bogota

Publié le 8 Décembre 2020

Atahualpa Yupanqui était l'auteur de grands vers qui le définissaient comme «une âme étrangère qui défendait inlassablement le compatriote et sa liberté». Une chanson qui remplit le cœur dans toute son expression ...

Last Night in Orient

En lo alto de la sierra
Me detuve a descansar
En lo alto de la sierra
Me detuve a descansar

Pero sentí que me iba
Sin moverme del lugar
Pero sentí que me iba
Sin moverme del lugar

Los ojos se me perdieron
En aquella inmensidad
Los ojos se me perdieron
En aquella inmensidad

Y me olvidé de mi mismo
Tanto mirar y mirar.
Y me olvidé de mi mismo
Tanto mirar y mirar.

De pronto me ha preguntado
La voz de la soledad
De pronto me ha preguntado
La voz de la soledad

Si andaba buscando el cielo
Y yo respondí quizás
Si andaba buscando el cielo
Y yo respondí quizás

El cielo está dentro de uno
Y está el infierno también
El cielo está dentro de uno
Y está el infierno también

El alma escribe sus libros
Pero ninguno los lee
El alma escribe sus libros
Pero ninguno los lee

A veces uno camina
Entre la sombra y la luz
A veces uno camina
Entre la sombra y la luz

En la cara la sonrisa
Y en el corazón la cruz
En la cara la sonrisa
Y en el corazón la cruz

Búscalo al cielo en ti mismo
Que allí lo vas a encontrar
Búscalo al cielo en ti mismo
Que allí lo vas a encontrar

Pero no es fácil hallarlo
Pues hay mucho que luchar
Pero no es fácil hallarlo
Pues hay mucho que luchar

Por caminos solitarios
Yo me puse a caminar
Por caminos solitarios
Yo me puse a caminar

Por fuera nada buscaba
Pero por dentro quizás
Por fuera nada buscaba
Pero por dentro quizás.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 29 Novembre 2020

En novembre, le Teatro Colón célèbre la vie avec musique, théâtre et danse.

Le Teatro Colón - Bogotá et le ministère de la Culture présentent un concert qui parcourt les différentes régions de Colombie et met en valeur le travail des musiciens et des artistes du pays. Des groupes d'Antioquia, Bolívar, Nariño, Cauca et Valle del Cauca présenteront des genres tels que le bullerengue, le bambuco, el torbellino et le currulao, entre autres.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Teatro Colón Bogotá, #bullerengue, #bambuco, #musique colombienne, #Bogotá, #Concert, #2020, #Coronavirus

Repost0

Publié le 29 Novembre 2020

La Boa: Une puissante machine de rythmes traditionnels, viscéraux et mantriques. Avec des rythmes et des chants afro-caribéens inspirés de leur dévotion aux cultures de l'Afrique de l'Ouest, ainsi qu'aux côtes colombiennes, aux Antilles et aux grandes Caraïbes, ils vous inviteront à danser depuis chez vous.

Au milieu d'une telle abondance de «musique fusion», d'amalgames entre folk et moderne, entre passé et présent, le Bogotá Orquesta Afrobeat apporte quelque chose de très frais. Il rapproche les jeunes consommateurs de la musique traditionnelle et, accessoirement, à travers ses paroles, attire l'attention sur des questions importantes pour l'actualité nationale liées aux questions sociales et environnementales.

Il y a environ 7 ans, un orchestre a été formé à Bogotá qui lui rend hommage et met en valeur la puissance des rythmes afro et de la musique traditionnelle.

L'Orchestre Afrobeat de Bogotá est composé de 10 jeunes artistes qui respirent, consomment et émettent des saveurs. Son nouvel album Machine est une déclaration de la situation sociale en Colombie, un label viscéral qui place LA BOA au plus haut niveau de qualité musicale. La Boa est dirigée par Daniel Michel, un Mexicain qui a réussi à façonner l'un des projets musicaux les plus marquants et puissants de ces dernières années en Colombie.

Le BOA développe sa musique à partir de l'afrobeat nigérian, des rythmes de toutes les Caraïbes et l'amène à un niveau qui comprend des ingrédients de psychédélisme, de jazz, de sons colombiens traditionnels et beaucoup de funk avec des paroles soul.

Daniel Michel - Basse / Directeur musical
Deimar “Pio” Molina - Chanteur / Percussions mineures
Diana Sanmiguel - Chanteur / Percussions mineures
Alejandro Calderón - Batterie
David Cantoni - Percussions
Sebastian Carrizosa - Guitare
Carlos Tabares - Trompette
Luis Alejandro Niño - Trombone
Marco Fajardo - Saxophone ténor
Terry Romero - Claviers

Voir les commentaires

Repost0