concha piquer

Publié le 25 Mars 2021

La copla andalouse, ou simplement, la copla est un type de chanson légère qui a connu un grand succès en Espagne des années 1940 aux années 1960. Quintero, León et Quiroga sont, entre autres, les trois créateurs les plus importants de ce genre. Il est resté le genre le plus populaire en Espagne jusqu'aux années 1960 où il a été remplacé par la musique anglo-saxonne comme la pop. Le soutien du régime franquiste à la chanson en tant que symbole de l'identité nationale a favorisé son déclin. Malgré le rejet populaire qui l'a identifié à la dictature, des artistes comme Joan Manuel Serrat a ensuite confirmé le genre, contribuant en partie à le revitaliser.

Les livrets de ce genre se plongent dans les passions humaines, généralement avec un caractère narratif. Les paroles de la chanson classique racontent généralement des histoires de sentiments débordants, que les personnages sont submergés par des passions qu'ils ne peuvent et ne veulent pas contrôler. La structure des strophes tend vers le rythme ABCB.

Vocalement, il faut des interprètes avec une voix puissante avec une maîtrise du vibrato. L'accent andalou est généralement utilisé, bien que ce ne soit pas toujours le cas, et de grands interprètes sont venus de toute l'Espagne. La texture a tendance à être flamenco, bien que des interprètes importants, tels que Concha Piquer, aient été formés dans la tradition lyrique donnant à la chanson un caractère académique.

L'accompagnement musical de la chanson classique est orchestral, dans la tradition de la musique espagnole comme la zarzuela. Actuellement, la nouvelle chanson se caractérise par la fusion, généralement avec des sons de la tradition anglo-saxonne, comme le jazz .

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Manuel Serrat, #Copla, #Coplas, #Flamenco, #Zarzuela, #Concha Piquer, #musiques espagnoles

Repost0

Publié le 23 Mars 2021

La copla est un genre artistique de la musique issue du folklore andalous qui combine musique, paroles et danse qui est apparu en Espagne au début du XXe siècle et est resté en vigueur même pendant la guerre civile espagnole et l'après-guerre. Une des clés du succès de la copla vient de son habilité à développer une histoire dramatique complète le temps d'une chanson. Le meilleur de son répertoire est attribuable à une triade de génie, formée par les paroliers Luis de León et Antonio Quintero et le compositeur Manuel Quiroga.

Estrellita Castro

L'une des premières chanteuse de copla était Pastora Imperio. Cependant, c'est Estrellita Castro qui lui donne des airs de flamenco et la transforme en ce que l'on sait aujourd'hui. L'une de ses plus hautes représentants était Concha Piquer

À partir de 1950, ce style a eu une forte présence dans le théâtre et  le cinéma musical espagnol. 

À partir des années 1970, un léger déclin a commencé avec la vulgarisation d'autres styles musicaux en Espagne. Cependant, ses racines fortes dans l'identité culturelle du pays et l'engagement de nombreux artistes ont permis à la chanson de rester en vigueur au XXIe siècle. Parmi les chansons les plus représentatives de ce style, certaines comme María de la O¡Ay pena, penita, pena ǃOjos Verdes ou Carmen de España.

Au cours du XXe siècle, l'apparition d'Internet et des nouvelles technologies numériques pour diffuser, produire et stocker l'information a favorisé l'hétérogénéité de la copla et reste profondément enracinée dans l'identité culturelle de l'Espagne. Dans la plupart des cas, la simple adaptation de vers populaires précédemment chantés par des artistes copla classiques se produit, mais il y a aussi la circonstance de la fusion de la tradition copla andalouse et de la modernité dans de nombreuses productions actuelles.

Voir les commentaires

Repost0

Publié le 1 Juillet 2013

Ojos verdes qui a été chantée par Concha Piquer en 1937 est une dénonciation de la condition des prostituées espagnoles.

Voici les paroles originales

Apoyá en el quicio de la mancebía,

miraba encenderce la noche de Mayo.

Pasaban los hombres

y yo sonreía,

hasta que en mi puerta paraste el caballo.

Serrana me das candela

 y yo te dije gaché.

Ay ven

y tómame mis labios

y yo fuego te daré.

Dejaste el caballo

y lumbre te dí

y fueron dos verdes luceros de Mayo tus ojos pa' mí.

 

Ojos verdes,

verdes como,

la albahaca.

Verdes como el trigo verde

y el verde, verde limón

Ojos verdes, verdes

con brillo de faca

que se han clavaito en mi corazón

 

Pa mí ya no hay soles,

lucero, ni luna,

No hay más que unos ojos que mi vida son.

Ojos verdes, verdes como

la albahaca.

Verdes como el trigo verde

y el verde, verde limón.

 

Vimos desde el cuarto despertar el día,

y sonar el alba en la torre la vela.

Dejaste mi brazo cuando amanecía

y en mi boca un gusto a menta y canela.

Serrana para un vestido yo te quiero regalar.

Yo te dije está cumplio,

no me tienes que dar ná.

Subiste al caballo

te fuiste de mí,

y nunca otra noche

mas bella de Mayo han vuelto a vivir.

 

"Ojos verdes" interprétée par Concha Piquer en 1937

"Ojos verdes" interprétée par Concha Piquer en 1937

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #musiques espagnoles, #Concha Piquer

Repost0