cinema

Publié le 25 Mai 2015

Libres propos de Fouad Guessous entre érudition du malhoun et cinéma

Libres propos de Fouad Guessous entre érudition du malhoun et cinéma

Rassure-toi mon Cher Nabil Ayouch !

Je n'ai vu de ton film - Much Loved - que quelques bribes.

Comme ceux qui te critiquent , te sanctionnent, te crucifient et te brident. Et pourtant ! Bien avant toi, il y ' a près d'un siècle et demi, un des plus grands poètes du melhoun, ce fleuron de notre patrimoine littéraire populaire, Driss Benali , l'auteur des célèbres qacidas ''ghita'' et ''fatma '', avait osé écrire une qacida appelée « louwatiya », Personne ne s'en était alors ému, elle a même traversé, sans brouhaha, les méandres du temps, puisque l'Académie du Royaume du Maroc l'a publiée en 2012 dans le diwan de ce grand poète ( cf diwan Driss Benali, page 427, édition Maarif el Jadida 2012 ).


Sans commentaires, je cite ci dessous, au hasard, un extrait de cette qacida. Que tes détracteurs aillent alors faire condamner par contumace ce célèbre auteur ! Non ! Mon cher Nabil, tu as osé lever un tabou {d'ailleurs ce mot tabou ne dériverait-il pas d'un autre terme auquel il ne manque qu'un petit n...) . Tu as osé évoquer le calvaire d'une frange de notre société de consommation, où la misère des uns nourrit l'opulence des autres. Ne devraient-ils plutôt avoir quelques droits, ces êtres qui participent à calmer les pulsions de ces comparses dont la baguette flamboie...


Sans tarder, voici un passage de cette fameuse qacida :

 

روم الطبون وسير له
عنداك اتفضل شي عليه
مولاي الحر امبرد الغدايد
كيخضع ليه كل واحد
وكثير الي حواه
من داقه عمره لانساه
ديما فمه محلول
للدخول أموجب مبلول
غير ضربه فيه وتركه ايجول
يدخل ختى للفول
دق واتصنت على اجنابه
وتهلى لا تكون فيه الرخوة

نوصيك كن رجل قوي
فتش في الادخال بقوة
في ايمن وشمال وساوي
وتهلى في اطريش القلوة
الا انت معلم حاوي
تسطاب على الحر النشوة
وتصب فيه شلا ناوي
حتى اجيك راسك ويلوي
واعطي لعانسك القلاوي
تمسح ما تخلي رغوة
هديك سيرة العدراوي شهوة الا مثلها شهوة
عدات العسل وحلاوي
هي لكل شوال ادوى
مولاها امسلي ضاوي
واللي متبع الكر
اسفيه ولا ايله انضر
ما عندوشي باش يفتخر
كان هو يا فهيم نال امناه أو قصده ايبات زاهر
بالزب ايسرح المطاهر
واللي جيتي النيته راه اقضى المزية
لهلا يعمي حد كيف معمي داك المغبون

Pour ceux qui veulent la version complète ou la traduction de ce beau poème, ils les trouveront in -''Anthologie de la poésie du melhoun marocain''édition l'Harmattan 2014, page 516

- diwan Driss Benali, Académie du Royaume du Maroc, 2012

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #melhoun marocain, #Actualités, #2015, #Cinéma, #Maroc, #cinéma marocain, #culture

Repost0

Publié le 15 Janvier 2015

Two, two cigarettes in the dark
He strikes a match 'til the spark
Clearly traces
One face is my sweetheart

Two, two silhouettes in a room
Almost obscured by the gloom
I was so close yet so far apart

It happened that I stumbled in
Upon their rendezvous
I heard my sweetheart whispering
"I love you, I love you, you know that I do"

Two, two cigarettes in the dark
Gone is the flame and the spark
Leaving just regrets
And two cigarettes in the dark

It happened that I stumbled in
Upon their rendezvous
I heard my sweetheart whispering
"I love you, I love you, you know that I do"

Two, two cigarettes in the dark
Gone is the flame and the spark
Leaving just regrets
And two cigarettes in the dark

 

Songwriters
LEW POLLACK, PAUL FRANCIS WEBSTER

 

"Two Cigarettes In The Dark" interprété par Bing Crosby (1934)
"Two Cigarettes In The Dark" interprété par Bing Crosby (1934)

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Cinéma, #musiques de cinéma

Repost0

Publié le 5 Janvier 2015

Ce clip a été réalisé par Guillermo Ortiz Pichardo

Ce clip a été réalisé par Guillermo Ortiz Pichardo

Le film très fort méconnu en francophonie nous plonge dans une vraie histoire d'amour passionnel et de trahison, sans dialogue, et a pour accompagnement cette musique émblématique mexicaine composée par le maestro Arturo Márquez.
 
Pour ma part, il s'agit d'une très belle réalisation artistique et fidèle à l'environnement qui existait à l'époque de cette création musicale. Jugez-en par vous même !

Making off

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Cinéma, #Musiques latines, #musique classique

Repost0