communisme

Publié le 4 Février 2012

Míkis Theodorákis (en grec : Μίκης Θεοδωράκης) est un compositeur et homme politique grec né le  sur l’île de Chios en Grèce et mort le  à Athènes.

Il est particulièrement connu pour ses chansons (Sto Perigiali, Kaïmos, Une hirondelle…) et ses musiques de film (Électre, Zorba le Grec, Z, Serpico).

Sur le plan politique, il s'est distingué par son combat contre les dictatures. Membre de la résistance pendant l'occupation nazie, il est emprisonné et torturé par des agents du gouvernement au cours de la guerre civile grecque (1946-1949) en raison de son engagement au Parti communiste de Grèce (KKE).

Theodorakis, au moment où il réussit à entrer dans le cercle des jeunes compositeurs internationalement reconnus, découvre la musique populaire grecque. Sur les paroles de son frère Yannis, il compose un premier cycle de quatre chansons : Lipotaktes («Le déserteur») et écrira Epitaphios sur le cycle de poèmes de Yánnis Rítsos.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Míkis Theodorákis, #musique classique, #Communisme

Repost0