carnaval

Publié le 4 Mars 2019

La ville belge d'Alost se trouve à quelques minutes en voiture des tours modernes étincelantes qui abritent l'Union européenne au centre de Bruxelles. Mais dimanche, cette ville pittoresque semblait appartenir à une autre époque, avec un défilé grotesque de voitures allégoriques antisémites au centre de la ville , ce qui semblait être chose faite au Moyen Âge ou à l'époque nazie. En effet, en 1940, les nazis ont diffusé un film de propagande intitulé Le Juif éternel. L'utilisation des préjuges morphologiques comme redoutable outil de stigmatisation du juif. Je m'indigne quand certains repoussent systématiquement les limites de l'indécence.
La ville belge d'Alost se trouve à quelques minutes en voiture des tours modernes étincelantes qui abritent l'Union européenne au centre de Bruxelles. Mais dimanche, cette ville pittoresque semblait appartenir à une autre époque, avec un défilé grotesque de voitures allégoriques antisémites au centre de la ville , ce qui semblait être chose faite au Moyen Âge ou à l'époque nazie. En effet, en 1940, les nazis ont diffusé un film de propagande intitulé Le Juif éternel. L'utilisation des préjuges morphologiques comme redoutable outil de stigmatisation du juif. Je m'indigne quand certains repoussent systématiquement les limites de l'indécence.

La ville belge d'Alost se trouve à quelques minutes en voiture des tours modernes étincelantes qui abritent l'Union européenne au centre de Bruxelles. Mais dimanche, cette ville pittoresque semblait appartenir à une autre époque, avec un défilé grotesque de voitures allégoriques antisémites au centre de la ville , ce qui semblait être chose faite au Moyen Âge ou à l'époque nazie. En effet, en 1940, les nazis ont diffusé un film de propagande intitulé Le Juif éternel. L'utilisation des préjuges morphologiques comme redoutable outil de stigmatisation du juif. Je m'indigne quand certains repoussent systématiquement les limites de l'indécence.

La ligne rouge est dépassée en ce sens que c'est le deuxième incident en quelques années en sachant que ce festival est inscrit au Patrimoine Unesco, il y a lieu de prendre conscience de prendre des mesures visant un processus de suppression de ce carnaval de la liste UNESCO car ce festival carnavalesque ne correspond plus du tout aux critères requis de cette inscription.

Mario Scolas

Déjà, le 10 février 2013, lors du 85e carnaval d’Alost, événement reconnu depuis 2010 patrimoine immatériel de l’humanité par l’UNESCO, faisait défiler un char SS-VA destiné à « la déportation des francophones ». La banalisation, même carnavalesque, de l’antisémitisme et donc de la Shoah est une injure à la mémoire des victimes. Le maire d'Alost, Christoph D'Haese, n'a pas encore commenté l'incident.

Le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) et le Forum der Joodse Organisaties (FJO) s'associent pour exprimer leur colère et leur incompréhension face aux marionnettes de juifs au nez crochu et aux coffres remplis d'argent qui ont défilé lors du carnaval d'Alost. 

Au mieux c'est un manque de discernement condamnable, particulièrement au vu du contexte de montée de l'antisémitisme dans notre pays et dans le monde, au pire la reproduction de caricatures antisémites dignes de l'époque nazie. 

Nous avons signalé ces éléments à Unia et allons prendre contact avec les organisateurs et les autorités compétentes pour accompagner notre dénonciation d'actes concrets pour les années à venir.  Le carnaval d’Alost a été inscrit en 2010 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l'UNESCO.

Le programme de lutte contre l'antisémitisme par le témoignage de la USC Shoah Foundation intègre les récits personnels contemporains de témoins de l'antisémitisme dans des programmes de sensibilisation, d'éducation et de recherche destinés à lutter contre l'antisémitisme aujourd'hui.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 4 Mars 2019

Le carnaval est une grande fête de 4 jours, qui a lieu 40 jours avant Pâques. Il commence officiellement le samedi et se termine le mardi gras avec le début du Carême le mercredi des Cendres, après quoi tout le monde est censé s'abstenir de tout plaisir corporel. Le carnaval avec tous ses excès, célébré comme un événement profane, peut être considéré comme un acte d'adieu aux plaisirs de la chair. Cela se produit généralement en février, le mois le plus chaud de l'hémisphère sud, lorsque l'été de Rio est à son apogée.

Ce n'est pas différent avec le public gay qui a dans la ville une série d'attractions pour profiter des jours de folias. Que ce soit dans les quartiers, en passant par les soirées homosexuelles et même jusqu'à Sapucaí, certains événements promettent de faire du carnaval homosexuel à Rio l'un des meilleurs du Brésil cette année. Le carnaval de carioca est l’un des plus recherchés par le public gay. Il y a de la place pour profiter des quartiers gays de Rio, des cabanes gays de Sapucaí , ainsi que des soirées gays du carnaval de Rio qui émeuvent la ville pendant la fête. 

Une ville accueillante pour les LGBT, où personne ne doit cacher sa sexualité est un spectacle bienvenu. Rendez-vous à Rio de Janeiro et vivez une expérience incroyable.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Carnaval, #Gay, #Rio de Janeiro, #2019

Repost0

Publié le 28 Janvier 2019

Repost0