2019

Publié le 30 Novembre 2019

Le président colombien Iván Duque a dirigé vendredi une autre conférence intitulée "La grande conversation nationale", qui a lieu dans le cadre de la grève nationale qui s'achève sur neuf jours et se concentre aujourd'hui sur la question de la mise en œuvre des accords de paix.

La première chose à faire pour construire un exercice collectif de paix, et je veux dire de paix pour la société colombienne, est vraiment de supprimer les préjugés. Ne pas en placer un à la fin et l'autre à l'autre pour débuter une conversation et nous écouter" dit le président.

Il a également souligné qu’en cette période de discussion, il est important de reconnaître les principes de paix instaurés dans le gouvernement pour comprendre la situation.

"Parce que si ce qui a été construit, nous le nions, alors ce n'est plus une conversation; c'est déjà une stigmatisation, parce que ce n'est pas vouloir écouter ou comprendre l'exercice qui est fait collectivement", a-t-il déclaré.

"J'ai visité l'ETCR à quatre reprises (espaces territoriaux d'entraînement et de réincorporation) et j'en visite encore davantage. Je suis allé à Pondores, Tierralta, Tierragrata, Icononzo, pour parler avec des ex-combattants, les écouter, les écouter, connaître leurs désirs, leurs attentes "il a ajouté.

Le président a souligné que la réintégration des ex-combattants des FARC comme une étape fondamentale dans la consolidation de la paix dans le pays était la raison pour laquelle il a été décidé de prolonger la durée du processus et de travailler pour assurer la compréhension entre les communautés.

"C’est la raison pour laquelle les projets productifs collectifs et individuels ont été une priorité pour nous. Lorsque nous parlons de la manière de nous rendre sur ces territoires, c’est parce que nous devons atteindre ces territoires et montrer que la sécurité et la justice arrivent, mais qu’elles arrivent également le reste des bras sociaux de l’Etat ", a-t-il déclaré.

Le président a reconnu que ce processus de réintégration serait long et difficile, ce pour quoi il a demandé aux manifestants de la patience et de la compréhension, lui demandant aujourd'hui, entre autres, que son gouvernement se conforme à tout ce qui avait été convenu dans l'accord de paix signé en 2016 et qu'il soit repris. le dialogue avec les guérillas de l'ELN.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Iván Duque, #Colombie, #2019, #politique

Repost0

Publié le 30 Novembre 2019

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #La Vida Es un Carnaval, #Yuri, #La Sonora Santanera, #2019, #Carnaval

Repost1

Publié le 29 Novembre 2019

Les voix homophobes sont de plus en plus fréquentes dans le débat politique hongrois aujourd'hui. Malheureusement, même si l’homosexualité est dépénalisée au pays depuis 1962, plusieurs Hongrois pensent encore que cette orientation sexuelle est une déviance

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Eurovision, #Hongrie, #Homophobie, #2019

Repost0