alain souchon

Publié le 28 Novembre 2017

Pour moi Foule sentimentale c'est l'une des plus belles chansons en langue française, en plus de la belle mélodie au rythme de cha-cha-cha,...des paroles profondes. Alain Souchon dénonce dans cette chanson le vide de la société de consommation avec des paroles comme « On nous inflige des désirs qui nous affligent » et « On nous fait croire/que le bonheur c'est d'avoir/de l'avoir plein nos armoires/dérision de nous dérisoires ». Il personnifie son propos à travers deux célébrités : Paul-Loup Sulitzer et Claudia Schiffer. Foule sentimentale décolle sur les ondes, reste vingt-six semaines dans les charts. Paul-Loup Sulitzer voit rouge : "Souchon aurait mieux fait de s'en prendre aux dictateurs et aux vendeurs de canons plutôt qu'à moi.".

Pour Michel Trihoreau, la chanson a « certainement été plus convaincante dans la prise de conscience populaire, face à la consommation de masse, que les traités des sociologues et des économistes qui ne concernent qu'une petite minorité de la population ».

Cette oeuvre traduit les sentiments de Souchon pour une société de consommation qu'il déteste.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Foule sentimentale, #Alain Souchon, #Chanson française

Repost0

Publié le 28 Novembre 2017

La vie ne vaut rien,
Elle ne vaut rien la vie,
Elle commence toujours en pleurant,
Et se termine toujours en larmes,
Voilà pourquoi dans ce monde,
La vie ne vaut rien.

Mario Scolas

Et nous allons tous mourir.

Et nous allons tous mourir.

Il a tourné sa vie dans tout les sens. Pour savoir si ça avait un sens l'existence.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #citation, #2017, #coaching de vie, #Mort, #Optimisme, #Alain Souchon, #Chanson française

Repost0

Publié le 6 Septembre 2010

Et si en plus y'a personne est une chanson écrite et interprétée par Alain Souchon et composée par Laurent Voulzy sortie en 2005. La chanson dénonce les horreurs engendrées au nom des religions et souligne que l'existence d'un Dieu reste une hypothèse.

Présentation

La chanson s'adresse aux représentants des principales religions (Abderhamane, Martin, David qu'elle interpelle à chaque nouvelle strophe) et leur demande si tous les combats menés aux noms de leurs religions serviraient à quelque chose « si le ciel était vide ». Le refrain reprend l'idée de tous ces gens qui peut-être prient un Dieu absent :

« Tant d'angélus
Ding
Qui résonnent
Et si en plus
Ding
Y'a personne »

Dans une strophe, la chanson met également en évidence les paradoxes de la religion en reconnaissant ses bienfaits mais se termine en rappelant que d'autres prennent les armes pour ces idées.

« Il y a tant de torpeurs
De musiques antalgiques
Tant d'anti-douleurs dans ces jolis cantiques
Il y a tant de questions et tant de mystères
Tant de compassions et tant de révolvers »

Finalement, la chanson pose la question de savoir si toutes ces guerres « ce n'était que le plaisir de zigouiller » et donc que la religion ne servirait alors que de prétexte.

Commentaires

Il ne s'agit pas d'une chanson contre les religions ou en faveur de l'athéisme (Souchon se définissant plutôt comme agnostique) mais d'un hymne contre le fanatisme et l'intolérance dont sont victimes toutes les religions. Le titre de l'album (La Vie Théodore) dans lequel se trouve la chanson est d'ailleurs un hommage à Théodore Monod qui était un fervent protestant.

Interrogé sur sa chanson et son avis sur les religions, Alain Souchon annonce : « Les religions me touchent beaucoup parce qu'elles proposent un secours dont tous les hommes ont besoin. Ils sont un peu perdus dans cet inconnu où nous nous trouvons : la terre, l'infini, la mort... Donc les religions apportent des réponses aussi bien aux musulmans qu'aux juifs, bouddhistes ou chrétiens. Par contre, l'extraordinaire des événements récents de la vie mondiale est de constater que des guerres éclatent entre les gens à cause des religions : ils veulent que les autres choisissent la leur, sans ça ils les tuent ! Nous, on a fait pareil avec les croisades, l'Inquisition... Ce qui est curieux par rapport à ces guerres de religions, c'est qu'elles sont justement tellement loin de la religion ! C'est tragiquement drôle. » 1

 http://www.savoirs.essonne.fr/fileadmin/bds/MEDIA/les_hommes/psychologie/zetetique/zetetique3.jpg

Références

  1. Frédéric Jambon, Alain Souchon, Mélancolique et farfelu, Le Télégramme.com, 29 mars 2006.

http://www.insu.cnrs.fr/ib2003,vue-artiste-systeme-planetaire-autour-naine-rouge-gliese-581-systeme-contient-trois-planetes-peu-massives-y-compris-planete-5-fois-masse-terre-sans-doute-rocheuse.jpg

 

Paroles

Abderhaman, Martin, David,

Et si le ciel était vide ?

Tant de processions, tant de têtes inclinées,

Tant de capuchons, tant de peurs souhaitées,

Tant de démagogues, de temples, de synagogues,

Tant de mains pressées, de prières empressées.

Tant d’angélus, bing, qui résonnent,

Et si en plus, bing, y’a personne…

Abderhaman, Martin, David,

Et si le ciel était vide ?

Il y a tant de torpeurs, de musiques antalgiques,

Tant d’anti-douleurs dans ces jolis cantiques,

Il y a tant de questions et tant de mystères,

Tant de compassion et tant de revolvers.

Tant d’angélus, bing, qui résonnent,

Et si en plus, bing, y’a personne…

Baruch Hachem, Insha’ Allah,

Are Krishna, Alleluia.

Abderhaman, Martin, David,

Et si le ciel était vide ?

Si toutes ces balles traçantes, toutes ces armes de poing,

Toutes ces femmes ignorantes, ces enfants orphelins,

Si ces vies qui chavirent, ces yeux mouillés,

Ce n’était que le plaisir de zigouiller.

Et l’angélus, bing, qui résonne,

Et si en plus, bing, y’a personne…

Et l’angélus, bing, qui résonne,

Et si en plus, bing, y’a personne…

 

Qu'en penser ?

Le refus de la religion prend racine dans le spectacle pitoyable des religions qui s'affrontent.

Comment ne pas oublier que les Juifs ont au coeur des dix Paroles le commandement "Tu ne tueras point" ?

Comment supporter que des chrétiens qui ont pour slogan "Aimez-vous les uns les autres" se massacrent dessus en Irlande ?

Comment comprendre que les musulmans intégristes proclament quotidiennement, comme les modérés, que Dieu (Allah) et le "Miséricordieux" ?

Il est vrai que les monothéismes semblent avoir provoqué plus de massacres, parce qu'ils sont universalistes, et ont donc souvent une exigence d'exclusivité, qui mène forcément, à un moment ou à un autre, à l'affrontement.

 

 

Et si en plus y'a personne - Alain Souchon, un hymne contre le fanatisme et l'intolérance.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Chanson française, #Alain Souchon, #Religion

Repost1