bullerengue

Publié le 29 Novembre 2020

En novembre, le Teatro Colón célèbre la vie avec musique, théâtre et danse.

Le Teatro Colón - Bogotá et le ministère de la Culture présentent un concert qui parcourt les différentes régions de Colombie et met en valeur le travail des musiciens et des artistes du pays. Des groupes d'Antioquia, Bolívar, Nariño, Cauca et Valle del Cauca présenteront des genres tels que le bullerengue, le bambuco, el torbellino et le currulao, entre autres.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Teatro Colón Bogotá, #bullerengue, #bambuco, #musique colombienne, #Bogotá, #Concert, #2020, #Coronavirus

Repost0

Publié le 7 Novembre 2019

Magín Díaz fut l'artiste musical le plus expérimenté de sa région. Il a enrichi la culture musicale de la Colombie. C'est là que réside son importance en tant qu'interprète, compositeur et détenteur d'un héritage musical considérable.

Last Night in Orient - LNO ©

De todas las flores
la rosa es la mas hermosa
y por eso yo te canto
a ti linda Rosa
a ti linda Rosa
Rosa que linda eres
Rosa que linda eres tu (bis)
Que linda eres Rosa
Rosa maravillosa
Rosa que linda eres
Rosa que linda eres tu (bis)
De todas las flores
la rosa es la mas hermosa
y por eso yo te canto
a ti linda Rosa
a ti linda Rosa
Rosa que linda eres
Rosa que linda eres tu (bis)
Del jardin de las mujeres
Rosa bella tu eres
Rosa que linda eres
Rosa que linda eres tu (bis)

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Rosa, #Magín Díaz, #Carlos Vives, #musique colombienne, #Bullerengue, #Magín Díaz García, #Musiques latines

Repost0

Publié le 7 Novembre 2019

Le 28 novembre 2017 mourait dans la plus grande indifférence une légende de la musique colombienne, j’ai nommé Magín Díaz. Âgé de 94 ans, il aura marqué à tout jamais une génération en reprenant des chansons traditionnelles telles que « Rosa, que linda erez » qui a été reprise notamment par le chanteur colombien Carlos Vives, « Por el Norte Por el Sur » ou encore « Me amarás ». Il aura fallu cependant attendre cette décennie pour que sa carrière solo puisse connaître un regain d’intérêt avec son premier album Magín y Santiago en 2012. Six mois avant son tragique décès, la voix d’or de Mahates a fait paraître son troisième et ultime opus intitulé El Orisha de la Rosa.

Il existe deux manières, parfois antagonistes, de reconstruire l’histoire. La première consiste en des données solides et scientifiques étayées par des enregistrements physiques des faits. La seconde est à travers l’histoire orale qui, en l’absence de documents, utilise la mémoire personnelle et collective, la créativité, l’imagination et un désir illimité de se réinventer. Il convient de noter qu'entre la date de naissance de Magin et l'abolition de l'esclavage, il ne reste que 71 ans, ce qui signifie que peut-être ses grands-parents portaient toujours le fardeau de l'esclavage.

Magín interprète avec ressenti une chanson qu'il a composée pour la douleur dans l'âme d'un être perdu et ne plus jamais revoir, Rosa.

Il entra dans l'industrie du disque des années 1980 en tant que membre de Los Soneros de Gamero et des Wadingos. Cependant, ces enregistrements n'ont pas permis de surmonter la marginalité politique et sociale de la Colombie. La reconnaissance est venue après ses 90 ans.

Voir les commentaires

Repost0