chili

Publié le 19 Février 2017

Salvatore Adamo, La Noche,  Festival de Viña del Mar

Tu amor de noche me llego
y un claro día se me fue
maldigo el sol que se llevo
tus juramentos y mi fe

Tu amor el día me hace odiar
la noche apaga mi rencor
porque ella viene a recordar
que no soy nada sin tu amor

La noche me hace al volver
a enloquecer
la noche calma mi ansiedad
porque te espero y creo en ti
que me atormentas sin piedad
que lo eres todo para mi

De noche sueño en nuestro ayer
y cuando llega el despertar
yo te maldigo sin querer
y es que te quiero a mi pesar

La noche me hace al volver
enloquecer
en vano aliento mi rencor
y espero el día para odiar

La noche me hace recordar
que no soy nada sin tu amor
la noche me hace al volver
enloquecer, enloquecer

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Festival de Viña del Mar, #2004, #Musiques latines, #Chili

Repost0

Publié le 25 Mars 2012

victor-jara.jpg

Humiliation en direct de Edwin Dimter Bianchi, (alias "el Principe), l'un des assassins de feu Víctor Jara (chanteur engagé chilien, martyr de la liberté, mort sous les balles du dictateur Pinochet le 15 septembre 1973 après avoir eu les doigts coupés par une hache). (source)

desk.jpg

edwin_armando_roger_dimter_bianchi_2.jpg

L'homme s'en sort finalement à bon compte...Physiquement oui, mais humainement...il est humilié à tout jamais et doit trainer son ignominie jusqu'au bout et qui lui sera renvoyée dans le regard de chaque citoyen...En 2010, La journaliste Pascale Bonnefoy Miralles a gagné le procès pour “calomnie” et “injure” que lui intentait cet ancien militaire aux ordres du général Pinochet. La journaliste, a dû passer en jugement le 14 janvier 2010, a été relaxée des charges. (source). Ce qui fait la supériorité du peuple chilien, et qui est remarquable dans cette video est le désarroi médiocre de l’assassin et la foule qui ne sait quoi faire d’un pareil monstre si banal, si inodore et sans saveur, que le frapper, le tuer serait être à son niveau…

edwin-dimiter-bianchi.png

edwin-1973.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Edwin Dimter Bianchi, #Víctor Jara, #Chili

Repost0

Publié le 23 Janvier 2012

La musique du Chili fait référence à toute musique créée au Chili ou par des Chiliens en dehors du Chili, et cela fait partie de la culture de ce pays. Cela inclut la musique des peuples préhispaniques qui habitent encore le Chili.

En commémoration de la naissance de Violeta Parra, le 4 octobre a été choisi comme «Journée de la musique et des musiciens chiliens».

La Musique du Chili

Avant la découverte et la conquête du Chili , la musique chilienne était en fait la musique des peuples autochtones , dont seuls quelques fragments et notions sont conservés.

Avant l'arrivée des Européens, les frontières que l'on retrouve aujourd'hui en Amérique latine n'existaient pas. Pour cette raison, nous ne pouvons pas qualifier la musique préhispanique de «musique du Chili», et cela s'applique à tout autre pays américain existant aujourd'hui. Cependant, la musique existait en Amérique des centaines d'années avant la conquête européenne, et de nombreuses caractéristiques et instruments de musique de la musique préhispanique font aujourd'hui partie du folklore et de la tradition musicale du pays.

La musique folklorique de ce pays se caractérise par le mélange de sons traditionnels avec ceux apportés de l'Espagne

La musique chilienne est influencée par l'histoire et est aussi variée que sa géographie . Le paysage, le climat et le mode de vie varient énormément du Nord au Sud et d'Est en Ouest. Outre la géographie, l'immigration européenne et son métissage avec les peuples autochtones ont donné naissance à une culture musicale riche et variée. 

La musique populaire pendant la période coloniale et pendant le processus d' indépendance a été influencée par l'église et par les orchestres militaires, car il y avait peu d'instruments dans le pays et peu d'endroits où apprendre à jouer d'un instrument. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, l'organisation musicale espagnole est présente sur tout le continent américain avec rigueur et uniformité. La musique n'était pas une priorité pour les élites de l'époque.

La danse traditionnelle chilienne est la cueca, qui a ses propres caractéristiques selon la région du pays dans laquelle elle est représentée. Des années 1950 à 1960, il y avait un grand intérêt pour la musique folklorique chilienne, avec l'émergence de groupes musicaux distingués qui l'ont diffusée et popularisée, tels que Los Cuatro HuasosLos de RamónLos Huasos QuincherosEl Dúo Rey Silva et bien d'autres. Avec eux, de nombreux compositeurs de musique chiliens sont également nés, tels que Raúl de RamónVioleta ParraLuis Aguirre PintoClara Solovera parmi tant d'autres, qui ont magnifié le folklore et l'ont largement diffusé dans le pays et à l'étranger, avec leur intérêt clairement axé sur les racines et les traditions du Chili. 

Plus tard, au cours des années 1970, un nouveau mouvement a eu lieu dans la musique folklorique, la Nueva Canción Chilena de Víctor JaraVioleta ParraLos JaivasIllapuQuilapayún et Inti-Illimani a été créé. 

Dans les années 1980, des groupes de jazz fusion ont été consolidés avec une forte influence latino-américaine.

L'influence des sons d'origine étrangère s'est accrue au cours des dernières décennies, principalement rock et pop, permettant la formation de groupes comme Los PrisionerosLos TresLucybellLos BunkersSaiko et La LeyAvec des solistes féminines telles que NicoleFrancisca ValenzuelaJaviera Mena et Mon Laferte, toutes avec une grande reconnaissance au niveau hispano-américain et international.

Voir les commentaires

Repost0