cinema espagnol

Publié le 7 Juin 2022

Eduard Cortés (Barcelone, 1959) est un réalisateur et scénariste de télévision et de cinéma espagnol, deux fois nominé pour le prix Goya1,2.

 

Biographie

Eduard Cortés a abandonne ses études d'histoire de l'art pour se consacrer au monde de l'image, réalisant des courts métrages en super 8 et collaborant aux suppléments dominicaux d'El Periódico de Catalunya et El País3. En 1984, il a commencé à travailler à Televisió de Catalunya en tant que producteur de programmes musicaux et jeunesse, période pendant laquelle il réalise plusieurs vidéoclips pour des artistes, tels que le chanteur Loquillo.

Il a réalisé les longs métrages La vida de nadie, Otros días vendrán et Ingrid,  ainsi que la série télévisée Oh! Europa, Sitges, La memòria dels Cargols, Psico express et Les veus del Pamano, entre autres4,5.

En 2011, il tourne The Pelayos ― avec, entre autres, Daniel Brühl , Lluís Homar, Miguel Ángel Silvestre et Blanca Suárez ― . Basé sur l'histoire vraie de la famille de Gonzalo García-Pelayo, qui a réussi à renverser les casinos du monde entier avec une méthode légale, basée sur l'imperfection du jeu de la roulette6,7.

En 2015, il réalise "Cerca de tu casa", un film musical sur les expulsions, avec la chanteuse et auteure-compositrice espagnole Silvia Pérez Cruz, qui a également composé les chansons et la bande originale8. Le film a remporté le Goya de la meilleure chanson2.

Réalisateur

Cinéma

Notes et références

  1.  « La vida de nadie » Premios Goya 2022 » [archive], sur www.premiosgoya.com (consulté le )
  2.  Revenir plus haut en :a et b « Cerca de tu casa » Premios Goya 2022 » [archive], sur www.premiosgoya.com (consulté le )
  3.  (es) Ediciones EL PAÍS, « Eduard Cortés en EL PAÍS » [archive], sur El País (consulté le )
  4.  « Eduard Cortés » [archive], sur IMDb (consulté le )
  5.  « Eduard Cortés » [archive], sur Cineuropa - le meilleur du cinéma européen (consulté le )
  6.  « La fabuleuse histoire des Los Pelayos à la roulette » [archive], sur CASINO ZEN,  (consulté le )
  7.  « The Pelayos » [archive], sur www.academiadelcinema.cat (consulté le )
  8.  (es) SensaCine, « Silvia Pérez Cruz ('Cerca de tu casa'): "Cuando canto, no sé lo que hago" » [archive], sur SensaCine.com (consulté le )

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Eduard Cortés, #Silvia Pérez Cruz, #cinéma espagnol, #La vida de nadie

Repost0

Publié le 10 Avril 2022

María Jesús Lampreave Pérez, dite Chus Lampreave, est une actrice espagnole née à Madrid le  et morte à Almería le . Elle est internationalement connue pour ses rôles dans les films de Pedro Almodóvar.

Chus Lampreave naît à Madrid le .

Elle prévoyait d'être peintre et a étudié à la Real Academia de Bellas Artes de San Fernando1, À la fin de ses études, elle travaille à Madrid pour la maison d'édition Aguilar, illustrant des livres de contes pour enfants2.

Bien qu'elle n'ait jamais eu de vocation d'actrice, elle était l'une des plus reconnues et appréciées du cinéma espagnol, spécialiste des rôles d'actrice secondaire. L’actrice tient ses premiers rôles au cinéma dès le début des années 1960, par exemple dans La Petite voiture de Marco Ferreri. Pendant les vingt ans suivants, elle joue seulement sporadiquement dans des films comme Mi querida señorita de Jaime de Armiñán, sorti en 1972, Le Bourreau et La Carabine nationale de Luis Garcia Berlanga3.

Elle commence sa carrière d'actrice en 1958, mais est surtout connue auprès du public international pour ses rôles dans de nombreux films de Pedro Almodóvar1, dans lesquels elle campe des vieilles dames (une concierge, une grand-mère) évoluant avec le plus parfait naturel dans un monde fou où se croisent drogués, homosexuels, dépressifs...

Elle gagne le prix d’interprétation féminine attribué au Festival de Cannes en 2006 à toutes les actrices de Volver3.

Elle épouse Eusebio Moreno de los Ríos décédé le 2 juillet 2015). Ils ont eu deux enfants : Diego et Laura (née en 1963 et décédés en novembre 1996 à l'âge de 33 ans des suites d'une grave maladie)45.

Elle meurt à Almería le 1.  Elle participe à plus de soixante-dix films et de nombreuses œuvres à la télévision, collaborant avec les réalisateurs les plus importants du pays. C’est que pour tous les admirateurs d’Almodovar, Chus Lampreave était plus qu’une actrice : une sorte de mascotte, de porte-bonheur, presque une égérie6.

Filmographie sélective

Récompenses et nominations

Récompenses
Nominations
  • 1987 : Nomination au Prix Goya de la meilleure actrice dans un second rôle pour El Año de las luces
  • 1989 : Nomination au Prix Goya de la meilleure actrice dans un second rôle pour Espérame en el cielo
  • 1990 : Nomination au Prix Goya de la meilleure actrice dans un second rôle pour Bajarse al moro
  • 1996 : Nomination au Prix Goya de la meilleure actrice dans un second rôle pour La Fleur de mon secret
  • 2013 : Nomination au Prix Goya de la meilleure actrice dans un second rôle pour El artista y la modelo :) :]

Notes et références

  1.  Revenir plus haut en :a b et c « Chus Lampreave. Cinéma .Biographie et œuvres sur Spain is Culture. » [archive], sur www.spainisculture.com (consulté le )
  2.  « Biografía: María Jesús (Chus) LAMPREAVE PÉREZ » [archive], sur www.dipalme.org (consulté le )
  3.  Revenir plus haut en :a et b Tobias Dunschen, « Décès de l'actrice Chus Lampreave » [archive], sur Critique Film,  (consulté le )
  4.  « Biografía: María Jesús (Chus) LAMPREAVE PÉREZ » [archive], sur www.dipalme.org (consulté le )
  5.  (es) Jose Madrid, « Cinco años sin Chus Lampreave: la trágica pérdida tras la sonrisa de una gran cómica » [archive], sur vanitatis.elconfidencial.com,  (consulté le )
  6.  « Mort de Chus Lampreave, "égérie" almodovarienne » [archive], sur Les Inrocks (consulté le )
  7.  (es) « Relación de premiados del año 2000 » [archive], sur Ministère de la Culture,  (consulté le ) [PDF].

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Chus Lampreave, #Cinéma espagnol, #Pedro Almodovar, #Mi querida señorita

Repost0

Publié le 16 Août 2021

Cet article est reposté depuis Encyclopædia of Gay and Lesbian Popular Culture.

Chanteur de copla. D’illustres auteurs ont écrit pour lui, comme Quintero, León et Quiroga, et il a été accompagné par des stars comme Pastora Imperio.

Il voit le jour en 1908, à Málaga, sous le nom de Manuel Frías de Molina. Il débute sa carrière d’artiste en donnant des représentations dans des cabarets andalous, puis dans les petits théâtres de la capitale espagnole pendant la République.

En 1933, il accède à la notoriété en participant aux côtés de Soledad Miralles au spectacle « El testamento gitano » au théâtre Romea de Madrid.

En 1942, il s’exile à Buenos Aires, où il mènera le reste de sa carrière et gagnera en maturité artistique. En 1960, il décide de faire ses adieux à la scène.

Au début des années 1990, son souvenir est ravivé dans la mémoire du public espagnol grâce au film de Jaime Chávarri « Las cosas del querer », une interprétation libre de la vie de l’artiste. Il meurt à Buenos Aires le 4 novembre 1993.

Voir les commentaires

Repost1