescente, sa tante l'a amené chanter dans des cabarets. Son père voulait qu'elle poursuive ses études pour devenir institutrice, mais une institutrice lui a dit qu'elle gagnerait en un jour ce qu'une institutrice gagne en un an. Elle a par la suite gagné de nombreux concours de chant. En 1950, elle devient la chanteuse du groupe cubain La Sonora Matancera, connue dans tout l'Amérique hispanique, et surnommée Café con Leche (café au lait). Celia Cruz trouve alors son cri fétiche : ¡Azúcar! (du sucre).

En 1974, l'album "Celia y Johnny" avec Johnny Pacheco, a été disque d'or et Celia Cruz rejoint la Fania All Stars, composé des meilleurs musiciens de la maison de disques Fania Records, avec qui elle fera une tournée au Royaume-Uni, en France, au Zaïre et en Amérique latine. 

Guantanamera (qui signifie « de Guantánamo », au féminin), ou Guajira Guantanamera, est une chanson lente cubaine, composée en 1928 (ou 1929) par José Fernández Díaz, dit Joseíto Fernández. Considérée comme la chanson cubaine la plus connue, elle fait aussi partie des chansons les plus reprises dans le monde. Elle est également utilisée comme l'équivalent d'un symbole national.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Fania All Stars, #Celia Cruz, #Guantanamera, #1974, #Joseíto Fernández, #Johnny Pacheco, #Salsa, #Musiques latines

Repost0

Publié le 20 Novembre 2019

Jorge Santana est un des guitaristes contemporains les plus attachants au monde.

En 1974, à l'apogée de l'explosion de salsa à New York, les Fania All Stars ont été invitées à se produire devant 80 000 personnes dans un stade du Zaïre, en Afrique. Avec des performances exquises de Celia Cruz, Héctor Lavoe et de nombreux autres musiciens et chanteurs virtuoses, le concert a été filmé pour votre plaisir!

Le nom de Pacheco n'est pas seulement synonyme de salsa, de Fania, de Caraïbes mais surtout de sabrosura. Homme orchestre de la cause latine, il est passé, depuis 1951, par tous les coins et recoins de la rumba, du mambo, du latin jazz...

A la fois percussionniste, flûtiste, clarinettiste, choriste, danseur, compositeur, imprésario, producteur...son nom est étroitement lié à l'histoire de la musique latine New-Yorkaise. Johnny Pacheco naquit en République Dominicaine, le 25 mars 1935 et émigra à New York au début des années 50. Là, grâce à son talent comme multi–instrumentiste, il commença à jouer dans les groupes de Tito Puente, Tito Rodriguez, Xavier Cugat et Stan Kenton entre autres. En 1963, il fonda la compagnie Fania Records avec l'avocat Jerry Masucci et il inaugure le catalogue par l'album « Canonazo ». Pacheco, en plus de sa carrière musicale, se consacra à la production et lança ainsi la carrière de nombreux musiciens. Dans les années 1970 et 80, la compagnie Fania Records devint la plus importante de toute l'histoire de la musique latine.

Jorge Santana, (né le 13 juin 1951 à Autlán, Jalisco), est un guitariste mexicano-américain. Il est le frère de Carlos Santana.

Il est un des fondateurs, au début des seventies, de Malo, groupe de rock latino de la scène de San Francisco, qui eut quelques succès comme Suavecito (Top20 - 1972)

Il est connu pour avoir joué avec la Fania All Stars, notamment lors du concert mythique en Afrique, en 1974 à Kinshasa.

En 1994 il a enregistré un album intitulé Santana Brothers avec son frère Carlos et le neveu de celui-ci, Carlos Hernandez.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Fania Records, #El ratón, #Fania All Stars, #Héctor Lavoe, #Johnny Pacheco, #1974, #Salsa, #musiques latines, #Jorge Santana

Repost0