chanson francaise

Publié le 14 Juillet 2020

Longtemps, longtemps, longtemps. Après que les poètes ont disparu. Leurs chansons courent encore dans les rues.

L' âme des poètes - Charles Trenet

La Belle Époque au fil de la chanson, Esther Lekain, égérie des cabarets parisiens.  Une chanson débordant d'optimisme

La Belle Époque au fil de la chanson, Esther Lekain, égérie des cabarets parisiens. Une chanson débordant d'optimisme

Les chansons d'Esther Lekain ne font plus partie de notre quotidien.

J'viens d'épouser l'tambour-major d'la trente-deuxième
Un beau garçon, fier comme un roi, doux comme la crème,
Eh bien, figurez-vous, d'puis qu'il est mon époux,
Je vois combien, oh oui combien l'amour est doux

Aussi maintenant, il n'est plus rien qui m'asticote
Ni le ciel bleu, les p'tits oiseaux, ni les banque-notes
Quand on m'parle du printemps, des plaisirs excitants,
En riant gaiement, je réponds simplement

Tout ça n'vaut pas l'amour, la belle amour, la vraie amour
L'amour qui vous enchante quand le cœur vous chante
La nuit et le jour
Tout ça n'vaut pas l'amour, les p'tits bécots qu'on met autour
Voila pourquoi je chante toujours
L'amour, l'amour, l'amour

J'aime les fleurs, les diamants et la toilette
Tout ce qui fait enfin la joie d'une coquette
J'aime avoir sur le d'vant un p'tit appartement
Et tout c'qu'il faut pour vivre confortablement

Aussi, j'vous l'dis sans peur qu'on me ridiculise
Je donnerais tout, oui j'donnerais tout jusqu'à ma ch'mise
Car tous ces beaux joujoux, les fleurs et les bijoux,
Le mobilier, les bracelets, les colliers

Tout ça n'vaut pas l'amour, la belle amour, la vraie amour
L'amour qui fait revivre et qui vous enivre
Encore et toujours
Tout ça n'vaut pas l'amour, les p'tits bécots qu'on met autour
Voila pourquoi je chante toujours
L'amour, l'amour, l'amour

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 12 Juillet 2020

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Gilberte Legrand, #C'est promis, c'est juré, #Chanson française, #Bruxelles, #Fernand Wicheler, #Willy Maury

Repost0

Publié le 12 Juillet 2020

Au bon vieux temps de la T.S.F.

Après la mort de Wicheler en 1935, Willy Maury devient le compagnon de Gilberte Legrand (la veuve Wicheler). Ils cohabitent dans une superbe maison du Boulevard Bellerive à Rueil-Malmaison. Un air reprenant une composition originale commune au couple s'intitule Vous permettez que j'déballe mes outils.

Voir les commentaires

Repost0