capitalisme

Publié le 11 Septembre 2021

Guzmán est devenu l'homme le plus recherché du Pérou dans les années 1980 et 1990. L'arrestation de Guzmán a durement touché le groupe, mais quelques-uns de ses membres sont toujours actifs dans la région productrice de coca. En juillet, il a souffert de problèmes de santé et a été transféré d'une prison à sécurité maximale à un hôpital.

Ancien professeur de philosophie, il purgeait depuis 1992 une peine d'emprisonnement à perpétuité pour terrorisme et trahison.

Guzman a prêché une vision messianique d’une utopie maoïste sans classe basée sur le communisme pur, se considérant comme la « quatrième épée du marxisme » après Karl Marx, Vladimir Ilitch Lénine et Mao Zedong. 

Comme de nombreux maoïstes d'Amérique latine, d'Afrique et d'ailleurs à l'époque, Guzmán s'est rendu en Chine à deux reprises : en 1965 puis en 1967, déjà en pleine Révolution culturelle de Mao Tse Tung, qui était une campagne de répression, de purges politiques, exil, exécutions et travail forcé pour des millions de Chinois. Le but était d'éliminer les influences capitalistes et la « pensée bourgeoise ».

Il a préconisé une révolution paysanne dans laquelle les rebelles prendraient d’abord le contrôle de la campagne, puis avanceraient vers les villes. 

Près de 70 000 personnes sont mortes ou ont disparu au cours de plus d'une décennie de conflit entre la guérilla maoïste et l'État péruvien. 

Le maoïsme était un phénomène mondial dans les années 1960. C'était une révolution fraîche et excitante et prometteuse et c'était une grande partie de son attrait pour les jeunes, qui n'étaient pas intéressés par le communisme soviétique à l'ancienne, qui était perçu comme l'establishment.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Abimael Guzmán, #Sentier lumineux, #Pérou, #maoïsme, #Capitalisme, #Histoire

Repost0

Publié le 9 Septembre 2021

Il existe des maladies qui sont intelligentes, la syphilis ne tue jamais la victime. Laissons le capitaliste travailler pour gagner de l'argent et je collecte des impôts à distribuer. La syphilis est évitable, le capitalisme pour l'instant non. Ce sont tous les deux des maladies.

Pepe Mujica

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Pepe Mujica, #Néolibéralisme, #Capitalisme, #Uruguay, #José Mujica, #Citation

Repost0

Publié le 9 Août 2021

Des chansons populaires ont été composées en langue aymara, et même le genre hip-hop a trouvé un adhérent comme Abraham Bojorquez dont les paroles de ses chansons évoquent la fierté des peuples autochtones, critiquent le capitalisme et le néolibéralisme et exigent un changement social radical. Il est aussi animateur de l’émission phare de la radio Wayne Tambo. Il a également partagé la scène avec de nombreux musiciens tels que Manu Chau

Voir les commentaires

Repost0