chanson francaise

Publié le 13 Septembre 2010

Luc Cherki, (né en 1936 à Djijel) est un chanteur et compositeur judéo-algérien.
Luc Cherki, (né en 1936 à Djijel) est un chanteur et compositeur judéo-algérien.

Luc Cherki, (né en 1936 à Djijel) est un chanteur et compositeur judéo-algérien.

À 12 ans, Luc commence des études au conservatoire d'Alger. Il y apprend le violon et la guitare. À l'époque, les orchestres arabo-andalous mélangent alors encore indifféremment artistes juifs et musulmans. Il devient compositeur et interprète de musique judéo-arabo-andalouse, une musique métissée, dont l'existence à Alger est antérieure à la colonisation française3 et qui a donné le Chaâbi algérien. Omar M'Rizek devient son imprésario. Cherki bénéficie aussi l'influence de Lili Labassi, père de Robert Castel, ainsi que de Lili Boniche.

Il se fait un nom localement avant de monter à Paris, chez Barclay et d'y réussir avec la chanson Le Mariage, vendue à plus de 50.000 exemplaires. Il fait ses adieux à la scène à la fin des années 1980, à l'Olympia. Puis fait un bref retour sur scène dans les années 1990, à la demande de l'Institut du monde arabe puis en clin d’œil à son public. Il participe également au documentaire El Gusto de Safinez Bousbia et aux concerts organisés à la sortie de ce documentaire, à Marseille en 2007, puis à Paris-Bercy, et au Grand Rex, avec notamment Robert Castel.

Paroles

Viens viens dans mes bras danser le discoriental
Viens viens dans mes bras danser le discoriental

La fièvre du samedi soir au son de la darbouka
La fièvre du samedi soir au son de la darbouka
Viens viens dans mes bras danser le discoriental
Viens viens dans mes bras danser le discoriental

Dès que je t'ai vue
Aussitôt tu m'a plus
Dès que je t'ai vu
Aussitôt tu m'a plus
Tu me fais froid tu me fais chaud
C'est comme le goût du sirocco
Tu me fais froid tu me fais chaud
C'est comme le goût du sirocco

Viens viens dans mes bras danser le discoriental
Viens viens dans mes bras danser le discoriental

Les beejees en djellaba
Font danser toute la casbah
Les beejees en djellaba
Font danser toute la casbah
Viens viens dans mes bras danser le discoriental
Viens viens dans mes bras danser le discoriental

Tu m'allumé
Rien qu'avec un baiser
Tu m'allumée
Rien qu'avec un baiser
Piquant comme la harrissa
Sucrée comme les zalabias
Piquant comme la harrissa
Sucré comme les alabia

Viens viens dans mes bras danser le discoriental
Viens viens dans mes bras danser le discoriental
Pour les beaux d'Aïcha
Mustafa c'est Travolta
Pour les beaux d'Aïcha
Mustafa c'est Travolta
Viens viens dans mes bras danser le discoriental
Viens viens dans mes bras danser le discoriental

On se mariera
Chérie quand tu voudras
On se mariera
Chérie quand tu voudras
En attendant ce jour-là
Donne-moi une petite kémia
En attendant ce jour-là
Donne-moi une petite kémia
Allez viens viens dans mes bras danser le discoriental
Viens viens dans mes bras danser le discoriental
Viens viens dans mes bras danser le discoriental
Allez viens viens dans mes bras danser le discoriental
Viens viens dans mes bras danser le discoriental
Viens viens dans mes bras danser le discoriental
Viens viens dans mes bras danser le discoriental
Viens viens viens dans mes bras danser le discoriental

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Chanson française, #Luc Cherky, #Musiques algériennes, #Le discoriental

Repost0

Publié le 6 Septembre 2010

Et si en plus y'a personne est une chanson écrite et interprétée par Alain Souchon et composée par Laurent Voulzy sortie en 2005. La chanson dénonce les horreurs engendrées au nom des religions et souligne que l'existence d'un Dieu reste une hypothèse.

 

http://celbartolo.free.fr/images/Vrac/Souchon.jpg

http://ecx.images-amazon.com/images/I/414VXFWVFNL._SL500_AA300_.jpg

Présentation

La chanson s'adresse aux représentants des principales religions (Abderhamane, Martin, David qu'elle interpelle à chaque nouvelle strophe) et leur demande si tous les combats menés aux noms de leurs religions serviraient à quelque chose « si le ciel était vide ». Le refrain reprend l'idée de tous ces gens qui peut-être prient un Dieu absent :

« Tant d'angélus
Ding
Qui résonnent
Et si en plus
Ding
Y'a personne »

Dans une strophe, la chanson met également en évidence les paradoxes de la religion en reconnaissant ses bienfaits mais se termine en rappelant que d'autres prennent les armes pour ces idées.

« Il y a tant de torpeurs
De musiques antalgiques
Tant d'anti-douleurs dans ces jolis cantiques
Il y a tant de questions et tant de mystères
Tant de compassions et tant de révolvers »

Finalement, la chanson pose la question de savoir si toutes ces guerres « ce n'était que le plaisir de zigouiller » et donc que la religion ne servirait alors que de prétexte.

Commentaires

Il ne s'agit pas d'une chanson contre les religions ou en faveur de l'athéisme (Souchon se définissant plutôt comme agnostique) mais d'un hymne contre le fanatisme et l'intolérance dont sont victimes toutes les religions. Le titre de l'album (La Vie Théodore) dans lequel se trouve la chanson est d'ailleurs un hommage à Théodore Monod qui était un fervent protestant.

Interrogé sur sa chanson et son avis sur les religions, Alain Souchon annonce : « Les religions me touchent beaucoup parce qu'elles proposent un secours dont tous les hommes ont besoin. Ils sont un peu perdus dans cet inconnu où nous nous trouvons : la terre, l'infini, la mort... Donc les religions apportent des réponses aussi bien aux musulmans qu'aux juifs, bouddhistes ou chrétiens. Par contre, l'extraordinaire des événements récents de la vie mondiale est de constater que des guerres éclatent entre les gens à cause des religions : ils veulent que les autres choisissent la leur, sans ça ils les tuent ! Nous, on a fait pareil avec les croisades, l'Inquisition... Ce qui est curieux par rapport à ces guerres de religions, c'est qu'elles sont justement tellement loin de la religion ! C'est tragiquement drôle. » 1

 http://www.savoirs.essonne.fr/fileadmin/bds/MEDIA/les_hommes/psychologie/zetetique/zetetique3.jpg

Références

  1. Frédéric Jambon, Alain Souchon, Mélancolique et farfelu, Le Télégramme.com, 29 mars 2006.

http://www.insu.cnrs.fr/ib2003,vue-artiste-systeme-planetaire-autour-naine-rouge-gliese-581-systeme-contient-trois-planetes-peu-massives-y-compris-planete-5-fois-masse-terre-sans-doute-rocheuse.jpg

 

Paroles

Abderhaman, Martin, David,

Et si le ciel était vide ?

Tant de processions, tant de têtes inclinées,

Tant de capuchons, tant de peurs souhaitées,

Tant de démagogues, de temples, de synagogues,

Tant de mains pressées, de prières empressées.

Tant d’angélus, bing, qui résonnent,

Et si en plus, bing, y’a personne…

Abderhaman, Martin, David,

Et si le ciel était vide ?

Il y a tant de torpeurs, de musiques antalgiques,

Tant d’anti-douleurs dans ces jolis cantiques,

Il y a tant de questions et tant de mystères,

Tant de compassion et tant de revolvers.

Tant d’angélus, bing, qui résonnent,

Et si en plus, bing, y’a personne…

Baruch Hachem, Insha’ Allah,

Are Krishna, Alleluia.

Abderhaman, Martin, David,

Et si le ciel était vide ?

Si toutes ces balles traçantes, toutes ces armes de poing,

Toutes ces femmes ignorantes, ces enfants orphelins,

Si ces vies qui chavirent, ces yeux mouillés,

Ce n’était que le plaisir de zigouiller.

Et l’angélus, bing, qui résonne,

Et si en plus, bing, y’a personne…

Et l’angélus, bing, qui résonne,

Et si en plus, bing, y’a personne…

 

Qu'en penser ?

Le refus de la religion prend racine dans le spectacle pitoyable des religions qui s'affrontent.

Comment ne pas oublier que les Juifs ont au coeur des dix Paroles le commandement "Tu ne tueras point" ?

Comment supporter que des chrétiens qui ont pour slogan "Aimez-vous les uns les autres" se massacrent dessus en Irlande ?

Comment comprendre que les musulmans intégristes proclament quotidiennement, comme les modérés, que Dieu (Allah) et le "Miséricordieux" ?

Il est vrai que les monothéismes semblent avoir provoqué plus de massacres, parce qu'ils sont universalistes, et ont donc souvent une exigence d'exclusivité, qui mène forcément, à un moment ou à un autre, à l'affrontement.

 

Et si en plus y'a personne - Alain Souchon, un hymne contre le fanatisme et l'intolérance.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Chanson française, #Alain Souchon, #Religion

Repost0

Publié le 3 Septembre 2010

Ce titre de Raphaël est extrait de l'album : Je Sais Que La Terre Est Plate. Année de sortie : 2008.

Raphaël Haroche, né le 7 novembre 1975 à Paris, d'une mère argentine et d'un père russe d'origine marocaine, est un chanteur français connu sous le pseudonyme de Raphael. Cet album intitulé "Je sais que la terre est plate" est sorti  le 17 mars 2008. En presque 2 ans, l'album s'est écoulé à 300 000 exemplaires et est donc certifié disque de platine.

Biographie et évolution musicale

Fils d'avocats, Raphaël se passionne très jeune pour la musique et s'exerce sur le piano familial. A l'âge de sept ans, il découvre la musique et l'univers de David Bowie, qui le fascine.

Il appréciera plus tard Bob Dylan, Jacques Brel et Noir Désir. Il s'intéresse d'abord au saxophone avant d'adopter la guitare. Il décide de se consacrer à sa passion pour la musique en abandonnant les études commencées en faculté de droit. Il rencontre Caroline Manset qui devient son manager et l'encourage à démarcher les maisons de disques. Son rendez-vous chez EMI est concluant. A 24 ans il signe pour son premier album, jouissant d'une totale liberté de réalisation. Il s'intitule 'Hôtel de l'univers'. Raphaël découvre la scène en première partie de Vanessa Paradis et Jean-Louis Aubert. En 2002, il est nominé aux Victoires de la musique, en tant que révélation de l'année, et se produit en première partie de David Bowie. Son second album, 'La Réalité', pour lequel il écrit et compose les chansons, sort au printemps 2003. Il fait un passage remarqué à l'Olympia et part en tournée. L'album suivant, 'Caravane', sort en mars 2005. 

Paroles Le vent de l'hiver

C'était le temps d'une autre année 
Le temps des néons allumés 
Le temps des témoins des colombes 
Le temps de la vitesse et de l'ombre 
Le temps des lettres jetées au feu 
Le temps où on était heureux 

C'était le temps des bords de mer 
Le temps des Gainsbourg, des Prévert 
Je revois tes cheveux défaits 
Dans la chambre d'hôtel tu jouais 
Et moi sur la banquette arrière 
Je voyais le monde à l'envers ...

Vive le vent de l'hiver 
Et la chanson de Prévert 
Continue sa route à l'envers 
Je ne suis pas chrétien 
Mais de tout je me souviens 

Vive le vent de l'hiver 
Et tout retourne la terre 
Les loups sont à la porte 
Un dernier coup d'oeil en arrière 
Dans le rétroviseur 

C'était le temps de Lily Brik 
Le temps du soleil tatoué 
C'était le temps des avalanches 
Le temps des verres bus et cassés 
Ma vie brûlait comme la place rouge 
Quand la nuit finissait sa course 

C'était le temps des accords majeurs 
Où tout était illuminé 
Et j'entends battre ton coeur 
Doucement doucement 
Je ne suis pas soigné 
C'était le temps de la Cantate 
Le temps où tu la jouais pour moi 

Vive le vent de l'hiver 
Et la chanson de Prévert 
Continue sa route à l'envers 
Je ne suis pas chrétien 
Mais de tout je me souviens 

Vive le vent de l'hiver 
Et tout retourne à la terre 
Les loups sont à ma porte 
Un dernier coup d'oeil en arrière 
Dans le rétroviseur 

(Sur les routes pavées 
Nuit d'hiver j'étais...)

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Raphaël Haroche, #Le Vent De L'hiver, #Chanson française, #Culture gay, #2008, #Raphaël

Repost0