chanson francaise

Publié le 12 Décembre 2012

J'ai rencontré sur internet
Dans un salon de discussion
Le garçon pour qui je suis faite
Et qui partage ma passion

Bien sûr j'ai craqué sur son look
La photo était trop sympa
Et je n'ai jamais mis en doute
Ce lien qui s'installait déjà

Tous les jours de la semaine
Il me donne rendez-vous
Je tape sur mon clavier « je t'aime »
« I love you »

Mon prince d'internet
Je l'appelle
Mon prince d'internet

Mon prince d'internet
Je l'appelle
Mon prince d'internet


Qu'il soit ici ou bien ailleurs
Il est dans mon ordinateur
Avec son âme et ses pensées
Contre mon cœur il vient surfer
Les milliers d'e-mails qu'il m'envoie
Je les imprime au fond de moi
Ce soir je lui réponds sans crainte
Par cette chanson en pièce jointe

Tous les jours de la semaine
Il me donne rendez-vous
Je tape sur mon clavier « je t'aime »
« I love you »

Mon prince d'internet
Je l'appelle
Mon prince d'internet

Mon prince d'internet
Je l'appelle
Mon prince d'internet

…(ad libitum)

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Chanson française

Repost0

Publié le 15 Novembre 2012

Ce soir j´attends Madeleine
On prendra le tram trente-trois

Jacques Brel, Madeleine

A l'époque de Brel (1960), le Tram 33 reliait Boitsfort au square Henri Rey à Anderlecht, à proximité du domicile de l'artiste. Remplacée par un bus en 1960, la ligne disparut définitivement en 1968 au profit des actuelles lignes 21 et 95 de la STIB.

A l'époque de Brel (1960), le Tram 33 reliait Boitsfort au square Henri Rey à Anderlecht, à proximité du domicile de l'artiste. Remplacée par un bus en 1960, la ligne disparut définitivement en 1968 au profit des actuelles lignes 21 et 95 de la STIB.

 Du temps de Brel, son parcours sera prolongé jusqu'au square Henri Rey, à Anderlecht, à 40 mètres de la maison où Jacques Brel vécut son adolescence.

Du temps de Brel, son parcours sera prolongé jusqu'au square Henri Rey, à Anderlecht, à 40 mètres de la maison où Jacques Brel vécut son adolescence.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Belgique, #Jacques Brel, #Bruxelles, #Chanson française

Repost0

Publié le 23 Septembre 2012

Pauvre Rutebeuf est une chanson de Léo Ferré parue sur l'album Le Guinche, publié par Odéon en 1956. Il s'agit d'un assemblage d'extraits des poèmes La Complainte Rutebeuf et La Griesche d'Yver du poète du xiiie siècle Rutebeuf, adaptés en français moderne par Ferré lui-même. Cette chanson au succès international a joué un rôle important dans la redécouverte de Rutebeuf par le grand public et est aujourd'hui considérée comme un classique du répertoire.

Que sont mes amis devenus
Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés
Ils ont été trop clairsemés
Je crois le vent les a ôtés
L'amour est morte.
Ce sont amis que vent emporte
Et il ventait devant ma porte
Les emporta.
Avec le temps qu'arbre défeuille
Quand il ne reste en branche feuille
Qui n'aille à terre
Avec pauvreté qui m'atterre
Qui de partout me fait la guerre
Au temps d'hiver.
Ne convient pas que vous raconte
Comment je me suis mis à honte
En quelle manière.
Que sont mes amis devenus
Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés
Ils ont été trop clairsemés
Je crois le vent les a ôtés
L'amour est morte.
Le mal ne sait pas seul venir
Tout ce qui m'était à venir
M'est avenu.
Pauvre sens et pauvre mémoire
M'a Dieu donné le roi de gloire
Et pauvre rente
Et droit au cul quand bise vente
Le vent me vient le vent m'évente
L'amour est morte
Ce sont amis que vent emporte
Et il ventait devant ma porte
Les emporta.
L'espérance de lendemain
Ce sont mes fêtes.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Chanson française, #Léo Ferré

Repost0