agustin lara

Publié le 13 Novembre 2020

Agustín Lara, le "musicien poète", a laissé un grand héritage musical, les fondations sur lesquelles se fonde la musique romantique et vernaculaire qui valorise l'image féminine. Il nous transporte dans un monde fantastique dont les notes riment avec les quartiers nocturnes froids et inhospitaliers. Sa musique persistera toujours au plus profond de nos cœurs.

Agustín Lara, surnommé « El Flaco de Oro » ou « El Músico Poeta », est un compositeur et chanteur mexicain, né le 30 octobre 1897 à Tlacotalpan dans l'État de Veracruz (ou à Mexico selon le producteur de télévision Luis de Llano) et mort le 6 novembre 1970 à Mexico. Lara était également célèbre pour ses amours avec diverses femmes, dont María Félix , qui était l'une de ses épouses.

À l'occasion du 50e anniversaire de la mort de l'éminent compositeur et interprète mexicain Agustín Lara, la Bibliothèque nationale de musique se souvient de lui à travers une sélection de fragments de son programme Intimate Moments produit par XEW entre 1955 et 1956, où le "Flaco de Oro" des chansons racontaient comment il avait rencontré des personnalités telles que Esperanza Iris, Maurice Chevalier, Diego Rivera, entre autres.

À l'occasion du 50e anniversaire de la mort de l'éminent compositeur et interprète mexicain Agustín Lara, la Bibliothèque nationale de musique se souvient de lui à travers une sélection de fragments de son programme Intimate Moments produit par XEW entre 1955 et 1956, où le "Flaco de Oro" des chansons racontaient comment il avait rencontré des personnalités telles que Esperanza Iris, Maurice Chevalier, Diego Rivera, entre autres.

Dès son plus jeune âge, Agustín Lara se passionne pour la musique en jouant du piano dans les bars de nuit de Mexicooù il est repéré par le ténor Juan Arvizu2,3.

Il s'engagea dans des troupes révolutionnaires et fut blessé aux jambes en 1917.

Agustín Lara a composé plus de cinq cents mélodies interprétées ensuite par des chanteurs tels que Néstor Mesta Cháyres4, Juan Arvizu5,6, Frank Sinatra, Julio Iglesias, Luis Mariano ou Plácido Domingo.

En dehors du monde hispanophone, ses chansons les plus célèbres sont certainement Granada et Solamente Una Vez (You Belong To My Heart), qui ont été enregistrées par de nombreux chanteurs internationaux, dont Caruso, Mario Lanza, Luciano Pavarotti, Bing Crosby, Nat King Cole, Elvis Presley et beaucoup d'autres.

En 1932, il se produit au théâtre Politeama à Mexico.  En 1933, il fait face à l'échec de sa première tournée à Cuba, en raison du climat politique changeant qui prévaut sur l'île7. Il fait plusieurs tournées en Amérique du Sud et de nouvelles compositions vont augmenter sa renommée telles que Solamente una vez (composé à Buenos Aires et dédié à José Mojica ), Veracruz, Guitarra guajira/Palmera, Tropicana, Pecadora, entre autres.

Dans les années 1950, ces chansons populaires ont également été organisées et enregistrées par des solistes d'orchestre de premier plan, dont John Serry Sr. (Dot Records #DLP-3024, 1956), et beaucoup d'autres8.

Il eut parmi ses épouses l'actrice María Félix (union le 24 décembre 1945)9, pour qui il écrivit à Acapulco durant leur voyage de noces entre autres les chansons María Bonita, puis Aquel Amor ou Noche de ronda10.

Son chef-d'œuvre est la pièce musicale intitulée Veracruz.

Sa chanson Piensa en mí (1935) a connu un nouveau succès en 1991, grâce au film Talons aiguillesdu réalisateur espagnol Pedro Almodóvar, dans lequel elle est interprétée par la chanteuse espagnole Luz Casal.

Notes et références

  1.  (es) Mario Vázquez Sandoval, El Dictamen, 3 septembre 2008.
  2.  (en) Encyclopedia of Contemporary Latin American and Caribbean Cultures éditeurs: Daniel Balderston, Mike Gonzalez, Ana M. López. Routledge Taylor and Francis Group, London p. 833 [archive] (ISBN 1134788525), "Agustin Lara" la biographie - sur books.google.com
  3.  (es) 1970: Fallece el cantautor mexicano Agustín Lara, 'El Flaco de Oro' [archive] - El Siglo de Torreón, 6 novembre 2015.
  4.  (es) Bolero - Historia Documental del Bolero Mexicano. Duenas, Pablo. Asociación Mexicana de Estudios Fonográficos 1993 p. 93 [archive] sur Google Livres
  5.  (en) From Tejano to Tango: Essays on Latin American Popular Music éditeur: Walter Aaron Clark. Routledge, New York, 2002 p. 157 [archive](ISBN 0-8153-3639-X) "From Tejano To Tango - Essays on Latin American Popular Music - Époco de oro - Juan Arvizu aide à populariser Agustín Lara, voir la page 157 sur google.books.com
  6.  (en) Agustin Lara - A Cultural Biography Wood, Andrew Grant. Oxford University Press. New York. 2014 p. 56-57 [archive] (ISBN 978-0-19-989245-7) Juan Arvizu et Ortiz Tirado aident à promouvoir le travail d'Agustin Lara sur books.google.com
  7.  « Cuba, la musique et le monde #32 : Cuba, le Mexique et la chute de Machado » [archive], sur France Musique (consulté le )
  8.  (en) Dot Album Discography, Part 2 [archive] - David Edwards et Mike Callahan, Both Sides Now Publications, 16 novembre 2003.
  9.  « Agustín Lara - EcuRed » [archive], sur www.ecured.cu (consulté le )
  10.  Last Night in Orient- LNO ©, « Agustin Lara - Noche De Ronda » [archive], sur Last Night in Orient (consulté le )

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Agustín Lara, #El Flaco de Oro, #El Músico Poeta, #boléro, #2020, #Musique mexicaine

Repost0

Publié le 6 Novembre 2019

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Omara Portuondo, #Solamente Una Vez, #Agustín Lara, #Álvaro Carrillo

Repost0

Publié le 17 Mars 2019

Cette chanson a été composée par le compositeur mexicain Agustín Lara et interprétée à l'origine par la chanteuse Ana María González et le ténor José Mojica dans le film Melodías de América, datant de 1941. Après cela, la version originale en langue espagnole était très populaire au Mexique et à Cuba et avait été enregistrée par de nombreux grands interprètes du Bolero.

Paquita la del Barrio («Paquita, celle du quartier») est le nom de scène de Francisca Viveros Barradas (née le 2 avril 1947), une chanteuse mexicaine de rancheras et d'autres styles de musiques mexicaines. Ses chansons prennent généralement une position contre la culture masculine sexiste au Mexique. Cela l’a rendu très populaire auprès du public féminin.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Flor Amargo, #Paquita la del Barrio, #Solamente una vez, #Agustín Lara, #1941, #boléro, #Musique mexicaine

Repost0