bacchanale

Publié le 2 Décembre 2020

La bacchanale est une danse française de la fin du xviiie siècle, bruyante et tumultueuse, particulièrement prisée sous le Directoire. Elle fut ensuite introduite dans plusieurs opéras et ballets.

C'est un chef d'orchestre latin et un jeune orchestre latin donc il y a beaucoup de passion. Certains disent trop vite mais Dudamel est encore plus rapide et fouette ces Allemands dans une frénésie dans la version que j'ai vue. C'est une bacchanale après tout! Dans son cadre de ballet dans l'opéra, probablement trop rapide pour les danseurs à coup sûr.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Décembre 2020

Cet article est reposté depuis Encyclopædia of Gay and Lesbian Popular Culture.

En pleine crise du Coronavirus, une orgie alimentée par la drogue pleine de politiciens et de diplomates dans la capitale européenne de la bureaucratie est précisément la distraction dont nous avions tous besoin.

La soirée sexuelle s'est déroulée vendredi dernier, dans un bar de la capitale européenne situé rue des Pierres, au centre de Bruxelles et 25 hommes ont été retrouvés, ainsi que de la drogue et de l'alcool. Outre József Szájer, il y avait aussi d'autres diplomates.

Tous les hommes qui se trouvaient à l'intérieur du bar ont été condamnés à une amende pour ne pas avoir respecté la réglementation anti-coronavirus, car en Belgique il y a un couvre-feu nocturne depuis plus d'un mois, les contacts sociaux sont limités et les bars et restaurants sont fermés, entre autres mesures.

Rue des Pierres, 1 - Lieu des partouzes bruxelloises

David Manzheley, 29 ans, l'étudiant en doctorat qui organise régulièrement des soirées coquines chez lui, a assuré à Het Laatste Nieuws qu'il avait pris des précautions et que la soirée se déroulait « de manière responsable ». « J'ai invité dix amis et ils ont été autorisés à amener les leurs à une condition : tous les invités devaient déjà avoir eu le coronavirus et ne devaient présenter aucun symptôme. J'avais confiance : je savais que mes amis ne mentiraient pas à ce sujet. Pour être honnête, je ne vois pas où est le problème. Il y avait aussi deux infirmiers présents, ils ne pensaient pas non plus que c'était dangereux », a-t-il affirmé, sans expliquer le rôle que les infirmiers jouaient.

Il se trouve que le gouvernement hongrois, qui est composé du parti de l'eurodéputé, est régulièrement la cible des critiques des militants LGTBI+ qui le considèrent comme homophobe.

rue des Pierres, au centre de Bruxelles

 

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Coronavirus, #Bruxelles, #2020, #Covid-19, #gang bang, #Politique, #Homophobie, #David Manzheley, #bacchanale, #Chemsex

Repost0