actualites

Publié le 14 Mars 2015

Ce soir, dans le cadre de l'ouverture des Journées musicales de Carthage, aura lieu la Cérémonie de remise du prix international Ziryab pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine musical et la promotion des recherches sur les musiques de la Méditerranée

Ce soir, dans le cadre de l'ouverture des Journées musicales de Carthage, aura lieu la Cérémonie de remise du prix international Ziryab pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine musical et la promotion des recherches sur les musiques de la Méditerranée, aux 7 lauréats ou à leurs représentants.

Ce prix, institué conjointement par le Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes, les JMC et le programme Med 21 est destinée à « couronner une carrière dédiée à la sauvegarde du patrimoine musical méditerranéen, à sa valorisation et à la recherche sur les musiques de la Méditerranée.

 

Les lauréats pour 2015 sont comme suit:

Rive nord de la Méditerranée
Mikis Théodorakis, compositeur et chef d’orchestre - Grèce
Jean During, musicologue et chercheur – France.
Rive sud de la Méditerranée
Ali limam, ‘udiste- Iraq, résident en Tunisie.
Ziyad Gharsa, musicien-chanteur-compositeur - Tunisie 
Mention spéciale à titre posthume
Salah al-Mahdi, musicien –compositeur- chef d’orchestre, Tunisie
Julien Jalal-eddine Weiss- France

 

Ce soir, dans le cadre de l'ouverture des Journées musicales de Carthage, aura lieu la Cérémonie de remise du prix international Ziryab pour la sauvegarde et la valorisation du patrimoine musical et la promotion des recherches sur les musiques de la Méditerranée

Logo et trophée du Prix Ziryab
Créé par l’artiste peintre Walid Zouari, le logo du prix Ziryab est inspiré d’un manuscrit arabe datant du 17e siècle, œuvre du célèbre savant Abu Issami. Ce manuscrit composé de six feuillets écrits en style calligraphique maghrébin, est consacré au ‘ûd. Le texte, dont les trois premières lignes sont retenues dans le logo est accompagné de plusieurs illustrations, dont celle reprise dans le logo, qui représente les quatre cordes du ‘ud et son cordier. 
La conception moderne du logo renvoie à la continuité de l’effort de recherches sur les musiques de la Méditerranée que le Prix Ziryab tente de célébrer et perpétuer. Le graphisme du registre supérieur renvoie à un instrument emblématique : le ‘ûd qui a pérégriné dans le bassin méditerranéen.
Le ‘ûd est aussi au centre de la conception du trophée. Il s’agit d’un ‘ûd tunisien (fabriqué par le maître luthier Hedi Bellasfar) gravé en 3D au laser dans le cœur d’un bloc de verre. 
Le choix du ‘ud renvoie au lien entre cet instrument et Zyriab célébré comme le continuateur de la tradition des ‘ûdistes qu’il propagea et popularisa en Espagne musulmane et inventeur d’un nouveau ‘ûd à 5 cordes

 

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Tunisie, #Actualités, #2015, #Musiques

Repost0

Publié le 7 Mars 2015

Nimrod appartient également au domaine légendaire arabe et persan.

Nimrod appartient également au domaine légendaire arabe et persan.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Actualités, #2015

Repost0

Publié le 6 Mars 2015

Communiqué conjoint de l'ULB, de l'UEJB et du cercle BDS

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 
Bruxelles, le 5 mars 2015

Rencontre entre les étudiants de l’UEJB et du comité BDS

Ce mercredi 4 mars 2015, le comité de Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS) organisait, sur le campus du Solbosch, une manifestation politique, dans le cadre de la semaine Israeli Apartheid Week qui se tient sur plusieurs campus universitaires à travers le monde.

Au lendemain de ces événements, suite aux accusations émises par l’Union des étudiants juifs de Belgique (UEJB), le Recteur de l’ULB a tenu à entendre les étudiants des deux parties et à leur proposer de dépasser leur opposition en pratiquant le principe du libre examen cher à l’Université.

Suite à cette entrevue, l’ULB, l’UEJB et le comité BDS souhaitent communiquer de manière commune sur les éléments suivants :
- les propos tenus par les manifestants de BDS à l’égard de membres de l’UEJB ou d’étudiants qui assistaient à la manifestation, assimilant a priori, à tout le moins, un cameraman à un étudiant de l’UEJB, ont été maladroits et dommageables ;
- la vidéo montée et diffusée par l’UEJB, de par sa forme, ne reflète pas correctement la chronologie des faits et ne donne qu’une image partielle de la réalité telle qu’elle ressort de la relation des faits.

Même si l’UEJB reste fermement opposée à la campagne de BDS, les étudiants de BDS et de l’UEJB s’engagent, à l’avenir, à se respecter mutuellement, reconnaissant à chacun le droit de porter ses idées sans importer de conflit communautaire et sans stigmatiser les points de vues contradictoires, et le droit à s’exprimer en conformité avec les valeurs défendues par l’ULB.

De plus, l’ULB s’engage, à la demande des étudiants, à travailler de concert avec eux à la création d’une plateforme de débats sur la question israélo-palestinienne qui permette d’entendre des points de vue contradictoires et dépassionnés.

Les autorités universitaires et les étudiants de l’UEJB et de BDS tiennent à rappeler vivement que toute attitude à caractère raciste ou antisémite est en complète contradiction avec leurs valeurs, que chacun de ces cercles doit être perçu à la lumière de ses actions propres et non pas en fonction de contextes extérieurs ou de lectures imposées par des acteurs extérieurs à notre Université.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Actualités, #Belgique, #Bruxelles, #antisémitisme, #antisionisme, #2015

Repost0