culture mexicaine

Publié le 27 Janvier 2021

La "Danza del Venado" est une danse rituelle préhispanique, célébrée par les Indiens Yaqui et Mayas des États mexicains de Sonora et Sinaloa.

Le temps du mythe est un temps musical. Non seulement parce qu’il rythme les évocations et cérémonies rituelles, mais aussi parce qu’il articule, comme chez les descendants des Mayas, un passé immémorial et son héritage d’aujourd’hui. La danse du Cerf (danza del venado) est l’emblème de la nation yaqui, des Amérindiens établis au nord de l’État mexicain de Sonora. Cette danse met en scène la relation entre divers mondes (ania) : le monde naturel des plantes et des animaux (juya ania) ; l’univers lui-même, où se dissimulent des êtres mythologiques donnant force et sagesse (yo’o ania) ; le lieu enchanté où habitent ces êtres (yo’o joara).

La "Danza del Venado" est une danse rituelle préhispanique, célébrée par les Indiens Yaqui et Mayas des États mexicains de Sonora et Sinaloa. L'une des plus belles danses du Mexique, c'est une dramatisation de la chasse au cerf, héros culturel de ces peuples, par les paskolas (chasseurs). Une partie très importante du patrimoine culturel de ces États dans une cosmovision de leurs peuples autochtones, les Mayas et les Yaquis, qui revendiquent leur identité à travers ces rituels dans la Danse du cerf, également appelée Mazoyiwua.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Yaqui, #Mayas, #Danse, #Culture mexicaine, #Danza del Venado, #Sonora, #Sinaloa, #Mexique

Repost0

Publié le 21 Janvier 2021

Le Mexique est un pays culturel très riche, ses musées permettent aux voyageurs d’approfondir leur connaissance sur l’histoire, la pluralité ethnique, les traditions, l’art et tout l’artisanat présents dans ce grand pays.

La culture mexicaine est très riche, car elle mélange des éléments de différentes périodes, des aspects préhispaniques et de la période coloniale aux modernes. La richesse culturelle est également nourrie par les quelque 52 peuples autochtones, successeurs de sociétés préhispaniques, qui parlent différentes langues, dont le nahuatl.

La culture mexicaine est très riche, car elle mélange des éléments de différentes périodes, des aspects préhispaniques et de la période coloniale aux modernes. La richesse culturelle est également nourrie par les quelque 52 peuples autochtones, successeurs de sociétés préhispaniques, qui parlent différentes langues, dont le nahuatl est celui qui compte le plus de locuteurs et dont la population est concentrée dans la ville. 

La ville de Mexico est la plus grande ville du monde, en s'y promenant on est surpris ... Il y a de très nombreux quartiers à visiter, et d'innombrables musées. Cette ville qui possède le plus de musées au monde et compte  plus de 147 musées.

La ville de Mexico a une population de plus de 8 millions d'habitants, c'est l'une des capitales les plus peuplées du monde. Si vous envisagez de visiter quelques musées à Mexico, je vous recommande de le faire tôt le matin. Un bon moment pour le faire est à partir de 9 heures du matin, quand presque tous les musées de la ville ouvrent leurs portes.

Pour se rendre aux musées plus tôt, gardez à l'esprit que le DF est assez grand; Bien qu'il existe de bonnes communications par le métro et bus.

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #México, #Culture mexicaine, #Mexico, #Tourisme mexicain, #musées mexicains, #Mexique, #2021, #Tourisme

Repost0

Publié le 19 Janvier 2021

La lucha libre (littéralement « lutte libre » en espagnol) est le catch mexicain. Au Mexique, il est également connu sous le nom de pancracio (qui est le terme utilisé dans la Grèce classique pour nommer cette activité) ainsi que l'art de la capture. Le 21 juillet 2018, la lutte mexicaine a été nommée patrimoine culturel immatériel de Mexico.

Un pratiquant de lucha libre s’appelle un luchador. Selon la tradition, la plupart des luchadores portent un masque. Le masque représente un peu la vie d'un luchador, il a une importance toute particulière et est ancré dans les vieilles traditions. La lutte mexicaine se caractérise par ses styles de soumission rapides et ses acrobaties élevées, ainsi que par ses sauts dangereux hors du ring.

La lutte mexicaine a traversé ses frontières grâce aux lutteurs mexicains qui sont allés à l'étranger pour disputer des matchs internationaux dans des pays comme le Japon, les États-Unis, l'Espagne, l'Allemagne, l'Angleterre et Porto Rico entre autres, où ils ont gagné le respect de les habitants et la reconnaissance en tant que légendes 

Voir les commentaires

Rédigé par Last Night in Orient - LNO ©

Publié dans #Lucha libre, #Lutte mexicaine, #Los Luchadores, #Culture mexicaine, #Culture gay

Repost0