caricatures

Publié le 30 Octobre 2020

Montrer des caricatures diffamantes, discriminatoires et en plus à connotation pornographique aux enfants ? Certains trouvent cela normal aussi en Belgique. Ces caricatures avaient été publiées par l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

Montrer des caricatures diffamantes, discriminatoires et en plus à connotation pornographique aux enfants ? Certains trouvent cela normal aussi en Belgique. Ces caricatures avaient été publiées par l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

Contexte

L'instituteur en question aurait fait passer une tablette diffusant une caricature du prophète Mahomet considérée comme obscène par le collège communal. L’enseignant aurait toutefois proposé aux élèves qui ne souhaitaient pas la regarder de tourner la tête. La caricature en question est signé Coco, caricaturiste de Charlie Hebdo. Elle montre la prophète de l’Islam en position agenouillée, les fesses à l’air.

Pour le collège, en aucun cas, personne ne devrait montrer à des enfants de 10 ans les parties génitales de qui que ce soit. C’est la seule raison pour laquelle une procédure est ouverte. #Molenbeek

La Bourgmestre.

J'estime que ces caricatures sont des aberrations sexuelles peu respectueuses sont contraires à l'éthique humaine.

Last Night in Orient - LNO ©

Charlie Hebdo n’est pas de la satire, mais du sadisme pornographique.

Norman Finkelstein, Professeur de science politique. Fils de juifs survivants du ghetto de Varsovie.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Charlie Hebdo, #Molenbeek, #Racisme, #2020, #Actualités, #Politique, #Caricatures, #Rire, #Discrimination

Repost0

Publié le 29 Octobre 2020

Au Mexique, il existe une culture de l'humour très répandue, avec des racines culturelles tout au long de son histoire, par exemple, la culture humoristique mexicaine documentée remonte à la vice-royauté.

Rafael Barajas Durán "el Fisgón" est dessinateur pour le journal mexicain La Jornada, intellectuel, activiste politique de gauche et illustrateur de livres pour enfants. Il a son propre travail pictural.

Il est né à Mexico en 1956. Il est architecte de l'Université nationale autonome du Mexique (UNAM). À l'âge de 20 ans, il découvre que sa véritable vocation est d'être «monero» (terme informel qui, au Mexique, désigne les dessinateurs, car leur métier consiste à fabriquer des singes). Il a enseigné la classe de dessin d'imitation à l'École nationale préparatoire.

«El Fisgón» fait du journalisme et de la critique politique à travers l'humour, il socialise ce qui se passe dans le pays, une de ses caricatures dit plus de mille mots.

De 2002 à 2003, il a reçu la prestigieuse bourse Guggenheim et se consacre à la recherche sur la liberté d'expression dans la caricature au Mexique. Il dit que le seul travail sérieux qu'il ait jamais eu est celui de comédien et qu'il n'aime pas les politiciens, mais il passe son temps à dessiner des politiciens toute la journée. Il s'inquiète lorsque les politiciens qu'il déteste cessent de faire de la politique.

L'humour est culture, écologie, liberté, identité. Pour «El Fisgón», «l'humour est essentiellement une discipline intellectuelle, tandis que le rire peut être provoqué par des chatouilles. L'humour cherche à chatouiller l'esprit, il joue avec nous, avec notre logique, avec notre raisonnement », a-t-il déclaré dans une interview au journal pour lequel il travaille.

La découverte de la culture et de l'histoire derrière l'humour nous ramène à l'exploration de divers genres tels que la photographie, les affiches, la lithographie, les costumes, l'illustration, les livrets, les journaux, les magazines, les partitions, les dessins animés, les films, les dessins, les bandes dessinées, de chaque époque.

Voir les commentaires

Repost0