actualites

Publié le 13 Décembre 2019

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Que No Nos Importe, #Georgel, #Kat Dahlia, #2015, #2019, #Actualités

Repost0

Publié le 9 Décembre 2019

Lenny Kravitz se joint à la campagne #FightRacism des Nations Unies avec la chanson «Here To Love». Aujourd'hui, la xénophobie, les discours de haine et l'intolérance sont en augmentation.

Nous ne sommes pas sur Terre pour juger mais pour aimer, il n'y a pas de place pour la haine.

«Tout au long de ma vie et de ma carrière, je me suis fixé comme priorité de diffuser les messages d'amour, d'égalité et de vivre ensemble en paix», explique Kravitz, dans le cadre de la campagne. «Il n'y a pas de place dans ce monde pour la discrimination sous quelque forme que ce soit, y compris le racisme.»

We must all unite for we are one creation
We must join the fight, together we are strong
We must do what's right in every situation
Love each other's lives as you would do your own
Just think twice
Before you cast your stone at someone's soul
It's their life
So the choice is theirs and theirs alone
We're not here to judge
We are here to love
There's no room for hate
We are just one human race
We must rise above
We are here to love
There's no time to waste anymore
We must all unite, there's no more segregation
When you've seen the light there's nowhere else to go
And with peace in sight no walls could separate us
We would be as one because this earth's our home
Just think twice
Before you cast your stone at someone's soul
It's their life
So the choice is theirs and theirs alone
We're not here to judge
We are here to love
There's no room to hate
We are just one human race
We must rise above
We are here to love
There's no time to waste anymore
Will we learn from our past?
Our clock is running fast
We're not here to judge
We are here to love
There's no room for hate
There is just one human race
We must rise above
We are here to love
There's no time to waste anymore
We're not here to judge
We are here to love
There's no room for hate
We are just one human race
We must rise above
We are here to love
There's no time to waste anymore

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Here To Love, #Lenny Kravitz, #Racisme, #2019, #Actualités, #fightracism

Repost0

Publié le 3 Décembre 2019

L'héritage culturel de Chincha est devenu évident en ce temps de Noël avec la mise en scène des danses Hatajo de Negritos, déclarées patrimoine culturel de la nation en 2012 et interprétées exclusivement par des hommes, et la danse Las Pallitas, dansée par des femmes. Tous deux célèbrent la naissance de l'enfant Dieu dans tous les coins de cette belle ville.

En revanche, Las Pallitas, mot quechua qui fait référence aux demoiselles ou aux bergères, porte des cannes appelées «lys» et alterne son parcours avec zapateo et carols. Ils portent des robes de couleurs claires et des voiles de tulle, ainsi que des cannes multicolores.

Le Hatajo de Negritos et Las Pallas ou Las Pallitas sont des expressions musicales et de danse qui consistent en l'exécution de danses basées sur le zapateo, la chanson et les interprétations du violon et de la guitare. La danse de zapateo implique la reproduction de motifs rythmiques d'ascendance africaine au son d'instruments de musique évoquant des mélodies d'influence andine.

Le Ministère de la culture postulera le patrimoine culturel immatériel de l'humanité du Hatajo de Negritos et de Las Pallitas au patrimoine mondial de l'Unesco. Le dossier est préparé conjointement avec la communauté qui porte la tradition, les autorités locales et les spécialistes du ministère de la Culture. Le Hatajo de Negritos et Las Pallitas est pratiqué entre le 24 décembre (célébrant la naissance de Jésus-Christ) et le 6 janvier (Pâques) dans les districts de El Carmen, Alto Larán et Tambo de Mora, situés dans la province. de Chincha, Ica et dans certains autres districts de la côte centrale.

Ces expressions culturelles ont pour toile de fond historique une longue tradition de danses et chants chantés devant des naissances, d'origine espagnole, mais fortement implantés au Pérou depuis le XVIIe siècle.

Des témoignages locaux situent l'origine de Hatajo de Negritos et de Las Pallas vers 1761; d'autres se rendent compte qu'ils dansaient déjà de la manière actuelle dans les années vingt du siècle dernier.

  1.  

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Hatajo de Negritos, #Las Pallitas, #Unesco, #Pérou, #2019, #Actualités, #Noël, #Danse

Repost0