bozar

Publié le 14 Janvier 2017

Artiste complet, Tamer Abu Ghazaleh est une figure majeure de la scène arabe moderne. Né au Caire et formé à Ramallah, ce chanteur, multi-instrumentiste, compositeur et producteur palestinien a fait ses débuts en 2001 avec un album reprenant les chansons qu’il avait écrites depuis ses cinq ans, sur des textes de Darwich notamment. Son concert à BOZAR, qui clôture la journée de lancement de la Chaire Darwich, est une ode à la modernité : « Entre son chant âpre et ombrageux qui vire à la mélopée profonde, les voix flottantes, beats puissants et autres effets qu’il dégaine depuis son ordinateur, les salves rageuses de ses musiciens, son show inclassable est une claque », publie Télérama. Un feu d’artifices d’émotions à ne pas manquer !

Artiste complet, Tamer Abu Ghazaleh est une figure majeure de la scène arabe moderne. Né au Caire et formé à Ramallah, ce chanteur, multi-instrumentiste, compositeur et producteur palestinien a fait ses débuts en 2001 avec un album reprenant les chansons qu’il avait écrites depuis ses cinq ans, sur des textes de Darwich notamment. Son concert à BOZAR, qui clôture la journée de lancement de la Chaire Darwich, est une ode à la modernité : « Entre son chant âpre et ombrageux qui vire à la mélopée profonde, les voix flottantes, beats puissants et autres effets qu’il dégaine depuis son ordinateur, les salves rageuses de ses musiciens, son show inclassable est une claque », publie Télérama. Un feu d’artifices d’émotions à ne pas manquer !

DATE
Mer 25 jan 201720:30→ 22:00 
LIEU

Salle M
Rue Ravenstein 23
1000 BRUXELLES

REMARQUES

Prix: € 12

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Bozar, #Concert, #Belgique, #Bruxelles, #2017, #Tamer Abu Ghazaleh, #Bons plans, #Musiques arabes

Repost0

Publié le 12 Janvier 2017

Rima Khcheich se classe parmi les plus grandes chanteuses libanaises de l’époque avec son interprétation moderne de la musique arabe classique.

Rima Khcheich se classe parmi les plus grandes chanteuses libanaises de l’époque avec son interprétation moderne de la musique arabe classique.

Rima Khcheich se classe parmi les plus grandes chanteuses libanaises de l’époque avec son interprétation moderne de la musique arabe classique.

Née dans le Sud Liban en 1974, la chanteuse libanaise a commencé sa carrière à l'âge de 8 ans, elle chantait déjà du classique tiré du répertoire arabe en tant que soliste avec Beirut Oriental Group for Arabic Music. Rima est diplômée de l’Université américaine de Beyrouth et du Conservatoire national de musique où elle fut enseignante. Elle s’est produite au Moyen-Orient, en Europe et aux États-Unis où elle a également enseigné le chant classique arabe. La chanteuse a donné plusieurs ateliers de chant en Égypte, à Londres et en Hollande. Elle collabore depuis 1997 avec divers grands musiciens néerlandais. Ils ont développé ensemble un style musical qui réunit le meilleur de deux mondes : les sons et rythmes particuliers de la tradition arabe et l’harmonie complexe et l’improvisation de la culture musicale européenne.

En 2001, elle sort son premier album ‘Orient Express’ collaborant avec des musiciens hollandais mais aussi irakiens. Elle enchaine avec ‘Yalalalli’ en 2006 et ‘Falak’ en 2008. En 2012, elle sort son quatrième album ‘Min Sihr Ouyounak’, un album en hommage à Sabah.

Elle est en une tournée aux Pays-Bas et en Belgique pour présenter son sixième album, Washwishni. Washwishni, qui signifie en arabe « murmure-moi quelque chose à l’oreille », est une réflexion satirique sur les thèmes actuels qui occupent la jeune génération du monde arabe : l’immigration, la guerre, la religion, la révolution et l’amour.

DANS LE CADRE DE MUSIC / EXPO

02 FÉVRIER ’17 — 19 FÉVRIER ’17

MOUSSEM CITIES: BEYROUTH

 

LIEU

Salle M
Rue Ravenstein 23
1000 BRUXELLES

TARIFS

Tarif normal : € 12 – 10

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Janvier 2017

Du 2 au 18 février Moussem Centre Nomade Des Arts et ses partenaires, y compris BOZAR, présentent la deuxième édition du festival Moussem Cities dans plusieurs endroits à Bruxelles. Avec ce cycle annuel autour d’une ville, Moussem nous offre un aperçu de la société arabe contemporaine et la dynamique de ses métropoles.

Du 2 au 18 février Moussem Centre Nomade Des Arts et ses partenaires, y compris BOZAR, présentent la deuxième édition du festival Moussem Cities dans plusieurs endroits à Bruxelles. Avec ce cycle annuel autour d’une ville, Moussem nous offre un aperçu de la société arabe contemporaine et la dynamique de ses métropoles.

 

 

 

 

 

Cet année Beyrouth, la capitale libanaise, est le point de mire du festival. Beyrouth est une des villes les plus variées et les plus diverses du Moyen-Orient. Fascinant, plein de tensions et constamment en mouvement, Beyrouth est depuis des décennies un lieu d’accueil et de transit pour des réfugiés de la région : Palestiniens, Irakiens, Syriens font partie intégrante de la société libanaise et de sa scène artistique. Bien que cette scène dynamique souffre encore de la censure, elle fait néanmoins de Beyrouth une importante plaque tournante artistique. Moussem Cities invite des artistes, des penseurs et des acteurs culturels pertinents qui viennent brosser le tableau de leur ville à travers leurs œuvres et leurs ouvrages. Le vaste programme pluridisciplinaire offre des représentations, des concerts, des expositions, des performances, des installations, des films et un débat.

Eca: Bozar, Kaaitheater, Frans Masereel Centrum, Botanique, Vaartkapoen & Passa Porta

MOUSSEM CITIES : BEIRUT 2-18 février 2017

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Bruxelles, #Bozar, #2017, #Belgique, #musiques libanaises

Repost0