art

Publié le 1 Octobre 2018

Les convulsionnaires de Tanger (Eugène Delacroix, 1837)

Les convulsionnaires de Tanger (Eugène Delacroix, 1837)

Ce tableau bruyant, presque assourdissant, est le pendant mystique de L'assassinat de l'évêque de Liège. Delacroix a assisté à la scène à travers les persiennes d'une fenêtre close. Voici l'explication qu'il donne dans le livre du salon de 1838 : "Ces fanatiques portent le nom d'Ysssaouïs, de celui de Ben Yssa, leur fondateur. A de certaines époques, ils se réunissent hors des villes; et s'animant par la prière et par des cris frénétiques, ils entrent dans une ivresse véritable, et répandus ensuite dans les rues, ils se livrent à mille contorsions et souvent à des actes dangereux".

On comprend que Delacroix, qui a contribué à réintroduire le cri dans la peinture, ait été fasciné par ces scènes.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Art, #Eugène Delacroix, #Exotisme dans l'art, #Maroc, #Religion, #fanatisme

Repost0

Publié le 7 Novembre 2017

L'une des villes saintes les plus anciennes, les plus grandes et les plus importantes des Amériques, Teotihuacán est maintenant un site du patrimoine mondial de l'UNESCO et le site archéologique le plus visité au Mexique. Cette cité est située à une cinquantaine de kilomètres de Mexico, édifiée entre le Ier et le VIIe siècle, Teotihuacán, « lieu où sont créés les dieux », se caractérise par les très grandes dimensions de ses monuments dont les plus célèbres sont le temple de Quetzalcoatl et les pyramides du Soleil et de la Lune, et par leur ordonnance géométrique et symbolique. Teotihuacán, l'un des plus puissants foyers culturels méso-américains, imposa son élan culturel et artistique dans toute la région, et même au-delà de ses frontières. Le musée De Young abrite des collections d'arts de l'Amérique (Mésoamérique, Amérique du Sud), de l'Afrique (Nigeria, Zaïre), de l'Océan Pacifique (Papouasie-Nouvelle-Guinée, Nouvelle-Zélande), parmi d'autres.

Teotihuacán: Cité de l'Eau, Cité du Feu explorera comment les œuvres de la ville antique façonnent notre compréhension de Teotihuacan comme un environnement urbain, avec des découvertes archéologiques récentes et d'autres prêts importants des institutions culturelles mexicaines et américaines.
Teotihuacán: Cité de l'Eau, Cité du Feu explorera comment les œuvres de la ville antique façonnent notre compréhension de Teotihuacan comme un environnement urbain, avec des découvertes archéologiques récentes et d'autres prêts importants des institutions culturelles mexicaines et américaines.
Teotihuacán: Cité de l'Eau, Cité du Feu explorera comment les œuvres de la ville antique façonnent notre compréhension de Teotihuacan comme un environnement urbain, avec des découvertes archéologiques récentes et d'autres prêts importants des institutions culturelles mexicaines et américaines.

Teotihuacán: Cité de l'Eau, Cité du Feu explorera comment les œuvres de la ville antique façonnent notre compréhension de Teotihuacan comme un environnement urbain, avec des découvertes archéologiques récentes et d'autres prêts importants des institutions culturelles mexicaines et américaines.

Les historiens estiment que le site a été fondé en 200 avant J.-C. Ce complexe religieux du Mexique était même entouré d'une ville de 200.000 habitants, peut-être la plus grande ville du monde à cette époque !

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 18 Septembre 2016

La fin n'apporte pas l'apaisement, le monde continue...

La fin n'apporte pas l'apaisement, le monde continue...

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Pensée, #Artistes du Paradis, #Art

Repost0